1. Brevet blanc : une bonne copie de français commentée
Coaching

Brevet blanc : une bonne copie de français commentée

Envoyer cet article à un ami

Frédérique Laroche, professeur de français au collège Jean-Moulin à Chaville (92), explique, exemple de vraie copie de brevet blanc à l'appui, ce que les correcteurs apprécient.

Découvrez ci-dessous l'intégralité de la copie pour le sujet de français suivie des commentaires de l'enseignante.

 

Vous pouvez aussi cliquer sur ces liens pour pouvoir l'imprimer.

fleche-rouge Brevet blanc - Français : sujet
fleche-rouge
Brevet blanc - Français :  copie commentée

Les commentaires de la prof

"C'est une bonne copie, d'abord parce qu'elle est agréable à lire : la présentation est claire et soignée, l'écriture lisible, il y a très peu de fautes d'orthographe. Tous ces éléments participent à donner un a priori favorable au travail de l'élève."

PARTIE QUESTION SUR LE TEXTE : des réponses complètes

"Le texte a été bien compris. Les réponses sont complètes et exprimées dans un français correct. Les consignes sont bien respectées. L'élève illustre chacune de ses réponses par une citation et précise bien à quelle ligne elle correspond dans le texte.

Les connaissances sont solides et les réponses sont, pour l'essentiel, très pertinentes malgré quelques petites imprécisions aux questions 6 et 8. Pour la question 6, "comme" implique une comparaison et non une métaphore. À la question 8, il aurait été bien de dire que l'amour que Guillaume Apollinaire porte à Louise de Coligny s'accompagne d'un sentiment de jalousie : 'Moi seul ai le droit de parler à ce portrait teinté' et que de nombreux pronoms possessifs sont utilisés : 'Mon adorée, mon petit loup'…

fleche-rouge Lire aussi nos conseils : Le français au brevet : ce qu'on attend de vous en compréhension de texte, réécriture et dictée.

PARTIE SUJET D'IMAGINATION : le bon ton

"Quelques maladresses de construction et impropriétés de vocabulaire, mais le ton est juste. L'élève exprime avec finesse les élans amoureux de Louise de Coligny, son inquiétude face aux incertitudes de l'avenir, ainsi que son angoisse quand elle songe aux menaces que la guerre fait peser sur l'homme qu'elle aime.

Le registre de langue adopté est pertinent. C'est un bon travail."

fleche-rouge Lire aussi nos conseils : Le français au brevet : ce qu'on attend de vous pour l'expression écrite.
 

Sommaire du dossier
Retour au dossier Brevet blanc : une bonne copie d’histoire-géographie et instruction civique commentée Brevet blanc : une bonne copie de français commentée Brevet blanc : une bonne copie de maths commentée