Quel avenir pour les métiers de la comptabilité ?

Publié le , mis à jour le

Nouvelles normes comptables, réglementations de plus en plus complexes, départs à la retraite en nombre : la comptabilité va recruter dans les années à venir. Mais dans quels métiers ? Et quels cursus choisir ? Professionnels et responsables de formation vous donnent les clés.


Philippe Arraou , expert-comptable et président d’ECF (Experts-comptables et commissaires aux comptes de France).

Quels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans?
"Actuellement, la moitié des diplômés de l’expertise comptable exercent en cabinet et l’autre en entreprise. Ce ratio devrait se maintenir. Ce qui fait évoluer les cabinets dans leur manière de recruter l’ensemble de leurs collaborateurs, c’est la complexité grandissante des matières techniques qui composent notre savoir-faire, et l’évolution des normes comptables. Les cabinets rechercheront donc de plus en plus des collaborateurs qui soient à la fois experts-comptables généralistes et spécialistes."

Quels choix d’études aujourd’hui?
"Je pousse les étudiants que je rencontre à aller très loin dans leurs études, si possible jusqu’au diplôme d’expertise comptable. Cela dit, grâce à la réforme LMD [licence, master, doctorat], les étapes intermédiaires au DEC [diplôme d’expert-comptable], notamment le DCG [diplôme de comptabilité et de gestion], deviennent intéressantes et permettront de trouver un emploi sans problème. Il est également utile d’avoir quelque chose d’original dans son parcours, qui vous démarque des autres. Cela peut être un master 2 dans une spécialisation liée aux besoins des entreprises : par exemple en matière sociale, en matière fiscale, en matière juridique, en gestion de patrimoine, etc."


Jean-Louis Pouxritikoff, directeur développement et communication à l’ENGDE (école supérieure de gestion et expertise comptable).

Jean-Louis PouxritikoffQuels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans?
"La demande sera énorme dans les prochaines années dans les cabinets d’expertise comptable, en raison des départs à la retraite. En entreprise, certains métiers sont appelés à prendre de l’importance, comme celui de trésorier (qui gère l’argent et recherche les financements), crucial en période de tension économi­que, de consolideur (qui rassemble les données comptables des différentes filiales) ou de risk manager (qui prévient des risques financiers). De nouvelles perspectives s’ouvrent également pour nos diplômés dans la gestion de patrimoine."

Quels choix d’études aujourd’hui?
"Si la tendance est à pousser jusqu’au bac +5, tout le monde n’en a pas toujours les capacités. Un bon bac +3 pluridisciplinaire, complété par une formation plus pointue dans un domaine comme le droit fiscal par exemple, est un bon calcul. Les doubles formations payent toujours, quel que soit le niveau d’études final. C’est aussi le cas pour l’alternance. Si l’on décide d’aller jusqu’au DSCG [diplôme supérieur de comptabilité et de gestion], les 3 années de stages, rémunérées à hauteur d’un temps plein, sont une superbe opportunité pour explorer les différents modes d’exercice de la profession : en cabinet, en entreprise, à l’étranger…"


Christiane Föll, coresponsable du M2 CCA (master 2 comptabilité, contrôle, audit) à Paris 1.

Christiane FöllQuels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans?
"De nouvelles missions apparaissent, comme l’audit des comptes de campagne des candidats politiques, ou l’audit des comptes des nombreuses associations existantes en France. C’est surtout la manière d’exercer les métiers qui évolue. Les normes se complexifient, du coup, les dossiers aussi. La profession tend à s’orienter vers le conseil, libérée de la rédaction de certains documents, désormais remplis dans l’entreprise puis télétransmis, ne nécessitant qu’une validation. Cette évolution plaît aux étudiants. S’ils choisissent souvent de s’orienter vers les métiers de l’audit en début de carrière pour les rémunérations intéressantes qu’ils offrent, ils se tournent de plus en plus vers l’expertise comptable au bout de quelques années. Cette profession leur offre, en outre, un rythme plus compatible avec une vie personnelle."

Quels choix d’études aujourd’hui?
"Le master CCA [comptabilité, contrôle, audit] est très intéressant, car il permet d’entamer le stage de 3 ans qui mène au DSCG avec seulement 2 matières à passer, ce qui rend le cursus extrêmement rapide, pour un coût modique. Je recommande de commencer par la licence comptabilité, qui donne les bases du master 1 comptabilité, contrôle, puis le master 2 CCA. Nous recherchons des étudiants rigoureux mais qui savent réfléchir, car cette matière, qui paraît très technique, nécessite aussi de grandes capacités d’analyse et une vision transversale des matières, à l’image de celle qui sera demandée en entreprise ou en cabinet."


Oualid Hathroubi, responsable de la division Support comptable chez Hays, cabinet de recrutement.

Oualid HathroubiQuels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans?
"Alors que les fonctions de base de la comptabilité, comme la comptabilité fournisseur ou la saisie, sont de plus en plus délocalisées, les métiers en expansion sont ceux qui nécessitent à la fois des bases comptables et des capacités relationnelles. C’est le cas du comptable client, qui touche au relationnel client et au recouvrement (donc aux rentrées d’argent dans l’entreprise), mais aussi du comptable général, qui doit également faire face aux nouvelles normes. Il se profile aussi une pénurie de comptables paie, poste auquel les jeunes diplômés ne pensent pas en général, mais qui offre une rémunération intéressante et peut s’exercer avec un bac +3 suivi d’une spécialisation d’une année en paie."

Quels choix d’études aujourd’hui?
"On attend d’un comptable qu’il puisse expliquer où l’on perd de l’argent et comment faire pour y remédier. De ce fait, les diplômes d’écoles de commerce ont toujours la cote en entreprise ou dans les grands cabinets. Sinon le diplôme qui, pour moi, a le vent en poupe est le DCG. Il comprend désormais de l’anglais et c’est une compétence qui manque beaucoup actuellement. C’est le cas pour tous les niveaux de diplôme, où maîtriser véritablement l’anglais peut signifier jusqu’à 5.000 € en plus sur la fiche de paie. »


Frédéric Gouvet, expert-comptable et commissaire aux comptes, associé du cabinet Fi Ability.

Quels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans?
"Les petits et moyens cabinets sont en demande permanente de collaborateurs et ont déjà du mal à recruter, que ce soit au niveau BTS [brevet de technicien supérieur] ou plus qualifiés, en expertise comptable ou en audit. Le diplôme d’expertise comptable restera très recherché, et sans doute de plus en plus avec les évolutions des réglementations. Cela dit, avec n’importe quel diplôme de comptabilité qui tient la route et quelques stages réalisés pendant ses études, il n’y a aucun souci pour trouver du travail !"

Quels choix d’études aujourd’hui?
"Le diplôme d’expertise comptable met vraiment à l’abri. Il permet d’intégrer un cabinet puis, éventuellement, de devenir associé. Se spécialiser est toujours un bon pari puisqu’on devient alors assez rare sur le marché du travail. Les doubles cursus sont utiles si l’on souhaite travailler dans de très grosses entreprises ou dans des cabinets internationaux. Je pense notamment à la consolidation (pour laquelle il n’y a pas d’études spécifiques mais de nombreuses options), mais aussi à des secteurs du type assurance, où les formations sont peu nombreuses, ou encore en banque."

Propos recueillis par Gabrielle Blanchout
Avril 2010

en savoir
Jobs, stages et alternance
Nos annonces de stages par domaine
Etudes, formations et établissements
Les établissements par domaine
Jobs, stages et alternance
 

blog comments powered by Disqus

en savoir
Jobs, stages et alternance
Nos annonces de stages par domaine
Etudes, formations et établissements
Les établissements par domaine
Jobs, stages et alternance





les entreprises à la une










un job, stage ou 1er emploi ?

Offres de jobs étudiants

Offres de stages étudiants

Offres en alternance


APCMA-Banniere-300x150



uimm_banner_300x150-200114








calcul-salaire








OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site