1. Aurélie Bresson a créé son magazine dédié au sport au féminin
Portrait

Aurélie Bresson a créé son magazine dédié au sport au féminin

Envoyer cet article à un ami
Les sportives enfin à l'honneur dans le magazine créé par Aurélie Bresson. // © Charles Chevillard
Les sportives enfin à l'honneur dans le magazine créé par Aurélie Bresson. // © Charles Chevillard

LES JEUNES ONT DE L'AVENIR. À 28 ans, Aurélie Bresson, une ancienne étudiante en communication, a lancé "Les Sportives", le premier magazine dédié au sport au féminin.

"Des débats, de l'optimisme, de l'audace et de l'humour", voici comment Aurélie Bresson définit Les Sportives, le premier magazine dédié au sport au féminin, dont elle est la fondatrice. Paru en avril 2016, le trimestriel est le fruit d'un travail de cinq ans, renforcé par ses convictions, ses expériences de femme dans le sport et ses rencontres. Résultat : avec son équipe, cette diplômée en communication de 28 ans prépare le quatrième numéro de son magazine.

Étudiante, créer un magazine lui semble prématuré

En 2006, Aurélie Bresson est étudiante à Besançon lorsqu'elle découvre le manque de médiatisation du sport au féminin. "En DUT [diplôme universitaire de technologie] information-communication, mes amies étaient handballeuses à l'Entente sportive. C'était un club de bon niveau, mais peu de médias parlaient d'elles." Ce constat amer ressurgit en 2011, pendant son master 1 en communication à l'université Paul-Verlaine de Metz. "Dans le cadre de mon mémoire dédié au sport au féminin, j'ai feuilleté la presse et il n'y avait aucun média dédié à cela". Mais créer une revue lui semble encore prématuré. "J'ai gardé l'idée dans un coin de ma tête et j'ai poursuivi mes recherches après mon M2 en communication."

Le déclic après une mauvaise expérience

"Hyper investie", Aurélie Bresson enchaîne des missions pendant et après ses études. Elle acquiert de l'expérience et étoffe son réseau en tant qu'hôtesse ou chargée des relations publiques sur des événements comme le Tour de France. Trois ans après son diplôme, une mauvaise expérience dans une agence la refroidit. "Un responsable m'a fait une réflexion machiste donc je suis partie." C'est le déclic. Lassée par les CDD (contrats à durée déterminée), la jeune femme pense à créer sa propre entreprise. Entre-temps, ses recherches sur le sport au féminin sont devenues "une vraie étude de marché". Son entourage professionnel et personnel constate aussi l'absence de revue pour les femmes sportives. Convaincue, Aurélie se lance en 2014.

Cinq ans pour éclore

Monter "Les Sportives" fut un marathon pour la jeune rédactrice en chef qui pratique elle-même la course à pied, la randonnée et parfois le badminton. "Les pépinières d'entreprises me claquaient la porte au nez. On me disait que j'étais jeune et que j'étais une femme... Mais cela m'a renforcée !" En 2015, Aurélie emprunte auprès de la banque de sa région d'origine et des mécènes du monde de la culture la soutiennent. "À ce moment, je fais appel à mon réseau et l'équipe se forme." Le magazine naît en avril 2016, cinq ans après en avoir eu l'idée. "Tant que j'y croyais, il fallait que j'aille au bout." Aujourd'hui, Aurélie se réjouit d'avoir sollicité l'avis de professionnels. "Il ne faut pas hésiter à demander des conseils."

Le plus difficile : "durer" !

Sur les deux premiers numéros, 7.000 exemplaires se sont écoulés et le trimestriel est désormais en vente en France, en Belgique et en Suisse. "Le magazine est très bien reçu. Cela montre qu'on ne s'est pas trompé, se réjouit Aurélie Bresson. Ce succès est gratifiant mais met la barre de plus en plus haut pour la rédactrice en chef et son équipe, en préparation du numéro 4. "Le plus difficile n'est pas la création : c'est de durer ! C'est un peu comme dans le sport. Plus on augmente son niveau, plus on est attendu !"