1. Parcoursup, acte 2 : le diplôme d'infirmier, la licence de droit et la PACES plébiscités
Décryptage

Parcoursup, acte 2 : le diplôme d'infirmier, la licence de droit et la PACES plébiscités

Envoyer cet article à un ami
Infographie // © plainpicture/Lubitz + Dorner
Infographie // © plainpicture/Lubitz + Dorner

INFOGRAPHIE. Premier bilan de la session 2019 de Parcoursup, avant la phase d'admission. Dans l’ensemble, pas de grande surprise, vous avez tous suivi l’exemple de vos aînés. À quelques détails près…

884.973, c’est le nombre de candidats qui ont formulé au moins un vœu sur Parcoursup en 2019. Pour la majorité d’entre eux, il s’agit de lycéens. Cette année, près de 627.000 élèves de terminale ont ajouté des vœux sur la plate-forme.

Si la licence reste une fois encore la formation la plus demandée, les filières sélectives comme les DUT et BTS ne sont pas en reste. Au total, 8,6 millions de vœux et sous-vœux ont été formulés. Droit, IFSI, PACES… Certaines formations ont été particulièrement plébiscitées lors de cette deuxième session. Retour sur le bilan de Parcoursup, acte 2.

Loading...

Loading…

Une moyenne de 9 vœux par candidat

Cette année, vous avez validé en moyenne neuf vœux sur Parcoursup. Soit 1,5 de plus qu’en 2018. C’est notamment le cas pour les lycéens de série technologique qui ont en moyenne sélectionné dix formations, tout comme les futurs bacheliers scientifiques. Du côté des élèves de bac professionnel, le nombre moyen de vœux est aussi en hausse : + 1,2 vœu, soit 6,7 vœux en 2019.

Une augmentation qui s’explique principalement par une offre de formations élargie. En 2019, 14.500 formations sont disponibles sur Parcoursup, contre 13.000 en 2018. Parmi les nouveaux arrivants : les formations du secteur sanitaire et social, telles les IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) qui représentent à eux seuls 1,5 million de vœux sur Parcoursup.

Lire aussi : Parcoursup : les formations qui intègrent la plate-forme en 2019

La licence toujours en tête

Mais globalement, les choix des candidats restent stables par rapport à l’année précédente. Toutes filières confondues, la licence représente plus d’un tiers de vos vœux (34 %). Suivi de près des BTS (31 %) puis des DUT (13 %). À l’inverse, et sans surprise, les terminales de bac professionnel ont fait un choix beaucoup plus tranché : les trois-quarts de leurs vœux concernent le BTS et la licence seulement 6 %.

Dans l’ensemble, sept candidats sur dix ont formulé au moins un vœu en licence. Parmi les plus convoitées, le droit arrive en tête. La filière a obtenu 256.264 vœux, soit une augmentation de 25 % par rapport à 2018 ! Arrive ensuite deux autres filières en tension : la PACES (première année commune aux études de santé), dont la réforme a été annoncée pour 2020, et les STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives). Puis la licence d’économie-gestion et de psychologie.

Lire aussi : Fin de la PACES et du numerus clausus : un portail santé à l'horizon 2020

On observe également que la licence arrive souvent en deuxième choix pour les candidats. Parmi ceux qui ont fait un vœu en DUT, 75 % en ont fait un autre en licence. Même constat pour les candidats ayant sélectionné une CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) : près de neuf sur dix choisissent aussi la licence pour compléter leur liste de vœux.

Le DE infirmier, une formation qui attire

En revanche, si la licence est davantage privilégiée par les futurs bacheliers généraux, les formations du secteur sanitaire et social est particulièrement plébiscitée par les deux autres séries. Bien que le BTS reste leur choix de prédilection, les IFSI attirent aussi de nombreux candidats. Pour les lycéens de série technologique, les diplômes d’État du secteur sanitaire et social représentent 17,5 % de l’ensemble de leurs vœux. Pour les candidats en bac pro, le chiffre atteint également 16,4 %.

Le DE infirmier monte d'ailleurs sur la première marche du podium en termes de nombre de vœux cette année. Le diplôme représente près de 10 % des vœux, devant la licence de droit et la PACES.

Or, ce classement s’explique par la méthode utilisée par le ministère. Sur Parcoursup, 326 formations étaient disponibles pour le DE infirmier, chaque vœu correspondant non pas à un établissement mais à un regroupement d’IFSI, soit entre trois et 23 établissements. Ici, contrairement à la licence, l’étude a comptabilisé le nombre d’établissements sélectionnés et non pas le nombre de vœux. Ce qui explique, a priori, l’attrait particulier pour la formation. D’autant que 91 % des candidats ayant fait un vœu en IFSI ont choisi au moins deux établissements.