1. Lycée : la biodiversité s'installe dans vos classes
Décryptage

Lycée : la biodiversité s'installe dans vos classes

Envoyer cet article à un ami
Comprendre les enjeux de la défense de la biodiversité est essentiel. // © plainpicture/Image Source
Comprendre les enjeux de la défense de la biodiversité est essentiel. // © plainpicture/Image Source

Le 5 juin 2019, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a présenté en réponse aux élus du Conseil national de la vie lycéenne, huit axes d’action pour la biodiversité et le développement durable dans les écoles. Décryptage.

Biodiversité, développement durable, écologie… Ces thématiques sont de plus en plus au cœur de l’actualité et passionnent un grand nombre de jeunes.

C'est pour cette raison que le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, s’est engagé sur huit axes d’accompagnement et d’action pour la biodiversité au lycée. Le but : former la jeunesse sur les enjeux de sa protection au moment où les spécialistes alertent sur la disparition de 500.000 à 1 million d’espèces dans les prochaines décennies.

Une démarche engagée par les lycéens

Tout a commencé le 5 avril 2019, lorsque les 60 élus du CNVL (Conseil national de la vie lycéenne) ont débattu des enjeux climatiques avec quatre ministres : Brune Poirson, Emmanuelle Wargon, Gabriel Attal et Jean-Michel Blanquer.

Lire aussi : Grand débat : lycéens, vos propositions pour le climat

Cette rencontre, qui se présentait en clôture de deux journées de travaux menées par les élus du CNVL, a permis une prise de conscience de l’importance de la cause pour les jeunes. Après avoir reçu les différentes propositions des lycéens, les ministres ont même reconnu qu'ils pouvaient mieux faire concernant le développement durable et la biodiversité.

Une réaction qui ne s’est pas fait attendre

Deux mois après cette rencontre, un plan d’action en huit axes parmi lesquels on retrouve la majorité des propositions des lycéens a donc été énoncé. Par exemple, l’État veut faire de chaque école et établissement "un lieu ouvert à des activités liées à la biodiversité (potagers, ruches, nichoirs, composts…)". Dans cette lignée, le changement climatique et la biodiversité seront inscrits dans les programmes scolaires au lycée.

Lire aussi : SNU : comment se porter volontaire pour 2019 ?

Autre mesure forte, le développement durable sera partie prenante du SNU (service national universel) à travers un module collectif sur le développement durable et la transition écologique et solidaire. Le SNU, qui débute le 16 juin 2019 pour 2.000 jeunes de 15 à 16 ans, sera l'occasion de découvrir des sites protégés, de participer à des activités de tri des déchets…

Les lycéens globalement satisfaits

Suite à ces annonces, les élus du Conseil national de la vie lycéenne ont été globalement satisfaits. Paul Greffe, élu au CNVL dans l’académie de Grenoble, a l’impression d’avoir été écouté. "Ils ont repris les propositions qu’on leur a faites, nous ne pouvons qu’être contents. Il y a même des choses qu'ils n’avaient pas évoquées", comme le prix "Éducation au développement durable 2030". Ce prix a pour but de soutenir, dès la rentrée prochaine, les meilleurs projets menés dans les écoles, collèges et lycées.

Les lycéens auraient en revanche aimé que la biodiversité soit étudiée dans toutes les matières au lycée plutôt qu’une seule, comme ce qui a été décidé.

Voulez-vous être éco-délégué ?

Ce plan biodiversité au lycée va prendre effet dès l’année prochaine. Les notions de biodiversité et de développement durable vont d'ores et déjà être intégrées à tous les diplômes des voies générales et technologiques. En parallèle, un binôme d’éco-délégués va être élu dans les collèges et lycées. En 2020, on devrait en atteindre la barre des 20.000. En outre, l’État souhaite que 10.000 écoles et établissements soient labellisés développement durable d’ici 2022.

En attendant, le dialogue avec les lycéens se poursuit puisque, tous les mois, une vidéo conférence de deux heures suivie en direct par Jean-Michel Blanquer est organisée.