1. De jeunes designers récompensés par un concours de mode
En bref

De jeunes designers récompensés par un concours de mode

Envoyer cet article à un ami
Les lauréats du concours Lab.Scene organisé par l'Istituto Marangoni
Les lauréats du concours Lab.Scene organisé par l'Istituto Marangoni

Détecter de nouveaux talents via un concours de créateurs en les aidant à commercialiser leurs collections ? C'est le pari de WSN (Who’s Next et Premiere Classe) et de l’Istituto Marangoni Paris - The School of Fashion qui ont lancé l'incubateur Lab.Scene. Celui-ci vient de distinguer trois jeunes créateurs qu'ils vont accompagner dans leur développement.

Ces trois lauréats du concours Lab.Scene, dédié à l’accompagnement et au développement commercial des jeunes designers de mode, ont vu leurs créations mises en lumière à Paris du 17 au 20 janvier lors de "Who’s Next", le salon international leader de la mode féminine en Europe, attirant professionnels, acheteurs et prescripteurs internationaux.

Les heureux élus ont été choisis parmi dix finalistes présélectionnés et issus du monde entier par le jury Lab.Scene composé d'experts de l'industrie de la mode. L’incubateur est né de l’association WSN (Who’s Next et Premiere Classe) et de l’Istituto Marangoni Paris – The School of Fashion, une école italienne qui fête ses 85 ans cette année.

Les lauréats bénéficient notamment de deux stands offerts pour les éditions de janvier et septembre 2020 au sein de Who’s Next et d’un troisième dans le cadre de Première Classe en octobre 2020.

Accès pour les lauréats aux studio photo, espaces dédiés aux défilés…

"Ces jeunes créateurs sont talentueux mais manquent de moyens et d’accompagnement. Le Who’s Next leur offre de la visibilité. Et de notre côté, nous les mettons en relation avec des professionnels qui vont leur donner des outils qui leur manquent pour aller plus loin dans le développement de leur projet", explique Valérie Berdah-Lévy, directrice de l'Istituto Marangoni.

Lire aussi : Comment devenir designer de mode ou styliste ?

"L’objet d’un vêtement, ce n’est pas de rester suspendu sur un cintre mais d’être vendu et porté. Nous préparons nos étudiants très tôt à faire face à un marché. Yves Saint-Laurent (grand couturier français), n’aurait pas eu le succès qu’il a connu sans Pierre Bergé (homme d’affaires). Il faut insuffler des connaissances commerciales aux étudiants mais un accompagnement est nécessaire aussi", poursuit la directrice de l’école de mode. L’Istituto Marangoni donne concrètement accès gratuitement aux lauréats aux outils d’accompagnement pour une commercialisation de leur marque : studio photo, salle des archives, bibliothèque, espaces dédiés aux défilés…

Les trois lauréats de cette première cuvée sont Salut Beauté, Martin Luttecke et Voir(e), deux marques françaises et un label chilien.

"Nous allons inscrire ce projet dans le temps car il y a un besoin d’accompagner les jeunes designers", explique Valérie Berdah-Lévy.