1. Hôtellerie-restauration : quelles sont les formations sur Parcoursup ?
Boîte à outils

Hôtellerie-restauration : quelles sont les formations sur Parcoursup ?

Envoyer cet article à un ami
Juste après le bac, vous pouvez postuler pour des formations en hôtellerie-restauration sur Parcoursup. // © Adobe Stock/ Petinovs
Juste après le bac, vous pouvez postuler pour des formations en hôtellerie-restauration sur Parcoursup. // © Adobe Stock/ Petinovs

Parcoursup est le passage obligé pour les lycéens qui veulent poursuivre leurs études après le bac. Plusieurs formations en hôtellerie-restauration y sont d’ailleurs accessibles. Quelles sont-elles ? Petit tour d’horizon.

Généralement, pour pouvoir travailler dans le domaine de l’hôtellerie ou de la restauration, il faut être titulaire d’un bac technologique STHR (sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration), d’un bac professionnel ou d’un CAP (certificat d’aptitude professionnelle) en cuisine, restauration, boulangerie-pâtisserie, services en restauration… Cela ne doit pas empêcher les autres bacheliers de candidater aux différentes formations accessibles directement sur Parcoursup. Voici une liste (non exhaustive) de toutes celles auxquelles vous pouvez postuler juste après votre bac.

Lire aussi : Métiers de l'hôtellerie : quelle formation choisir ?

Bac+1 : la mention complémentaire pour se spécialiser

Vous avez peut-être déjà entendu parler des mentions complémentaires. Ces formations, d’une durée d’un an, permettent aux étudiants d’approfondir des compétences dans un domaine très précis. Il existe différentes mentions complémentaires en hôtellerie-restauration, la plus connue étant intitulée "accueil-réception".

La formation s’effectue en lycée ou dans un CFA (centre de formation d’apprentis), pour ceux qui souhaitent la réaliser en apprentissage. Dans tous les cas, les périodes de stages en entreprise sont obligatoires. Pour postuler, vous devez, entres autres, disposer de solides compétences écrites et orales et d’une bonne culture générale et professionnelle. Les places sont chères, certaines écoles sélectionnent donc leurs étudiants sur des épreuves écrites ou des entretiens.

Les autres mentions complémentaires

Sur Parcoursup, il existe des mentions complémentaires dites "FCIL" pour formation complémentaire d’initiative locale. C’est le cas de la mention école du goût et art de la table, crémier-fromager ou commerce international des vins, spiritueux et œnotourisme. Le but étant de promouvoir le savoir-faire français et régional.

D’autres mentions complémentaires sont également envisageables, mais toutes ne se trouvent pas encore sur Parcoursup. Par exemple : la sommellerie, employé barman ou employé traiteur, cuisinier en dessert de restaurant, art de la cuisine allégée… Il faut alors postuler directement via les CFA ou les lycées professionnels.

Bac+2 : un plus large spectre de métiers

Après votre bac, vous pouvez aussi vous lancer dans un BTS (brevet de technicien supérieur) management en hôtellerie-restauration (MHR) ou un BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) viticulture-œnologie. Ces deux formations durent deux ans, les stages sont obligatoires (entre 8 et 16 semaines en deux ans), mais il est aussi possible d’effectuer ce cursus en apprentissage.

Concernant le recrutement, les établissements regardent votre dossier (notes mais aussi projet de formation motivé). Certains peuvent aussi vous convoquer à des épreuves écrites ou des entretiens si les capacités d’accueil sont très faibles. Parmi les compétences attendues : avoir un bon relationnel (dans le cadre de rencontres avec des clients notamment), savoir travailler en équipe, être organisé et autonome, maîtriser l’anglais et une seconde langue étrangère, être ouvert sur le monde, développer sa curiosité, avoir de l’intérêt pour la gestion d’entreprise…

Lire aussi : Métiers de la restauration et de la gastronomie : quelle formation choisir ?

Sachez que la deuxième année de BTS MHR vous permet déjà de vous spécialiser en restauration, hébergement ou techniques culinaires. Mais après avoir obtenu votre diplôme, vous pouvez aussi poursuivre votre cursus par une licence professionnelle en hôtellerie-restauration, une licence en sciences de la vigne, un second BTSA en commercialisation…

Autres formations en deux ans : assistant manager tourisme-hôtellerie-restauration. Ce sont toutes des formations privées qui s'effectuent obligatoirement en apprentissage. Les débouchés sont multiples : responsable d'hébergement, chef de réception, gouvernant, responsable entretien ménage, responsable de restauration, maître d'hôtel, responsable de salle…

Un an pour se préparer au BTS hôtellerie-restauration

Les BTS étant très sélectifs et réservés en priorité aux bacheliers professionnels et STHR, avant de postuler, vous pouvez intégrer une formation préparatoire à l’enseignement supérieur en hôtellerie-restauration. La formation, rythmée par des stages en entreprise, se déroule sur un an.

L’objectif est de permettre aux étudiants d’acquérir toutes les compétences requises pour entrer en BTS hôtellerie-restauration. Les places sont retreintes, mais, pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez savoir travailler en équipe, être organisé et autonome, avoir des compétences rédactionnelles, maîtriser deux langues vivantes étrangères…