Comment travailler dans les jeux vidéo après une école d’ingénieurs ?

Par Clément Rocher, publié le 03 Novembre 2022
6 min

La Paris Games Week, événement incontournable pour les passionnés de jeux vidéo, est de retour cette semaine. Alors que le secteur est en plein essor, l'Etudiant s'est penché sur les formations en école d'ingénieurs qui mènent aux métiers du jeu vidéo.

Après trois ans d'absence, la Paris Games Week, salon annuel consacré aux jeux vidéo, bat son plein. L’occasion pour les jeunes (ou moins jeunes) de se précipiter sur les stands des différents éditeurs pour tester les nouveautés de cette fin d’année, mais aussi de rencontrer les professionnels du secteur.

Avec plus de 38 millions de joueurs en France, l’industrie du jeu vidéo a signé une performance record en 2021 : un chiffre d’affaires de 5,6 milliards d’euros, selon le syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs.

Logiquement, les jeunes talents sont particulièrement recherchés, notamment ceux ayant un profil ingénieur. Bien qu'il existe une dizaine d'écoles françaises dédiées aux métiers du jeu vidéo, plusieurs écoles d’ingénieurs proposent une formation à l’informatique et aux nouvelles technologies pour travailler dans ce domaine.

Lire aussi

Des parcours ingénieurs spécialisés en jeux vidéos

Parmi ces écoles, le Cnam-Enjmin (École nationale du jeu et des médias interactifs numériques), implantée à Angoulême (16), propose une formation sur trois ans accréditée par la CTI (Commission des titres d'ingénieurs). Elle forme des ingénieurs en technologies du jeu vidéo et systèmes interactifs.

L'école propose aux étudiants de l'alternance, un dispositif qui présente de nombreux avantages. "Cette formation apporte trois ans d’expérience. Et 90% des entreprises proposent d'embaucher le jeune après le stage d'apprentissage", affirme Paul Bartholmey, responsable de la formation. Il reconnaît toutefois que les stages en apprentissage ne sont pas les plus faciles à décrocher.

Parmi la quinzaine d’élèves admis, la moitié effectuent leur apprentissage dans un studio d’animation à Angoulême et l’autre moitié dans le milieu industriel.

Lire aussi

Travailler avec des étudiants en art et en animation

Depuis 2020, JUNIA-ISEN, école d’ingénieurs située à Lille (59), propose aux étudiants en fin de cursus une spécialisation "Développement logiciel option jeux vidéo" en partenariat avec Pôle 3D de Roubaix. Les élèves-ingénieurs interviennent sur la partie technique alors que les étudiants de l’école d’animation s’occupent de l’aspect graphique et de la direction artistique.

"Nos étudiants découvrent des jeunes qui sont différents des scientifiques qui gravitent autour d'eux pendant leurs études. Ils apprennent à communiquer avec ces artistes et ces scénaristes, à comprendre des besoins clients et à les traduire en code informatique", explique Stéphane Fardoux, enseignant à l'école d'ingénieurs.

Langages informatiques, réalité virtuelle et intelligence artificielle

Si les ingénieurs ont à charge la technique, c'est parce qu'ils acquièrent des bases scientifiques pour l'informatique et les médias numériques mais aussi les fondamentaux en informatique (architecture des systèmes informatiques, algorithmique et programmation…) L'apprentissage des langages informatiques (C++, Java…) permet aux étudiants de renforcer leurs compétences en développement.

Les étudiants abordent également tout ce qui relève de la réalité virtuelle, la réalité augmentée, les technologies du jeu vidéo. Les étudiants découvrent aussi de quelle manière on utilise l’intelligence artificielle dans le jeu vidéo. Comme la totalité des élèves-ingénieurs de France, ils sont aussi formés à la gestion de projet, au management et à la communication.

Lire aussi

Capacité à travailler en équipe

"J’ai beaucoup travaillé sur ma communication, car j’avais tendance à être assez technique quand j’expliquais certaines de mes missions", témoigne Xavier Niochaut, programmateur moteur chez Asobo Studio, basé à Bordeaux (33). Diplômé en 2021 de Télécom SudParis, il avait suivi l’option "Jeux vidéo et interactions numériques".

Dans le cadre de son poste au sein du studio français qui développe le jeu "Flight Simulator 2020", il a découvert que plusieurs qualités sont recommandées pour travailler dans le jeu vidéo, comme la prise de recul et la capacité à travailler en équipe. "Il y a des corps de métiers différents dans une entreprise de jeu vidéo. Il faut savoir être humble et accepter les critiques. Le but c’est de faire le meilleur jeu vidéo possible."

Lire aussi

Une insertion professionnelle garantie

Puisque le secteur est en plein essor, les ingénieurs diplômés trouvent un emploi très rapidement dans le domaine. "Un jeune qui sort de notre formation est tout à fait apte à bosser dans un studio. On a besoin de gens qui gèrent les techniciens, qui savent faire de la gestion de projet, qui ont une vision d’ensemble et qui sont capables d'innover", assure Paul Bartholmey.

On peut même parler d’une pénurie d’ingénieurs qualifiés dans le secteur. "Les boîtes essayent de débaucher nos étudiants avant même qu'ils aient obtenu leur diplôme", précise Stéphane Fardoux. L'école JUNIA-ISEN envisage ainsi d’augmenter ses effectifs d’ici deux ans pour répondre à la demande croissante.

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !