1. Formations artistiques : choisir son école de design
Décryptage

Formations artistiques : choisir son école de design

Envoyer cet article à un ami
Le mobilier des espaces publics est dessiné par des designers. // © iStockphoto
Le mobilier des espaces publics est dessiné par des designers. // © iStockphoto

Vous rêvez de fabriquer des objets aussi utiles que beaux ? Designer est un métier de chef d’orchestre. La formation vise à développer les aspects artistiques et surtout techniques.

Si le secteur automobile a longtemps été le plus gros recruteur de ­designers, aujourd'hui, tous les secteurs font appel à ces professionnels qui savent joindre l'utile à l'agréable. "À l'avenir, les PME [petites et moyennes entreprises] vont en recruter de plus en plus", assure Anne-Marie Sargueil, présidente de l'Institut français du design.

Sans compter que le métier se transforme au rythme de l'évolution de la société. "Un designer a avant tout une vraie réflexion sur la société. Il s'interroge d'abord sur tous les enjeux, et conçoit ensuite une réponse originale à une demande bien précise", décrypte Geneviève Gallot, directrice de l'ENSAD (École nationale supérieure des arts décoratifs), à Paris, de 2008 à 2013. Les métiers sont divers : design graphique, design industriel ou encore design d'espace.

Des écoles réputées

À la fois curieux, rigoureux et créatif, le futur designer devra, idéalement, avoir suivi une formation longue. Mais dans quel établissement ? On compte près d'une cinquantaine d'écoles de design produit en France. Pour faire partie des meilleures, trois ingrédients : des partenariats avec les industriels, des doubles diplômes et une ouverture à l'international.

Parmi les établissements les plus réputés, on peut citer l'école Boulle, l'ENSAD, l'ENSCI-Les Ateliers et l'ENSAAMA (Olivier-de-Serres), à Paris (75) ; ainsi que l'École de ­design Nantes-Atlantique, à Nantes (44), et Strate, à Sèvres (92), qui a rejoint en 2012 le groupe Studialis (22 écoles).

À lire aussi : quelles sont les écoles de design produit les plus renommées ?

Créée en 1981, l'ENSCI-Les Ateliers organise de nombreux projets avec des entreprises et, même si son recrutement et sa pédagogie font débat, les recruteurs y restent attachés.

L'École de design Nantes-Atlantique présente d'autres atouts : le budget et le réseau d'entreprises de la chambre de commerce et d'industrie, ainsi qu'une ouverture sur l'international. Elle propose d'ailleurs un cycle master délocalisé à l'École des beaux-arts de Shanghai (Chine).

L'ENSAAMA (école Olivier-de-Serres) a noué de son côté des accords prestigieux avec le Comité ­Colbert (Dior, Guerlain, Hermès…), ainsi qu'avec le Central Saint ­Martins College of Art and Design de Londres (Royaume-Uni).

Doubles cursus et transdisciplinarité

À noter : les cursus d'ingénieur-designer et de designer-manager ont le vent en poupe. Sachez également que, depuis la rentrée 2015, quatre écoles (Boulle, Duperré, ENSAAMA et Estienne) proposent un diplôme de design en commun qui se veut "transdisciplinaire". Elles ont déposé un dossier d'habilitation pour obtenir le grade de master.

D'autres établissements sont aussi renommés dans le design, comme Rubika, à Valenciennes (59), l'école Camondo à Paris, Créapole à Paris, l'ESAD (École supérieure d'art et de design) à Reims (51) et Saint-Étienne (42). À vous de faire votre choix !

Notre conseil : vérifiez que l'école propose des périodes de stages assez longues pour découvrir le métier et développer votre réseau.

Les métiers de la création et du design, par Virginie Plaut

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Les métiers de la création et du design”,
par Virginie Plaut.

Sommaire du dossier