La rentrée 2021 se fera en présentiel avec un protocole sanitaire modéré

Par Thibaut Cojean, publié le 23 Août 2021
4 min

INFOGRAPHIES. Les collèges et lycées appliqueront le niveau 2 (sur 4) du protocole sanitaire à la rentrée 2021. Les élèves auront cours en présentiel, les cas-contacts non-vaccinés devront s’isoler, les sports de contact seront interdits en intérieur et les capteurs de CO2 devraient se généraliser.

Alors que l’épidémie de Covid-19 a continué de faire l'actualité pendant l’été, tous les collégiens et lycéens feront leur rentrée en présentiel, le jeudi 2 septembre prochain. Dans une interview parue dans le Journal du dimanche le 22 août, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a indiqué que le niveau 2 (sur 4) du protocole sanitaire sera appliqué.

Selon ces règles, établies fin juillet et en partie modifiées ces derniers jours, tous les élèves de la 6e à la terminale seront attendus au collège ou au lycée. Le pass sanitaire ne sera demandé ni aux élèves ni aux professeurs, à part pour les sorties scolaires dans des lieux accueillant un autre public, comme les musées.

Gestes barrières habituels

Les gestes barrières habituels devront s’appliquer à l’école : port du masque obligatoire en intérieur, limitation du brassage par niveau et désinfection des surfaces fréquemment touchées. À l’extérieur, ce sont les règles locales qui s’appliqueront au sujet du port du masque. Concernant l’EPS, il n’y aura pas de restriction particulière à l’extérieur. En intérieur, seuls les sports de contact seront interdits.

Malgré une situation épidémique délicate sur l’ensemble du territoire, le ministre a précisé avoir privilégié un niveau peu restrictif grâce à la vaccination des adolescents et des professeurs. "Nos enquêtes indiquent que la très grande majorité des enseignants s'est déjà fait vacciner (…), et plus de 55% des 12–17 ans ont déjà reçu au moins une dose", détaille-t-il. Une situation vaccinale qu’il considère comme "un atout".

Lire aussi

Isolement des cas-contacts non-vaccinés

Malgré tout, comme pour le reste de la population, les élèves non-vaccinés subiront des restrictions plus importantes que les autres. Au premier cas de Covid identifié dans une classe, les cas-contacts non-vaccinés devront s’isoler pendant 7 jours et suivre les cours à distance, si cela est possible. Les élèves vaccinés qui seraient cas-contact pourront, eux, venir en classe.

L’information concernant le statut vaccinal des élèves sera donnée par une attestation des parents, "sachant que l'Assurance maladie pourra vérifier le statut vaccinal des contacts à risque", précise Jean-Michel Blanquer. La vaccination n’étant pas encore accessible aux élèves de l’école primaire, les classes concernées par l'identification d'un cas de Covid fermeront pendant 7 jours.

Centres de vaccination et capteurs de CO2

Au-delà de ces règles de comportement, "dans tous les collèges et lycées de France, élèves et personnels auront accès au vaccin, à proximité ou au sein même de leur établissement", promet le ministre. Le travail de déploiement de ces centres, assuré par les préfectures, les académies et les agences régionales de santé, est en cours.

Autre outil pour lutter contre la propagation du Covid-19 : les capteurs de CO2. Si l’aération des salles de classe reste encouragée par le protocole sanitaire, Jean-Michel Blanquer dit vouloir "généraliser" ces capteurs, qui permettent "de mesurer le besoin d’aération". Il promet sur ce point des aides financières pour les collectivités locales. Enfin, la politique d’autotests lancée en fin d’année dernière sera poursuivie, avec l’objectif de tester les personnels et les élèves deux fois par semaine.

Loading...

Loading…

Articles les plus lus Collège

A la Une Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !