S’engager dans l’armée de Terre : à la découverte de métiers d’avenir

publié le 20 Decembre 2017
7 min

S’engager dans l’armée de Terre donne accès à de nombreux métiers et à des missions d’avenir. Petite revue d’effectif.

Rejoindre l’armée de Terre : trois métiers d’avenir à découvrir

Il existe une longue liste des métiers de l’armée de Terre. Que vous aspiriez à être sur le terrain ou plutôt dans les bureaux, vous intégrerez une machinerie à la mécanique bien huilée. Il n’appartient qu’à vous d’en devenir l’un des rouages essentiels ! L’essor de la technologie contribue, depuis plusieurs années, à repenser ou imaginer de nouvelles professions toujours plus utiles à la stratégie militaire. Ces métiers d’avenir sont autant d’opportunités d’évolution au sein des rangs de l’armée de Terre.

Le combattant des SIC

Le combattant des Systèmes d’Information et de Communication (SIC) est un spécialiste de la maintenance des réseaux, dont l’objectif principal est de maintenir les liaisons sur le terrain. Parmi vos nombreuses missions, vous avez notamment à :

● assurer des échanges de données fiables et sécurisés ;
● programmer et réparer les différents outils technologiques et informatiques ;
● garantir la meilleure liaison possible entre les troupes et la base.

En tant que combattant des SIC, vous êtes également amené à vous spécialiser. Vous pouvez par exemple occuper le poste d’opérateur réseaux satellitaires ou encore celui d’opérateur installation déserte et aide aux usagers. Votre but est toutefois sensiblement le même : assurer le bon fonctionnement des réseaux de communication.

L’éclaireur

L’éclaireur a pour principale mission de recueillir un maximum de renseignements au sein d’un territoire hostile. Votre sens de l’observation ainsi que votre résistance au stress sont particulièrement prisés lorsque vous partez en reconnaissance. Les informations recueillies sont ensuite à transmettre le plus rapidement possible à votre hiérarchie.

Le terme d’éclaireur englobe des spécialités assez larges. En effet, en tant qu’éclaireur vous pouvez occuper différents postes comme :

● analyste renseignement guerre électronique :
● éclaireur au sein d’un peloton de reconnaissance et d’intervention ;
● éclaireur au sein des forces spéciales.

Le combattant de la logistique

Le combattant de la logistique est responsable de la conduite des véhicules poids lourds ou super lourds. Vous assurez le déplacement des véhicules, sur les terrains d’entraînement comme lors des opérations. Selon votre spécialité, vous êtes amené à manœuvrer différents engins allant d’un blindé à une grue, la plupart du temps au cours d’opérations extérieures. Si vous souhaitez devenir combattant de la logistique, vous devez être prêt à faire face à des situations périlleuses et à savoir faire preuve d’autonomie et de rigueur pour pallier tout imprévu.

Des spécialités de l’armée de Terre aussi inattendues qu’utiles

Les spécialités de l’armée de Terre sont légion. Après avoir suivi une formation militaire générale, vous intégrez une école de spécialité où vous apprenez les rudiments de votre profession. De nombreux métiers du civil sont transposables dans les rangs de l’armée, à l’image de celui de musicien ou de mécanicien. S’engager dans l’armée de Terre, c’est aussi l’opportunité d’exercer votre passion dans un cadre structuré et privilégié.

Le combattant cynotechnique

Derrière cette appellation particulière se cache en réalité le pendant du maître-chien au sein de l’armée. En effet, en tant que combattant cynotechnique (ou combattant de la cynotechnie), vous avez pour mission d’exploiter les différentes qualités du chien dans un but militaire. Vous êtes donc chargé d’éduquer et d’entraîner votre chien afin de le rendre opérationnel pour diverses missions qui vont de la protection d’un territoire à la recherche d’explosifs.

Être interprète dans l’armée de Terre

Contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, être interprète dans l’armée de Terre ne concerne pas exclusivement la linguistique. Si vous pouvez bien sûr vous orienter dans des spécialisations propres à la traduction et à l’enseignement d’une ou plusieurs langues étrangères, le métier d’interprète fait surtout référence au poste d’interprète image. Ici, votre mission est de parvenir à lire et à déchiffrer des images (photos aériennes, radar, infrarouge, etc.) afin de récolter un maximum d’informations. Votre travail a donc une importance primordiale pour la prise de décisions tactiques et stratégiques.

Le combattant du génie

Le combattant du génie est un spécialiste de la manœuvre des troupes d’infanterie et de cavalerie. Vous avez pour objectif d’assurer la protection des troupes à travers votre faculté à sécuriser un terrain et à le rendre praticable pour tous.

On distingue principalement deux grandes spécialités au sein des combattants du génie :

● le sapeur de combat, qui est chargé d’assurer l’ouverture d’itinéraires et la protection des troupes (déminage, etc.) ;
● le pilote d’engin blindé, qui est un appui précieux en combat et contribue à déblayer le terrain et à ouvrir la voie aux troupes.

En résumé, être combattant du génie, c’est sécuriser la zone de combat et assurer la mobilité des troupes tout en essayant de ralentir les lignes ennemies.

Militaire dans le renseignement d’origine électromagnétique

Le rôle du militaire dans le renseignement d’origine électromagnétique consiste en la détection et l’analyse de signaux électromagnétiques. Selon votre rang et votre spécialité, vous pouvez être à la tête d’une équipe chargée d’intercepter ou de brouiller ces signaux, tout comme vous pouvez être envoyé sur le terrain, notamment dans le cadre d’opérations extérieures. Savoir localiser, enregistrer ou encore décrypter ces émissions électromagnétiques constitue la grande mission de votre métier.

S’engager dans l’armée de Terre est donc le passeport pour accéder à une grande diversité de métiers, passionnants et spécialisés.

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !