1. Bac pro gestion-administration : où rebondir avec la baisse du nombre de places ?
Décryptage

Bac pro gestion-administration : où rebondir avec la baisse du nombre de places ?

Envoyer cet article à un ami
Le bac pro GA va évoluer pour permettre à ses titulaires une meilleure insertion professionnelle. // © plainpicture/Lubitz + Dorner
Le bac pro GA va évoluer pour permettre à ses titulaires une meilleure insertion professionnelle. // © plainpicture/Lubitz + Dorner

Les effectifs en bac pro GA (gestion-administration) seront réduits de moitié d'ici 2022. Pour compenser, des places devraient être ouvertes dans les bacs pro dont les titulaires s'insèrent plus facilement sur le marché du travail, comme le bac pro assistance à la personne, ou encore le bac pro sécurité. Explications.

C'est le bac professionnel qui accueille aujourd'hui le plus d'élèves. Le bac GA (gestion-administration) représente environ 13 % des effectifs en bac pro, soit près de 70.000 élèves. Or, le ministère de l'Éducation nationale prévoit de diviser ces effectifs par deux d'ici la rentrée 2022, suite à la suppression d'environ 1.500 postes d'enseignants dans la filière.

Pourquoi cela ? "Ce bac ne réalise pas les deux objectifs d'un bac pro : l'insertion professionnelle et la poursuite d'études. Le taux d'insertion est inférieur à 30 % à la sortie du bac", explique-t-on au ministère.

Un constat largement partagé. "Il était nécessaire de revoir ce bac pro qui résultait de la fusion comptabilité et secrétariat mais dont personne – ni les élèves, ni les familles, ni les entreprises – ne comprenait vraiment l'objectif. C'est un fiasco", assure Alain-Romain Nitkowski, le secrétaire national Snetaa-FO, syndicat majoritaire chez les enseignants de lycées professionnels.

Lire aussi : CAP, BEP, bac pro : les 10 changements à venir

Un futur bac pro GA remodelé

La baisse des effectifs a déjà débuté lors de cette rentrée 2018, et va donc se poursuivre dans les quatre ans à venir. "Le ministère explique qu'il restera tout de même des formations en GA car il y a de l'embauche et une possibilité de poursuite d'études", précise Sigrid Gérardin, la co-secrétaire générale du SNUEP-FSU.

Mais le bac GA devrait être remodelé : il pourrait changer de nom et donner la possibilité aux élèves de "colorer leur formation vers un secteur professionnel afin de faciliter l'insertion", selon le ministère. Autrement dit, plutôt que de vous préparer à un métier de gestion plus généraliste, vous pourrez, par exemple, vous former à travailler dans la gestion au sein spécifiquement du secteur automobile.

Si vous souhaitez rejoindre un bac GA, vous pourrez sans doute y parvenir, malgré la diminution du nombre de places proposées. En effet, seulement environ un tiers des élèves actuellement en bac GA qui avaient demandé cette formation en premier vœu, soit deux tiers qui y sont presque "par défaut". Lorsque les effectifs seront divisés par deux, la priorité sera probablement donnée aux élèves qui ont une réelle volonté de le rejoindre.

Il est également évoqué la création d'une offre de formation en CAP (certificat d'aptitude professionnelle), donc à un niveau moins élevé, dans le tertiaire administratif, selon Alain-Romain Nitkowski.

Plus de places dans les secteurs qui insèrent mieux

Pour les autres, par exemple ceux qui souhaitent aller en voie professionnelle sans savoir vraiment dans quelle filière, le ministère l'assure : "Il ne s'agit pas de supprimer des places dans la voie pro mais de les transformer. Les places en moins en GA seront compensées par des places supplémentaires dans d'autres bacs pro ouverts sur les secteurs qui insèrent davantage" et qui sont, par ailleurs, déjà très demandés par les élèves. Et de citer les formations de services à la personne, hôtellerie-restauration, tourisme, sécurité ou encore vente.

Lire aussi : Cybersécurité : profils experts recherchés

En outre, de nouveaux bacs professionnels pourraient être créés autour des métiers d'avenir. Le ministère parle des secteurs de la transition écologique, de l'énergétique et du numérique.

En attendant, un grand changement sera à l'œuvre dès la rentrée 2019 en voie pro : les élèves de seconde intégreront une famille de métiers et non plus une filière précise. Si vous souhaitez suivre un bac GA, vous devrez ainsi entrer en seconde "gestion administration, logistique et transport". Ce n'est qu'en première que, si vous le voulez et le pouvez, vous vous spécialiserez en GA.