1. Numérique : la carte de France des formations sans le bac
Enquête

Numérique : la carte de France des formations sans le bac

Envoyer cet article à un ami
Numérique : la carte de France des formations sans le bac. // © letudiant.fr
Numérique : la carte de France des formations sans le bac. // © letudiant.fr

Sans le bac, point de salut ? Non : les compétences en numérique sont tellement recherchées que le diplôme n'est pas forcément nécessaire pour étudier et trouver un emploi dans ce domaine. L'Etudiant a recensé les formations au numérique près de chez vous qui n'exigent pas de prérequis scolaires.

"Je gagne entre 55.000 et 70.000 € brut par an", confie Alexandre, 24 ans, responsable technique de l’Internet des objets, chez l’entreprise de luxe Louis Vuitton. "Je m’ennuyais tellement en terminale S que je n’ai même pas passé le bac !", sourit le jeune homme qui a fini par intégrer la web@cadémie, une formation gratuite en deux ans qui recrute des jeunes de 18 à 25 ans passionnés d’informatique mais ayant décroché du système scolaire avant le bac. Tous les métiers du numérique n'offrent pas à des jeunes sans diplôme ce niveau de salaire, mais beaucoup de postes sont néanmoins à pourvoir.

80.000 emplois non pourvus faute de candidats formés

Du côté des entreprises, les besoins sont immenses. Il y a même plus de postes à pourvoir que de candidats formés pour les occuper ! Selon le Conseil d’orientation de l’emploi, 80.000 emplois seraient vacants en France dans le domaine des technologies de l’information et de l’électronique faute de profils adaptés. Les entreprises ou les administrations publiques manquent de développeurs Web ou mobile, d’intégrateurs ou encore de webdesigners.

Lire aussi : Le concours d’entrée de l’école 42 : "Une expérience magique et monstrueuse"

Pour répondre à leurs besoins, elles sont prêtes à recruter des personnes davantage sur leurs compétences et leur motivation que sur leur bagage scolaire. L’important est d’être passionné par le domaine. "Les grands développeurs considèrent le code comme un art. Ce n'est pas le niveau de diplôme qui compte", assure Sonia Ghozlane, directrice de la Grande école du numérique.

Beaucoup de motivation pour rentrer en formation

De nombreuses formations au numérique ont fleuri un peu partout en France depuis quelques années. Elles recrutent souvent sans prérequis de diplôme académique. Ainsi, si vous êtes jeune et sorti du système scolaire avec peu ou pas de diplôme, si vous êtes jeune demandeur d’emploi ou jeune salarié souhaitant changer de métier, les formations labellisées "Grande école du numérique" vous permettent d’acquérir un socle de compétences et de faciliter votre insertion professionnelle. Même si vous n’y connaissez rien ou si vous n’êtes pas un fort en maths.

"Nos formations ne nécessitent aucun prérequis technique, juste une bonne dose de motivation !", confie Frédéric Bardeau le président de Simplon.co qui compte des écoles dans des dizaines de villes en France et dans plusieurs pays dans le monde. "Nos formations sont destinées en priorité à des publics encore peu représentés dans le numérique : les femmes, les non-diplômé.e.s, les personnes originaires de quartiers prioritaires ou de zones rurales, mais aussi des personnes en reconversion."

Barman, cuisinier ou traducteur hier, codeurs demain !

"J’ai quitté le lycée à 16 ans et j’ai vécu de petits boulots, confie Carole, 23 ans, qui se forme pour devenir webdesigner à la web@cadémie. J’ai été vendeuse, animatrice et je viens de finir un service civique au commissariat de police du Kremlin-Bicêtre. Comme je suis une passionnée de l’ordinateur et des jeux vidéo, j’ai passé le fameux "test de la piscine" et j’ai été prise dans une formation en deux ans dont un an en alternance. En deux mois, j’ai appris énormément de choses et je suis déjà capable de programmer."

De son côté Suzanne, pure littéraire de 29 ans, a débuté sa carrière comme traductrice mais a souhaité changer de voie pour gagner mieux sa vie : "Le numérique est à la portée de tous ! J’ai arrêté les maths à 15 ans. Apprendre un langage informatique n’est pas si compliqué pour moi qui ai suivi des études de traduction à l’ISIT : c’est comme apprendre une nouvelle langue", explique l’ancienne traductrice qui suit une formation à la Coding academy, qui accueille un public de salariés en reconversion de 20 à 60 ans. Il n'y a pas d'âge ni de niveau pour se former au numérique !

La carte interactive, mode d'emploi

De Marseille à Lille, de La Roche-sur-Yon à Grenoble… notre carte interactive exclusive l’Etudiant répertorie plusieurs centaines de formations au numérique accessibles sans le bac (et souvent sans aucun prérequis de diplôme ou de niveau) dans 143 villes en France métropolitaine. Nous les avons cartographiées en nous basant sur le catalogue 2018 des 400 formations labellisées par la Grande école du numérique.
Créée en 2015 par le gouvernement, la Grande école du numérique favorise l’inclusion et répond aux besoins en compétences numériques des entreprises. Vous trouverez dans la carte des formations ciblées sur les publics jeunes (16–25 ans ou moins de 30 ans) mais aussi d’autres sans limite d’âge ouvertes aux demandeurs d’emploi et sans prérequis de niveau. Certaines ciblent les jeunes des quartiers prioritaires de la ville, quelques-unes s’adressent uniquement à un public féminin. Il vous suffit de cliquer sur la ville la plus proche de votre domicile pour accéder aux métiers proposés dans votre région et aux liens vers les formations qui recrutent.