1. Étudier en Auvergne-Rhône-Alpes
Décryptage

Étudier en Auvergne-Rhône-Alpes

Envoyer cet article à un ami
Au cœur de l'Auvergne, Clermont-Ferrand accueille quelque 30.000 étudiants dans ses deux universités. // © Phovoir
Au cœur de l'Auvergne, Clermont-Ferrand accueille quelque 30.000 étudiants dans ses deux universités. // © Phovoir

Deuxième région de France, avec plus de 300.000 étudiants, Auvergne-Rhône-Alpes (académies de Clermont-Ferrand, Grenoble et Lyon) rassemble sur son territoire de nombreuses universités et grandes écoles. Parmi les différents parcours proposés, un panel de cursus s’offre à vous. Suivez le guide.

Trouvez la formation qui vous convient

Selon la filière choisie, plusieurs voies s'offrent à vous dans la région.

Dans une école

En école d'ingénieurs : CPE LyonECAM Lyon, École centrale de Lyon, École des mines de Saint-Étienne, Grenoble INP (ENSIMAG, ESISAR, Ense3, Génie industriel, Pagora, Phelma), ENISE Saint-Étienne, INSA Lyon, Polytech (Annecy-Chambéry, Clermont-Ferrand, Grenoble), Sigma Clermont, Télécom Saint-Étienne...
Dans le management : EM Lyon BS, ESC (Clermont, Saint-Étienne), ESDES Lyon, GEM (Grenoble), IDRAC BS Lyon, INSEEC Alpes-Savoie...
• Dans l'art, le graphisme et le design : ÉCohlCité, Émile-Cohl Lyon, ENSBA Lyon, ESAD Grenoble-Valence, ESADSE Saint-Étienne, institut Univéria (Chambéry, Grenoble), Supcréa Grenoble...
• Dans les soins aux animaux : VetAgro Sup (Clermont, Lyon).
Dans l'humanitaire : 3A Lyon, Bioforce Vénissieux...

À l’université

• À Clermont : université d'Auvergne-Clermont 1 (15.000 étudiants), Blaise-Pascal Clermont 2 (15.000 étudiants).
• À Chambéry : université Savoie-Mont-Blanc (14.000 étudiants).
• À Grenoble : université Grenoble-Alpes (45.000 étudiants).
• À Lyon : université Claude-Bernard-Lyon 1 (40.000 étudiants), université Lumière-Lyon 2 (28.000 étudiants), université Jean-Moulin-Lyon 3 (27.000 étudiants), université catholique (10.000 étudiants).
• À Saint-Étienne : université Jean-Monnet (20.000 étudiants).

Où sont inscrits les étudiants d’Auvergne-Rhône-Alpes ?

Voici la répartition des étudiants d'Auvergne-Rhône-Alpes dans les principales filières de l'enseignement supérieur public et privé sous contrat.

Ils étudient en Auvergne-Rhône-Alpes

Gabriel, 23 ans, en deuxième année à l’INP Ense3, à Grenoble

"Après une prépa maths-physique à Nîmes [30], j'ai choisi d'intégrer Ense3 [l'École nationale supérieure de l'énergie, l'eau et l'environnement], l'une des six écoles d'ingénieurs de Grenoble INP. J'ai beaucoup hésité avec des établissements à Bordeaux et à Toulouse mais le réseau de l'école et la politique écologique de la ville m'ont convaincu."

Le ski l’hiver, la randonnée ou le vélo l’été

“Même si Grenoble est polluée, j'aime l'idée de vivre dans une ville éco-responsable, tournée vers la montagne. Entre le ski l'hiver, la randonnée ou le vélo l'été, et les bus directs pour la Chartreuse, j'essaie de m'évader le plus souvent possible, surtout l'été quand on étouffe."

"Le centre-ville est plutôt petit et on peut faire à peu près tout à pied. J'aime aller au parc Paul-Mistral pour me détendre. Enfin, le réseau associatif est dense. Je suis moi-même président de l'association chargée de l'accueil des internationaux dans mon école. Et les week-ends sont souvent pris par les événements !"

Céleste, 20 ans, en licence 3 de lettres appliquées, à l'université Lumière-Lyon 2

"Après une première année de prépa littéraire qui ne m'a pas convenue, je suis entrée en deuxième année de licence lettres appliquées à l'université Lumière-Lyon 2. J'ai rejoint en parallèle l'association le Litterarium. Nous proposons des ateliers de théâtre, nous nous réunissons pour des quiz littéraires, des veillées poétiques, et nous tenons une gazette et un journal en ligne."

Les étudiants mettent en place beaucoup de projets, comme des compétitions de slam

"À Lyon, les étudiants mettent en place de nombreux projets, comme des compétitions de slam, dans des bars. Mon association a l'habitude d'y aller. En contrepartie, les slameurs participent à nos événements, c'est très stimulant."

"Après mes études, je souhaiterais être journaliste à la radio ou dans la presse écrite. Je vais notamment tenter le concours de l'IJBA [Institut de journalisme de Bordeaux-Aquitaine], une école à Bordeaux. J'espère y être acceptée, mais Lyon est une ville où je serais heureuse de retourner vivre."

Être étudiant en Auvergne-Rhône-Alpes

Se loger
Les CROUS (centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) de Grenoble et de Lyon comptent une trentaine de résidences universitaires, de la chambre simple au T5 meublé, pour la colocation. Celui de Clermont-Ferrand en possède une quinzaine, en général en centre-ville ou près des lieux d'études. Comptez 350 € de loyer mensuel pour une studette.

Se déplacer
• À Clermont : l'abonnement au réseau T2C est de 231,60 € par an.
• À Grenoble : le pass annuel permet d'accéder aux 5 lignes de tram et au réseau de bus pour 195 €. Métrovélo loue ses vélos pour 3 € par jour.
• À Lyon : il y a 4 lignes de métro, 6 tramway et des Vélo'v, des vélos en libre accès. Le pass annuel étudiant coûte 302 €.
• À Saint-Étienne : accès aux 3 lignes de tram et à Vélivert, avec le pass annuel de 200 €.
• Au niveau régional, la carte TER Illico Liberté jeunes réduit de 50 % vos trajets en TER en Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi qu'à destination de Mâcon et de Genève. Coût : 15 € par an.

Sortir
• À Grenoble : le pass culture, de 12 €, vous permet de participer à de nombreuses sorties culturelles.
• L'École de glisse de l'université de Grenoble propose un pass étudiant et des réductions pour skier dans les stations proches.

Bénéficier des aides
• La carte M'ra donne accès gratuitement à des offres culturelles : cinéma, spectacles, livres, musées... voire à 1 an de streaming illimité ! Et des réductions sur des activités sportives et dans les transports.
• La bourse Explo'ra Sup, de 380 € par mois, est octroyée aux étudiants, en stage ou en formation à l'étranger. Existe également une aide à la mobilité internationale de 500 €.