1. Parcoursup 2019 : des candidats satisfaits mais stressés
Enquête

Parcoursup 2019 : des candidats satisfaits mais stressés

Envoyer cet article à un ami
Sondage // © plainpicture/Erickson/Jim Erickson
Sondage // © plainpicture/Erickson/Jim Erickson

BAROMÈTRE. Plus que quelques heures avant le début des propositions d’admission sur Parcoursup. Vous retenez votre souffle ? Vous n’êtes pas le/la seul(e). D’après notre baromètre, les candidats sont aussi satisfaits de leurs vœux que stressés de découvrir les résultats.

"Je ne suis pas prête, je sens que je vais être sur liste d’attente pour tous mes vœux !" "Les jeux sont faits. Rien ne va plus." "Je suis mentalement à bout." "J’ai l’impression que ces dernières 48 heures vont être archi longues." "Demain, on a les réponses sur Parcoursup, je suis clairement en sueur." Depuis plusieurs jours, les réactions s’enchaînent sur Twitter. À quelques heures des premières réponses, la pression monte d’un cran pour les quelques 885.000 candidats inscrits sur Parcoursup.

Le 15 mai, à 19 heures, vous serez enfin fixé sur vos résultats. Malgré une certaine impatience, la peur de ne pas obtenir votre premier vœu reste parmi les plus grandes inquiétudes.

Des candidats (très) précautionneux

Souvenez-vous : le 3 avril dernier, vous avez dû valider définitivement votre inscription et votre liste de vœux sur Parcoursup. Des choix pas toujours faciles à faire puisque vous ne pouviez sélectionner que dix vœux et 20 sous-vœux maximum sur les 14.500 formations présentes sur la plate-forme.

Lire aussi : Les huit étapes à ne pas manquer à partir du 15 mai

Si 89,3 % des candidats qui ont répondu à notre baromètre se disent satisfaits de leurs choix, un bon nombre d’entre eux ont préféré assurer leurs arrières en sélectionnant une dizaine de formations. Près d’un quart ont même validé entre 16 et 20 vœux !

Mais d’après le ministère, cette année, les candidats ont confirmé neuf vœux en moyenne au niveau national. Sur notre baromètre aussi, vous êtes 55,5 % à avoir fait dix vœux ou moins sur Parcoursup.

La licence en tête

Parmi les filières les plus demandées, la licence arrive en tête. Au total, 73,2 % des répondants ont fait un vœu en licence (contre 79 % au niveau national). Les filières en tension (PACES, psycho, droit, STAPS) ont été plébiscitées par un quart d’entre vous.

Les filières sélectives sont aussi particulièrement attendues : 40,7 % des candidats ont fait une demande pour une CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles), 34 % pour un DUT (diplôme universitaire de technologie), 21,4 % pour un BTS (brevet de technicien supérieur) et 19,3 % pour une école postbac (ingénieurs, commerce, art…).

Lire aussi : Parcoursup, acte 2 : le diplôme d'infirmier, la licence de droit et la PACES plébiscités

Niveau 8 sur l’échelle du stress

Du reste, 70 % des candidats ont aussi misé sur un vœu de secours. Car si vous vous dites impatients de recevoir les réponses d’admission (61,4 %), vous êtes aussi nombreux à être stressés par les résultats (59,6 %). En attendant de recevoir vos propositions, le degré de stress est tout de même à son comble : huit points sur dix. Seul un répondant sur cinq s’estime confiant.

Vous êtes également assez peu optimistes quant au fait d’obtenir votre premier choix sur Parcoursup, même si la moitié d’entre vous pense obtenir l’un de ses trois vœux préférés. L’année dernière, d’après notre baromètre réalisé en août 2018, 64 % des candidats avaient obtenu leur vœu préféré et 78 % ont intégré leur top 3. De quoi se remonter le moral.

Lire aussi : Parcoursup : quelles réponses êtes-vous susceptible de recevoir ?

Qui sont les répondants à notre baromètre Parcoursup ?

Vous avez été 1.567 à répondre à notre baromètre "Comment vivez-vous l’attente des réponses d’admission ?". L’enquête s’est déroulée du 9 avril au 13 mai 2019 via letudiant.fr. La majorité des répondants sont des filles (67 %), âgés de 17 ans (53,5 %) ou 18 ans (29,5 %).

Les lycéens sont largement sur-représentés (84 %). Les étudiants en réorientation représentent 12 % des répondants. Plus de huit répondants sur dix préparent un bac général (dont 50,5 % en série S), 15 % un bac techno et près de 4 % un bac professionnel.

Concernant leur académie d’origine, les Franciliens ont majoritairement répondu aux questions (29 %). Les candidats des académies de Nantes (7 %), Rennes (6 %), Grenoble (6 %), Lyon (5 %) et Bordeaux (5 %) ont aussi donné leur avis.