1. Étudier à Toulouse : les avantages selon Marine
Portrait

Étudier à Toulouse : les avantages selon Marine

Envoyer cet article à un ami
Marine, 23 ans, en cinquième année à l’INSA Toulouse. // © Christian Bellavia / Divergence pour l'Étudiant
Marine, 23 ans, en cinquième année à l’INSA Toulouse. // © Christian Bellavia / Divergence pour l'Étudiant

Toulouse, première ex æquo de notre palmarès des villes, catégorie métropole, a de nombreux atouts pour séduire les étudiants. C'est son ambiance qui a poussé Marine, originaire de la région, à y rester.

Découvrez notre palmarès interactif des villes où il fait bon étudier

Marine, 23 ans, aujourd’hui étudiante en cinquième année à l’INSA (Institut national des sciences appliquées) à Toulouse, n’a pas eu besoin de s’interroger sur son orientation. Depuis sa terminale S à Pamiers en Ariège, elle sait qu’elle veut intégrer le réseau des INSA pour devenir ingénieure en automatique et électronique. Pourquoi l’INSA ? "Je ne voulais absolument pas faire de classe prépa. Selon moi, les INSA ont les meilleures prépas intégrées."

Lire aussi : Le palmarès des écoles d'ingénieurs

En revanche, le choix du campus de l’INSA a fait l’objet d’une plus longue réflexion. "Au début, je voulais faire l’INSA Lyon : le système de la prépa intégrée se rapproche plus d’une prépa, avec un tronc commun de deux ans, et différentes spécialités au choix dont la bio-informatique." Marine choisit finalement l’INSA Toulouse, car ses parents préfèrent qu’elle reste à Toulouse. En outre, elle aime son ambiance estudiantine : "J’avais envie de rester. Il y a des endroits comme la place Saint-Pierre où vous êtes sûr de ne pas trouver que des étudiants !", raconte-t-elle. Marine s’est engagée dans la vie étudiante de son campus depuis quatre ans, et s’investit au sein de l’association les Enfoiros. "Cette association, qui dépend de l’Amicale des élèves, aide depuis les années 2000 les Restos du Cœur lors de manifestations, de collectes, ou de distributions dans les rues." Les Enfoiros leur apporte un soutien financier en organisant pendant une semaine des concerts à l’INSA, ainsi que deux concerts dans des salles toulousaines.

Marine a finalement opté pour une spécialisation en biologie. Elle espère travailler dans le secteur de la santé et de la pharmacie, éventuellement dans la cosmétique. "J’aimerais rester à Toulouse si possible, mais on verra en fonction des opportunités qui se présenteront à moi !"

Ses endroits préférés

La place du Capitole. "Lorsque je vais en ville pour aller au ciné ou bien pour faire les magasins, la place du Capitole est le point de ralliement. On y trouve vraiment de tout !"
Le "Trou". C’est le lieu de rendez-vous sur le campus de l’INSA. "Il se trouve au milieu de l’institut, devant l’Amicale des élèves, en plein cœur de la vie du campus. Lorsque des grosses soirées se préparent, les étudiants s’y retrouvent tous, avant de sortir ensemble en ville. J’ai fait quasiment toute ma scolarité, logée sur ce campus. C’est vraiment un endroit que je connais bien !"
Les bords du Canal du Midi. "Idéal pour courir et pour se promener. C’est une balade sympa. Lorsqu’il n’y a plus de transports, je rentre en vélo le long du canal jusqu’à l’INSA. Il faut quinze à vingt minutes pour atteindre la station de vélos en libre-service la plus proche."