Nathan apprécie "le côté convivial" de Perpignan

Par Elodie Auffray, publié le 22 Septembre 2022
4 min

Entre chaleur humaine, températures au beau fixe et facilité à rejoindre la mer, le jeune homme de 20 ans, en licence 3 AES, trouve la vie étudiante fort agréable, à Perpignan.

Originaire d'un village situé à un quart d'heure de voiture de Perpignan (66), Nathan a choisi de poursuivre ses études supérieures dans la cité catalane, tout en restant vivre dans sa famille. Il rentre en troisième année de licence d'AES (administration économique et sociale).

Perpignan est "agréable à vivre", trouve-t-il. D'abord parce qu'avec 120.000 habitants et environ 10.000 étudiants, "c'est une ville à taille humaine : à force de se croiser, on finit par connaître beaucoup de monde, c'est très appréciable. Ce n'est pas anonyme comme dans les plus grosses villes et il y a le côté convivial du sud".

Lire aussi

Une vie étudiante en développement

Certes, Perpignan n'est "pas aussi animée que Paris ou Lyon" et la dynamique étudiante y est "encore un peu timide", reconnaît Nathan. Mais il pense que "ça va se développer dans les années à venir, grâce aux associations qui se créent et qui proposent des activités : randonnées, soirées étudiantes, émissions radio, etc.". Le jeune homme, lui, fait partie d'une association de type fraternité, comme celles qu'on trouve sur les campus d'Amérique du Nord. Ce qui lui permet de "rencontrer beaucoup de monde".

Parmi ses endroits de prédilection pour sortir boire un verre, le Perpignanais de 20 ans cite l'avenue du Maréchal-Leclerc ou encore la place de la République, entièrement piétonne, avec ses nombreux cafés et restaurants.

La mer à un quart d'heure

La ville, "assez verte", offre un cadre plaisant. "C'est sympa de s'y balader", dit Nathan. L'hiver, "il fait rarement moins de 15 degrés". Et, aux beaux jours, il est très facile de filer à la mer. "Les plages sont à 15 minutes du centre, en voiture ou même en bus." Pour gagner les Pyrénées, il faut un peu plus de temps : environ une heure trente.

Nathan circule principalement en voiture, mais "le réseau de bus est efficace, il y a des rotations régulières, même pour les villages aux alentours". Le logement, lui, est accessible. "Les prix dans l'immobilier sont abordables et il y a de la place dans les résidences universitaires", observe le jeune homme.

Les lieux recommandés par Nathan à Perpignan

Le centre historique. "Autour du Castillet [ancienne porte de la ville, NDLR], il y a beaucoup de belles petites bâtisses. L'ancien palais des rois de Majorque offre une très jolie vue sur la ville et les alentours : on voit à la fois la mer et la montagne."

Le parc des sports. "J'aime beaucoup ce lieu, parce que j'aime faire du sport. C'est très vivant, on peut y voir des gens faire leur jogging ou travailler sur les appareils de musculation. Il y a beaucoup d'infrastructures, chacun peut y trouver son compte."

Castelnou. "C'est un beau petit village médiéval, à quelques minutes de voiture. De façon générale, la région est belle et pas trop urbanisée. C'est facile de sortir de la ville, on peut trouver des jolis coins de nature tout proches. Il y a aussi la Côte Vermeille, près de l'Espagne, avec des petits ports de pêche, des falaises et des criques. C'est magnifique !"

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une étudier en région

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !