1. Étudier dans l’académie de Nantes
Décryptage

Étudier dans l’académie de Nantes

Envoyer cet article à un ami
Le square de la Psallette, à Nantes. // © Phovoir
Le square de la Psallette, à Nantes. // © Phovoir

Une quinzaine de grandes écoles, trois universités, de nombreux cursus artistiques… l’académie nantaise offre à ses 127.000 étudiants une large palette de formations.

Trouvez la formation qui vous convient

En fonction de la filière que vous choisirez, plusieurs opportunités s'ouvrent à vous dans l'académie.

Dans une école

• d'ingénierie : Centrale Nantes, ENSAM (Angers), ENSIM (Le Mans), ESIEA (Laval), Mines Nantes, Polytech Nantes...
• de management : Audencia (Nantes), EGC Le Mans , EGC LA Roche-sur-Yon, ESSCA (Angers), IDRAC (Nantes)...
• de design : École Brassart (Nantes), L'École de design Nantes-Atlantique, ESBA TALM (Angers, Le Mans), MJM Graphic Design (Nantes)...
• d'architecture : ENSA Nantes...
• paramédicale : ESOO (Angers), IdHEO Nantes...
• d'agronomie, d'agriculture : Agrocampus Ouest (Angers), École supérieure d'agriculture d'Angers, École supérieure du bois (Nantes), Oniris (Nantes)...
• de cinéma : lycée Gabriel-Guist'hau (Nantes)...

À l'université

Université de Nantes (36.000 étudiants).

Université d'Angers (22.000 étudiants).  

Le Mans université (11.000 étudiants).

Université catholique de l'Ouest (12.000 étudiants).

ICES (Institut catholique d'études supérieures, 1.100 étudiants).


Où sont inscrits les étudiants de l’académie de Nantes ?

Voici la répartition des étudiants de l'académie de Nantes dans les principales filières de l'enseignement supérieur public et privé sous contrat.

Ils étudient dans l’académie de Nantes

Charles22 ans, en master langues appliquées à l’Université catholique de l’Ouest, à Angers (49)


Du sérieux ! Charles ne regrette pas d’avoir écouté les conseils avisés de sa sœur, quand elle lui a recommandé de faire ses études à Angers. L’étudiant, aujourd’hui âgé de 22 ans, a validé sa licence de LEA (langues étrangères appliquées) anglais-allemand avec la mention bien. Il n’a jamais redoublé, ni même rattrapé une matière. Une réussite qu’il attribue notamment au suivi des enseignants.

L’intégration, la satisfaction du cursus, les projets : tout est passé en revue

Des bilans complets. À l’université d’Angers, tout nouvel étudiant s’entretient au moins deux fois par an avec un professeur référent dans le but de réduire l’échec en première année. "L’intégration, les notes, la satisfaction du cursus, les projets : tout est passé en revue", précise le jeune homme.

Tutorat. L’entraide est, selon Charles, un autre facteur de réussite. Les étudiants inscrits en première année ont accès au "tutorat d’accompagnement". Dans l’UFR (unité de formation et de recherche) de Charles, dix heures de cours en petit comité sont ainsi dispensées chaque mois par des étudiants expérimentés. À présent, il poursuit ses études en master langues appliquées aux relations internationales et sciences politiques à l’Université catholique de l’Ouest… toujours à Angers ! 

Propos recueillis par Martin Rhodes


Alvin, 20 ans, en première année à l’IMT Atlantique, à Nantes (44)

Vocation ingénieur. "Je suis passionné d’informatique et de nouvelles technologies depuis le collège, c’est donc assez tôt que j’ai su vers quelles études j’allais me diriger. J’ai fait ma prépa à Paris, au lycée Janson-de-Sailly, avant de me décider à partir pour Nantes. La bonne cote de l’école et l’ambiance dynamique de la ville sont les facteurs qui m’ont convaincu d’y aller."

Il est très agréable d’étudier à Nantes : notre campus est vaste, il y a beaucoup d’espaces verts

Convivialité. "Il est très agréable d’étudier à Nantes : notre campus est vaste, il y a beaucoup d’espaces verts, c’est aéré et l’école facilite l’accès au logement pour les étudiants arrivant en première année, un avantage qui m’a aidé à faire mon choix. Après les cours, on aime bien se poser sur les pelouses pour se détendre avant de sortir en ville."

Une ville qui bouge. "De nombreuses sorties sont possibles à Nantes, des événements musicaux sont organisés régulièrement, et la vie culturelle est intense. Par exemple, chaque dernier samedi du mois a lieu le Funky Saturday, une soirée de musique funk à laquelle je participe toujours ! »

Propos recueillis par Raphaël Buisson

Être étudiant dans l’académie de Nantes

Se loger

• Le CROUS de Nantes compte 38 résidences étudiantes à Angers (49), La Roche-sur-Yon (85), Laval (53), Nantes (44), au Mans (72) et à Saint-Nazaire (44). Prévoyez entre 300 et 350 € pour un studio. À partir de 450 € pour un T2.

Se déplacer

• Les universités sont bien desservies par le tramway (Angers, Le Mans, Nantes) et le bus (toutes les villes).
• La carte TIVA (25 € pour une année) permet aux 12-25 ans de voyager à moitié prix sur tout le réseau régional, en car et avec les trains Intercités, à destination des régions limitrophes.
Vélocité à Angers, Bicloo à Nantes, location de vélos au Mans... les pistes cyclables sont de plus en plus présentes. La Région aide à l'achat d'un vélo jusqu'à 200 €.

Sortir

• Il existe de nombreux festivals dans les villes universitaires et les cités voisines : la Nuit de l'Erdre à Nort-sur-Erdre (44), Hip OPsession et Spot à Nantes, les Z'éclectiques à Angers, Rock en Maine à Aigrefeuille-sur-Maine (44), les 3 Éléphants à Laval, Spring Reggae Fest au Mans, le Hellfest à Clisson...

Bénéficier des aides

• La Région propose avec son "pass jeunes" plusieurs mesures pour soutenir les jeunes les 15-30 ans :  une aide de 400 € pour le permis de conduire, un coupon pour l’achat d’une licence sportive, des aides pour le logement et la contraception. Les bacheliers ayant une mention très bien au bac, peuvent toucher une bourse de 200 €, doublée pour les boursiers de l’enseignement supérieur.