Lettres : les formations.

Lettres

Pour les passionnés de littérature, les lettres sont un bon moyen d’enrichir sa culture générale tout en réfléchissant à son avenir professionnel dans la communication, les ressources humaines, le professorat ou encore le commerce.

Quelle que soit la filière choisie – une licence à l'université ou 2 années de classe préparatoire –, les études de lettres imposent souvent un parcours jusqu'à bac+5. À la clé : des débouchés variés dans le secteur privé ou public.
 

À l'université : lettres classiques ou modernes ?

Des deux mentions de licence de lettres, la mention lettres classiques est la plus littéraire. Son programme est orienté sur la littérature française, du Moyen Âge à nos jours, et une place importante est consacrée à l'étude du latin et du grec ancien. Pas d'inquiétude pour les bacheliers qui n'auraient aucune notion dans l'une et l'autre de ces deux langues anciennes. La plupart des universités dispensent des cours pour grands débutants. Cette mention débouche sur un ­master en lettres, en édition ou en documentation.

La licence de lettres modernes est, elle, plus axée sur le français. Au programme : littérature française des origines à nos jours, linguistique, stylistique et poétique, une langue ancienne, cours de méthodologie pour la dissertation, et grammaire.

La grande différence avec les études de lettres classiques est la place accor­dée à la littérature comparée. Outre l'enseignement et la recherche, cette licence ouvre la voie à différents masters en communication, documentation, édition ou multimédia.
 

Classes prépas littéraires : pas besoin d'être un premier de la classe

Non, les prépas littéraires ne sont pas toutes réservées à une élite ! Si certains lycées sont très sélectifs, la plupart admettent des élèves d'un bon niveau, avec un minimum de 12/20 de moyenne générale.

Les ENS (Cachan, Lyon, Paris) constituent un des débouchés, qui reste très limité. La BEL (banque d'épreuves littéraires) élargit les débouchés aux écoles de commerce, aux IEP et à d'autres établissements. Sachez qu'en cas d'échec à ces concours, vous pourrez obtenir une équivalence pour intégrer une L3 à l'université.

La prépa lettres sup (hypokhâgne et khâgne) accueille une majorité de bacheliers L, mais aussi des ES et des S. Vous y étudierez, à raison de 30 heures par semaine, toutes les matières littéraires. La première année, commune, mène à 2 types de khâgne : classique (avec latin ou grec obligatoire) et moderne (langues vivantes et géographie). La première conduit au concours de l'ENS Ulm (Paris), tandis que la seconde est tournée vers l'ENS LSH (lettres et sciences humai­nes, à Lyon).

La prépa lettres sup et sciences sociales (dite B/L) recrute des S (et des ES et L avec un bon niveau en maths et en lettres). Elle associe sciences sociales, philosophie, français, histoire, langues vivantes et maths. Ses débouchés sont, outre les ENS (Ulm, Lyon, Cachan), l'ENSAE (École nationale de la statistique et de l'administration économique), les IEP (instituts d'études politiques) et les écoles de commerce.

Mathieu Oui 



Antona, 24 ans, titulaire d'un master de lettres
Ce qu'elle voulait faire après son bac L. “Le métier de psychologue m'intéressait. Je voulais sonder les travers de l'âme humaine ! J'envisageais aussi de devenir art-thérapeute. Ce métier utilise la création artistique comme méthode thérapeutique.”
Ce qu'elle fait aujourd'hui. “Après une première année chaotique en fac d'arts plastiques, je me suis réorientée vers les lettres modernes, à l'université de Toulon (84). J'aurais pu préparer une licence en psycho, mais les débouchés me paraissaient incertains. J'ai donc poursuivi en lettres, jusqu'à l'obtention de mon master. Depuis, je suis à la recherche d'un emploi, dans le secteur culturel. En attendant, pour gagner un peu d'argent, je donne des cours de français à domicile.”

Propos recueillis par CA



Pour aller plus loin


Retour aux études par secteur.

Partager l'info
RSS Facebook Myspace Scoopeo Pioche TapeMoi wikio google Live Bookmarks MyYahoo netvibes digg delicious blogmarks Technorati Furl


Les études par spécialité


Les écoles à la une

Zoom sur

Voir toutes les fiches






calcul-salaire










Le blog de l'orientation



Découvrez « Conseils de classe »,
un blog de Bruno Magliulo, inspecteur d'académie honoraire, ancien professeur de sciences économiques et sociales et auteur dans la collection l’Etudiant.
Vous pourrez y débattre librement de tous les sujets liés à l’orientation et à l'actualité éducative.







OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site