1. Les classes bilangues, une espèce en voie de réapparition ?
Décryptage

Les classes bilangues, une espèce en voie de réapparition ?

Envoyer cet article à un ami
À la rentrée 2016 plus de 3.000 collèges proposaient encore une classe bilangue. // © EF Education
À la rentrée 2016 plus de 3.000 collèges proposaient encore une classe bilangue. // © EF Education

De nouvelles classes bilangues devraient ouvrir à la rentrée 2017. C'est ce qu'a annoncé le tout nouveau président de la République, Emmanuel Macron. En quoi consiste ce dispositif ? Comment l'intégrer ? Combien de collèges proposent encore ces classes depuis la réforme du collège ? Quels changements en perspective ? On fait le point.

Nouveau rebondissement dans "l'affaire" des classes bilangues. Lors de la campagne pour l'élection présidentielle, Emmanuel Macron, avait promis de laisser la possibilité aux collèges de "proposer à nouveau des parcours bilangues". À peine élu, le président de la République a décidé d'entrer dans le vif du sujet : "À partir de septembre prochain, les classes bilangues rouvriront en France", a-t-il déclaré lors de son déplacement en Allemagne, lundi 15 mai 2017.

En quoi consiste le dispositif ? Comment intégrer une classe bilangue ? Quels changements cette mesure implique-t-elle dans votre établissement ? Ces classes avaient-elles disparu ? Le point en quatre questions. 

1. Qu'est-ce qu'une classe bilangue ?

Créé en 2005, ce dispositif vise alors à promouvoir l'enseignement de l'allemand au collège avant d'être étendu à d'autres langues : italien, espagnol, portuguais... Cette classe propose aux élèves volontaires d'étudier deux langues vivantes dès la 6e. Le collégien a alors six heures d'enseignement de langues par semaine contre quatre heures en règle générale. C'est l'établissement qui choisit la répartition entre les deux langues même si, dans la plupart des cas, les collèges optent pour une répartition équitable de trois heures chacune. 

Lire aussi : Les sections internationales en collège et lycée

"Les classes bilangues permettent aux élèves d'avoir un niveau assez proche dans deux langues vivantes et, en même temps, d'avoir plus de temps pour s'approprier une LV2 puisque l'enseignement démarre plus tôt en 6e", décrypte Aurélia Sarrasin, professeur d'allemand dans un collège parisien et membre du SNES-FSU.

Depuis la rentrée 2016 et la réforme du collège, les autres collégiens commencent l'apprentissage d'une seconde langue vivante en 5e. Pour l'enseignante, "ce nombre d'heures plus important permet aux élèves de se plonger dans un vrai bain linguistique. Trois heures par semaine c'est précieux pour l'apprentissage d'une langue vivante".

2. Comment intégrer une classe bilangue ?

Pour intégrer une classe bilangue, vous devez vous manifester lors de votre inscription au collège. Et voir s'il propose ce dispositif car tous ne comptent pas de classe bilangue. Un impératif depuis la rentrée 2016 : vous devez avoir suivi une autre langue que l'anglais en CM1 et CM2 pour intégrer au collège une classe bilangue proposant cette matière. 

Ensuite, les conditions pour intégrer ces classes varient d'un établissement à l'autre. "Chaque collège fixe ses propres règles même si la plupart recrutent en fonction du niveau des élèves", explique Philippe Tournier, proviseur du collège et lycée Victor-Duruy et secrétaire général du syndicat SNPDEN. "Il faut que l'élève ait un niveau global solide pour ne pas être noyé sous le travail. La classe bilangue demande un investissement supplémentaire", confirme Aurélia Sarrasin.

"Mais tout le monde peut y participer. Il ne faut pas se l'interdire !" Si vous souhaitez intégrer ce dispositif, renseignez-vous rapidement auprès de votre collège car certains pourraient, par exemple, vous demander une lettre de motivation.

3. Les classes bilangues ont-elles disparu ?

C'était une grande interrogation des familles et des enseignants avec la réforme du collège entrée en vigueur à la rentrée 2016. Le ministère de l'Éducation nationale a en effet décidé de supprimer certaines bilangues au motif qu'elles permettaient à des élèves de "contourner" des règles d'affectation en collège, en demandant de manière exceptionnelle une place dans un établissement en dehors de leur secteur. Voire d'être dans de meilleures classes. "La vraie question est celle de la mixité des classes car, dans certains collèges, les bilangues regroupent ensemble des élèves d'une même origine sociale ou de même niveau scolaire", expose Philippe Tournier. 

Le ministère de l'Éducation nationale a donc déclaré conserver les bilangues dites "de continuité", c'est-à-dire permettant aux élèves qui ont étudié une langue étrangère autre que l'anglais en CM1 et CM2 de poursuivre cet apprentissage au collège. À ce titre, plus de 3.000 collèges proposeraient encore une bilangue dont quelques 2.500 classes "anglais/allemand".

Selon les chiffres publiés par l'ONISEP, le nombre de collèges proposant une classe bilangue allemand varie fortement d'une académie à l'autre, de 233 établissements à Créteil à 2 en Martinique par exemple. Rapporté au nombre de collèges que comptent les académies, il semble que ces classes soient davantage développées à Strasbourg (95 % des établissements en proposeraient une), Amiens (72 %) ou encore Dijon (61 %) (voire tableau ci-dessous). 

Lire aussiMais où sont passés le latin et le grec au collège ?

4. Quels changements à la rentrée 2017 ?

L'annonce d'un changement dans la répartition des classes bilangues dès la rentrée 2017 par le nouveau président de la République a surpris tout le monde. Certains professeurs et chefs d'établissement sont contents, d'autres le sont beaucoup moins... Mais, tous ne s'attendaient pas à une modification si rapide. Surtout que l'on ne sait pas encore comment les collèges vont rouvrir si vite des classes bilangues. "La répartition des moyens entre les établissements (permettant d'ouvrir de nouvelles classes) est déjà faite et les affectations des enseignants sont en cours... Dans deux mois les collèges seront fermés...", s'étonne Alexis Torchet, secrétaire national du SGEN-CFDT. 

Dans son tweet, le président ne précise pas comment se feront ces changements. À la place de certains enseignements pratiques interdisciplinaires ? De l'enseignement de la LV2 dès la 5e au lieu de la 4e ? De cours en demi-classe ? Si un changement est prévu dans votre collège pour l'an prochain, il faudra attendre un peu avant de savoir lequel. Des textes détaillant les modifications devront être publiés rapidement. Une tâche à laquelle va devoir s'atteler le tout nouveau ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. 

Lire aussi : Le programme d'Emmanuel Macron pour l'éducation

Quels collèges proposent une bilangue ?

L'ONISEP propose une carte des langues vivantes enseignées dans les différentes académies. Elle vous permettra de voir si votre collège propose une classe bilangue en cliquant sur la langue que vous souhaitez étudier et en cochant ensuite la mention "bilangue".