1. Lifestyle
  2. Logement étudiant
  3. Logement : les étudiants dépensent en moyenne 602 euros pour leur studio
En bref

Logement : les étudiants dépensent en moyenne 602 euros pour leur studio

Envoyer cet article à un ami
Le logement est un des principaux postes de dépenses d’un étudiant. // © Adobe Stock/Monkey Business
Le logement est un des principaux postes de dépenses d’un étudiant. // © Adobe Stock/Monkey Business

INFOGRAPHIE. Pour les étudiants, le mois de juin est le bon moment pour se lancer à la quête de leur futur logement. Mais d’après une nouvelle enquête, en fonction de vos critères, du type de logement et de la ville où vous étudierez à la rentrée prochaine, les loyers peuvent exploser.

Il fait partie des premiers postes de dépenses d’un étudiant : le logement. Et pour cause, d’après l’étude de LocService publiée le 8 juin 2020, les étudiants dépensent entre 402 euros et 646 euros pour leur loyer. Pour la majorité d’entre eux, il s’agit d’un studio ou d’un appartement T1 dont la superficie varie de 23 à 30 m². Un étudiant sur cinq privilégie également la colocation, plus économique, tandis que 16% jettent leur dévolu sur un logement T2 (environ 42 m²) ou à l’inverse une chambre de 14 m² pour 7% des étudiants restants. Des loyers qui dépendent avant tout du type de bien mais aussi de la ville où vous comptez étudier.

Enquête sur les logements étudiants en 2020. // © Pauline Bluteau
Enquête sur les logements étudiants en 2020. // © Pauline Bluteau

Lire aussi : Logement étudiant : par où commencer et comment s'organiser ?

Comptez 602 euros en moyenne pour un logement étudiant

La moyenne reste tout de même très élevée : un étudiant ne dépense généralement pas moins de 602 euros pour son logement. En province, le loyer peut descendre à 542 euros en moyenne contre 795 euros en région parisienne. La solution la plus économique reste la chambre de 14 m² qui revient le plus souvent à 402 euros, tout comme la colocation qui permet de bénéficier d’une plus grande surface à un coût plus raisonnable (444 euros) qu’un appartement T1 ou T2 (503 euros ou 646 euros en moyenne).

Pour pouvoir louer ce type de bien, les étudiants ont souvent besoin d’un garant. Pour près de neuf étudiants sur dix, il s’agit de leur famille. Mais de plus en plus d’étudiants font appel à la garantie Visale, un dispositif gratuit qui remplace les garants traditionnels et qui permet de rassurer le propriétaire en cas d’impayés.

Lire aussi : Logement : la garantie Visale, comment ça marche ?

Les villes les plus demandées sont aussi le plus chères du marché

Le montant des loyers peut aussi varier du simple au double d’une ville à l’autre. Entre 2019 et 2020, les loyers ont augmenté d’1,2% en moyenne au niveau national. Parmi les villes qui enregistrent les plus fortes hausses : Lyon (5,42%), Créteil (4,65%) et Bordeaux (4,24%).

Mais sans surprise, les studios les plus chers se situent en Île-de-France. Nice figure aussi dans le top 10 des villes les plus coûteuses. Pour toutes ces villes, il faut compter entre 611 et 885 euros pour un studio. En revanche, certaines villes sont 55 voire 61% moins onéreuses. Comptez en moyenne 347 euros pour un studio au Mans et 401 euros pour le même type de logement au Havre, à Reims ou Nancy.

Si les loyers explosent dans certaines villes, c’est aussi parce que ce sont celles qui enregistrent le plus de demandes de la part des étudiants : Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse et Lille concentrent un tiers du marché.

Lire aussi : Logement étudiant : toutes les aides pour faire baisser la facture