Documentation, bibliothèques

Archiver, classer, faire de la veille… Et être capable de répondre à toute demande d’information, voilà le quotidien des documentalistes, des bibliothécaires et des archivistes.

Documentation, bibliothèques

Les documentalistes sont à la pointe des nouvelles technologies de l'information. La collecte, le classement, le traitement et la diffusion de l'information font partie de leur métier, mais aussi la recherche sur Internet et sur les réseaux sociaux, ainsi que la gestion des bases de données.

Les bibliothécaires assurent le choix des ouvrages, leur indexation et leur catalogage. Ils veillent à la gestion et à la conservation du fonds, et gèrent les demandes des lecteurs. Ils travaillent dans les médiathèques ou bibliothèques municipales et universitaires.

La plupart de ces métiers relèvent de la fonction publique. Pour exercer dans une bibliothèque, il faut donc passer un concours de recrutement.

De nouveaux métiers émergent avec le développement du numérique : data manager, archiviste de documents électroniques, spécialiste de la veille et de l'intelligence économique.

Les licences : de nombreux parcours documentation ou archives

Une vingtaine d’universités proposent, au sein des licences de ­lettres, d’information et communication ou d’histoire, des parcours documentation ou archives.

Lille 3 délivre une licence info-com parcours sciences de l'information et du document, comprenant des cours de langages documentaires, de communication, d’analyse des médias et de droit de l’information.

Après un bac + 2, un grand choix de licences professionnelles s’offre à vous : les licences pro métiers de l’information (veille et gestion des ressources documentaires ou archives, médiation et patrimoine). La licence pro métiers du livre, documentation et bibliothèques se décline en de nombreux parcours : management des systèmes d’information archivistiques (Lille 3), métiers des bibliothèques, de la documentation et des archives numériques (Grenoble Alpes), bibliothécaire (Bordeaux, Paris-Nanterre)…

À bac + 5, on distingue des ­masters généralistes – tels que métiers des bibliothèques à l’université Grenoble Alpes, ou métiers des archives et des bibliothèques, médiation de l’histoire et humanités numériques à Aix-en-Provence – et des masters plus spécialisés dans les archives (une quinzaine : à Angers, Lyon 3, Paris 13, Versailles…), la communication scientifique et technique (Grenoble Alpes, Strasbourg) ou le document numérique (Bordeaux, Caen, Lyon 3, Montpellier, Nancy, Toulouse).

Le DUT info-com : information numérique ou métiers du livre

Dans 10 IUT (en alternance au Havre et à Illkirch-Graffenstaden), le DUT information et communication option information numérique dans les organisations prépare en deux ans au métier de documentaliste.
L'option métiers du livre et du patrimoine, présente dans onze départements d'IUT (en alternance au Havre), forme les personnels de l'édition, de la librairie, des bibliothèques, des musées et du patrimoine.

Un bon dossier scolaire est exigé, soit après le bac, soit en année spéciale après un bac+1 pour certaines formations. Les étudiants suivent des cours d'expression écrite et orale, d'intelligence économique, de droit, de culture générale et numérique… La formation comporte un stage découverte de deux semaines minimum en première année et de huit semaines en deuxième année...

Après le DUT, il est possible de poursuivre en licence pro pour obtenir un niveau bac+3.
 

Les écoles : sur concours

Certaines écoles dispensent des formations d'archiviste, de bibliothécaire ou de documentaliste. C'est le cas de l'ENC (École nationale des chartes) à Paris, l'ENSSIB (École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques) à Villeurbanne (69), l'INTD-CNAM (Institut des techniques de la documentation) à Paris, l'IRTD (Institut régional des techniques documentaires) à Mont-Saint-Aignan (76), l'EBD (École des bibliothécaires-­documentalistes) à Paris, l'INA SUP à Bry-sur-Marne (94) avec une spécialisation multimédia et l'INET (Institut national des études territoriales) à Strasbourg (67).

Elles recrutent de bac+2 à bac+4 pour une durée allant d'un à trois ans.

Retour aux études par secteur.