Après une école d'ingénieurs, une insertion professionnelle rapide

Par Clément Rocher, publié le 14 Decembre 2021
4 min

Les jeunes diplômés sont rapidement embauchés après des études en écoles d’ingénieurs. Aéronautique, chimie, génie civil... une grande diversité de débouchés leur sont ouverts.

Une fois le diplôme d’école d’ingénieurs en poche, il vous sera possible de rejoindre différents secteurs professionnels. Selon une enquête menée par la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (Cdéfi), les quatre premiers secteurs d’embauche sont les sociétés de conseils, bureaux d’études (14%), l’industrie automobile, aéronautique, navale, ferroviaire (13%), les activités informatiques et services d’information (13%), la construction, BTP (10%). L’industrie du numérique se distingue aussi : près d’un diplômé sur cinq déclare y travailler.

Lire aussi

Des compétences multiples en écoles d'ingénieurs

Carole occupe le poste de conductrice de travaux chez Bouygues travaux publics depuis début juin. Diplômée de l’Ecole des Ponts ParisTech, la jeune femme a eu plusieurs expériences professionnelles pendant ses études dont une au sein du groupe de construction Eiffage à l’occasion d’une année de césure. "J’ai découvert que ce qui m’intéressait vraiment c’était de travailler sur un chantier. Je veille à la fois au délai, au budget, à la qualité et à la sécurité des travaux. Le conducteur de travaux travaille en étroite collaboration avec le chef de chantier."

Ce métier demande des compétences très larges sur le plan technique. "On est amené à travailler sur plein de projets en travaux publics, ce sont des ouvrages uniques. Il faut avoir des connaissances aussi bien en béton, en charpente métallique, en réseau électrique qu’en géotechnique et en topographie. Un conducteur de travaux fait face à des experts : il doit avoir des connaissances suffisantes pour dialoguer avec eux et repérer les points critiques."

Être ingénieure demande aussi des qualités humaines. "Je suis en contact avec tous les interlocuteurs sur le chantier. Un conducteur de travaux doit avoir la capacité de communiquer avec son équipe et prendre des décisions", estime Carole.

Lire aussi

Une école d’ingénieurs, et après ?

L’insertion professionnelle est rapide et durable à l’issue d’une école d’ingénieurs. Près de 80% des répondants à l’enquête de la Cdéfi occupent un emploi salarié six mois après l’obtention de leur diplôme et 74% ont même signé un CDI. De plus, 66% des jeunes diplômés déclarent avoir trouvé leur premier emploi avant d’obtenir leur diplôme d’ingénieur.

Ce que confirme Carole qui n’a pas rencontré de souci pendant sa recherche de travail. "Le secteur recherche des conducteurs de travaux en ce moment. Les entreprises sont plutôt contentes de voir des femmes arriver dans le milieu. Et l’Ecole des Ponts est une bonne référence en génie civil. Dans cinq ans, je voudrais prendre des responsabilités sur un chantier, devenir conductrice de travaux principale et transmettre ce que j’ai appris à d’autres jeunes."

Et les ingénieurs n’ont pas à rougir de leur salaire d’embauche… Selon l’enquête annuelle de la Conférence des grandes écoles (CGE), le salaire médian des ingénieurs diplômés en 2020 est de 35.000 € hors prime.

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !