Écoles de commerce : le concours Accès fait évoluer ses épreuves et lance des admissions parallèles

Par Agnès Millet, publié le 24 Octobre 2022
6 min

Pour la session 2023, les trois écoles de commerce post-bac du concours Accès font évoluer leurs modalités de recrutement : l'épreuve d'admissibilité de culture générale devient une épreuve d'admission, propre à chaque établissement. L'Esdes, l'Essca et l'Iéseg lancent aussi un recrutement en admissions parallèles.

L'Esdes, l'Essca et l'Iéseg annoncent quelques nouveautés pour la session 2023 du concours Accès. Celui-ci vous permet d'intégrer, une fois votre bac en poche, le programme Grande école (PGE) de ces écoles de commerce, via une inscription par Parcoursup.

Trois épreuves écrites du concours Accès inchangées en 2023

Le cadre ne change pas : les épreuves écrites d'admissibilité se déroulent toujours sur une journée, le 13 avril 2023. Vous aurez encore à bûcher sur une épreuve de synthèse de 3h et un écrit de raisonnement logique et mathématiques de 2h.

L'épreuve d'anglais passe de 45 minutes à 1h, "pour mieux évaluer l'ouverture linguistique et être plus discriminante entre les candidats", précise Jean Charroin, directeur de l'Essca.

Lire aussi

L'épreuve d'ouverture culturelle devient une épreuve d'admission

Le plus grand changement porte sur la quatrième épreuve écrite : l'ouverture culturelle (45 min) est supprimée en tant qu'épreuve d'admissibilité et devient une épreuve d'admission. Le format diffère d'une école de management à l'autre. Si vous êtes admissible à l'Essca, il est "probable" que vous passiez un écrit d'admission évaluant votre ouverture culturelle sur un modèle "proche" de ce qui existait.

En revanche, si vous êtes admissible à l'Iéseg ou à l'Esdes, cette ouverture sera évaluée lors de votre entretien de personnalité. Les précisions seront détaillées ultérieurement.

Lire aussi

La partie écrite du concours Accès reste en ligne

Les trois épreuves écrites d'admission se déroulent toujours en ligne, un modèle que les trois écoles de commerce ne remettent pas en question, malgré des questions de sécurité. Cette année, 27 candidats ont été exclus pour des soupçons de fraude.

"On ne peut éluder un risque de triche, même si nous avons un surveillant pour près de 20 étudiants. Dans certains cas, cette surveillance est plus étroite que dans une salle d'examen. Cela réduit le risque mais ne l'annule pas", poursuit Jean Charroin. De plus, les questions sont présentées de façon aléatoire selon les candidats. Et lorsqu'une réponse est validée, il n'y a pas de retour en arrière possible.

En cas de soupçon de fraude, les contenus sont re-visionnés et appuyés par une corrélation avec le niveau du dossier du candidat.

Par ailleurs, les trois business schools ont conscience que ce concours est parfois la "première vraie épreuve concurrentielle", note le directeur de l'Essca. "C'est une situation de stress pour les candidats, ajoute Caroline Roussel, directrice de l'Iéseg. Nous proposons donc un accompagnement en amont aux lycéens et un chat, durant les épreuves, en cas de problème technique".

Lire aussi

Les trois écoles de commerce ouvrent un concours en admissions parallèles

Enfin, cette année, les trois établissements lancent le concours Accès en admissions parallèles. Cette sélection commune s'adresse à des titulaires de BTS, de DUT, de BUT, de licence ou de bachelor d'écoles de commerce, pour une intégration en 3e année ou 4e année, selon le profil.

L'admissibilité se fera sur dossier. Celui-ci comprendra un CV, une lettre de motivation par école, les notes du bac et du dernier cycle d'études mais également un test d'anglais (Toefl, toeic ou tout test reconnu).

Une deuxième phase d'admission comprendra, pour chaque école dans lequel le candidat aura été admis, un entretien de motivation et un oral d'anglais.

Lire aussi

"Nous examinerons le bagage du candidat : son expérience internationale, associative, professionnelle et académique pour être sûrs que l'écart n'est pas trop grand entre ce qu'ils savent faire et ce que l'on demandera", précise Olivier Maillard de l'Esdes.

Pour cette première année, l'Esdes lance un recrutement anticipé avec inscription ouverte dès le 15 novembre et jusqu'au 1er mars, avec une session d'oraux de février à mars. La phase de recrutement concernant l'Esdes, l'Iéseg et l'Essca s'ouvre également le 15 novembre et jusqu'au 7 avril pour le dépôt de dossier. Les oraux auront lieu en mai.

En 2024, il n'y aura qu'une session pour les trois écoles de commerce avec un dépôt unique de dossier. Cette année, 1.170 places sont ouvertes au total et l'inscription coûte 140 euros.

Lire aussi

Concours ACCES en admissions parallèles : détail des places ouvertes par école

Ecole Esdes Essca Iéseg Total
Places ouvertes en 3e année 40 80 100 220
Places ouvertes en 4e année 300 250 400 950

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !