1. Étudier dans l’académie d’Orléans-Tours
Décryptage

Étudier dans l’académie d’Orléans-Tours

Envoyer cet article à un ami
À environ une heure de Paris en train, Orléans propose de nombreuses formations en art, ingénierie, management… // © Denis Allard/REA
À environ une heure de Paris en train, Orléans propose de nombreuses formations en art, ingénierie, management… // © Denis Allard/REA

L’académie d’Orléans-Tours (Angers, Blois, Chartres, Le Mans, Orléans, Tours…) rassemble 61.000 étudiants. Les deux villes jouent le rôle de “locomotives” et l’essentiel des formations y est représenté : du journalisme à la logistique, en passant par l’art et l’hôtellerie.

Trouvez la formation qui vous convient

En fonction de la filière que vous choisirez, plusieurs opportunités s'ouvrent à vous dans l'académie d'Orléans-Tours.

Dans une école

• Dans le management : ESCEM à Orléans et Tours, ESTACOM à Blois, Bourges et Chartres...
• Dans l'ingénierie : HEI campus Centre à Châteauroux, INSA Centre-Val-de-Loire à Blois et Bourges, Polytech Orléans, Polytech Tours...
• Dans l'hôtellerie : Tunon à Tours...
• Dans l'art : ENSA à Bourges, ESAD à Orléans, ESBA à Angers, au Mans et à Tours...
• Dans le journalisme : EPJT à l'IUT de Tours...
• Dans l'esthétique ou la cosmétologie : École d'esthétique-cosmétique de Tours...
• Dans le paramédical : BTS opticien-lunetier au lycée Camille-Claudel à Blois, IFMK Orléans...
• Dans la logistique : Aftral à Semoy...

À l'université

Université François-Rabelais de Tours (25.000 étudiants), université d'Orléans (17.000 étudiants).

Où sont inscrits les étudiants de l’académie d’Orléans-Tours ?

Voici la répartition des étudiants de l'académie d'Orléans-Tours dans les filières principales de l'enseignement supérieur public et privé sous contrat.

Ils étudient dans l’académie d’Orléans-Tours

Flora, 25 ans, en cinquième année à l’ENSA Bourges (18)

"Après un BTS [brevet de technicien supérieur] arts appliqués, je suis entrée en deuxième année à l'ENSA [École nationale supérieure d'art] de Bourges. Deux de mes amis m'en avaient dit beaucoup de bien, et, lors de la visite des locaux, grands et agréables, j'ai tout de suite été séduite."

À Bourges, la vie n’est pas chère et habiter dans le centre est abordable

"L'école et mon appartement sont en centre-ville, je peux donc tout faire à pied, ce qui est un vrai point positif. À Bourges, la vie n'est pas chère, et habiter dans le centre est abordable. Pour un appartement de 40 m2, il faut compter environ 400 € par mois de loyer. Je peux aussi me faire plaisir et manger sain pour 15 € par semaine grâce aux marchés des agriculteurs."

"La vie étudiante est cependant particulière, car nous ne nous mélangeons pas vraiment : je reste avec les élèves des Beaux-Arts, et les ingénieurs vivent de leur côté. Cela ne nous empêche pas de nous réunir à certaines occasions. Par exemple, des soirées sont organisées toute l'année, et la programmation de l'association culturelle Emmetrop rythme nos sorties."

Jean-Baptiste, 22 ans, en deuxième année de médecine à l’université François-Rabelais de Tours (37)

"Il n'y a pas de faculté de médecine à Orléans, certains décident d'aller à Paris. Moi, j'ai préféré aller à Tours pour sa qualité de vie. J'ai passé mes deux années de PACES [première année commune aux études de santé] dans un foyer pour étudiants. Il y en a plusieurs dans la ville et, malgré le prix un peu élevé, je ne regrette pas. Je révisais et je prenais mes repas avec des étudiants d'autres filières, ce qui était très appréciable quand je préparais mes concours."

La fac de Tours est en centre-ville, et on peut tout faire à pied

"Aujourd'hui, j'ai mon propre appartement et je me sens bien à Tours. C'est une ville agréable avec de beaux jardins : elle n'est pas oppressante. La fac est en centre-ville et on peut tout faire à pied."

"Enfin, la vie étudiante est dynamique : l'abonnement Cité Club permet d'obtenir des réductions sur les activités sportives de la ville et le Passeport Culturel Étudiant est l'équivalent pour les événements culturels."

Être étudiant dans l’académie d’Orléans-Tours

Se loger
• Le mètre carré coûte 14 € par mois à Orléans et 12 € à Tours. Prévoyez environ 280 € pour un studio de 20 m2.
• La région compte 33 résidences universitaires, réparties à Blois (41), Bourges (18), Chartres (28), Châteauroux (36), Orléans (45), Tours (37)...

Se déplacer
• Toutes les grandes agglomérations sont couvertes par des réseaux de bus. L'abonnement annuel s'élève à 262 € à Orléans et à 303,60 € à Tours.
• Vous pouvez louer des vélos dans certaines villes : Velociti à Tours, par exemple.

Sortir
Châteaux de la Loire, cathédrales gothiques (dont celle de Chartres), maisons troglodytes (creusées dans les roches), musées... La région Centre-Val de Loire se place sous le signe de la culture, ainsi que de la nature, avec des parcs naturels régionaux : la Brenne à Rosnay (36), le parc Loire-Anjou-Touraine à Montsoreau (49)...

Bénéficier des aides
• La Région Centre-Val de Loire peut vous allouer des aides entre 25 et 200 € pour l'acquisition d'équipements obligatoires lors de votre scolarité en tant que lycéen professionnel, apprenti ou élève aide-soignant.
• La Région peut également vous accorder une allocation à hauteur de 100 €, pour payer votre formation de BAFA (brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur), sans conditions de ressources.
• Vous pouvez aussi demander une prise en charge de 200 € pour financer votre permis de conduire.