Enquête CGE : dans quels secteurs les jeunes diplômés des grandes écoles travaillent ?

Par Etienne Gless, publié le 16 Juin 2022
4 min

La dernière enquête insertion de la CGE, publiée le 15 juin, montre une hausse de 10,7 points du taux net d'emploi pour les diplômés de grandes écoles. Et selon l'enquête, ils s'insèrent majoritairement dans les secteurs du conseil et des nouvelles technologies. En revanche, la part de jeunes diplômés travaillant à l'international n'a pas retrouvé son niveau d'avant-crise... Décryptage.

Fraichement diplômés, les étudiants de grandes écoles intègrent rapidement le monde du travail selon la nouvelle enquête insertion de la CGE (Conférence des grandes écoles), publiée ce mercredi 15 juin 2022. En effet, 89,6% des diplômés sont en emploi moins de six mois après l'obtention de leur diplôme, un taux net d'emploi en hausse de 10,7 points par rapport à l'an dernier.

Et les jeunes diplômés font leur premiers pas dans les mêmes secteurs d'activité que les années précédentes, même si l'enquête note quelques évolutions. En revanche, concernant l'expatriation, les effets de la crise se font toujours sentir : seuls 11,7% des néo-diplômés de grandes écoles démarrent leur carrière à l'international.

Lire aussi

Conseil, nouvelles technologies : les secteurs d'activité qui recrutent le plus de diplômés de grandes écoles

Sans surprise, les sociétés de conseil et les bureaux d'études restent le secteur qui recrute le plus de jeunes diplômés issus de grandes écoles. Plus d'un diplômé sur trois y trouve ainsi son emploi : 25% des ingénieurs et 18,5% des managers.

Deuxième gros débouché, les entreprises du monde des technologies, de l'information et de la communication (entreprises informatiques, entreprises de services numériques…) ont recruté 22% des ingénieurs et 16% des managers. Une hausse de 4,7 points pour les managers notamment.

Le troisième débouché varie selon le type de grandes écoles : le secteur du BTP accueille 7,3% des ingénieurs fraîchement diplômés et celui de la banque et des assurances 14,8% des tout jeunes managers. On retrouve ensuite le commerce qui recrute 9,5 % des diplômés d'écoles de management et l'industrie des transports qui accueillent 5,4 % des diplômés d'écoles d'ingénieurs.

Lire aussi

La Suisse et le Royaume-Uni en tête des pays pour débuter sa carrière

Dans un monde post-Covid, la part de jeunes diplômés de grandes écoles démarrant leur carrière à l'étranger n'a pas retrouvé son niveau d'avant-crise même si le rattrapage est en cours. En 2022, 11,7% des diplômés travaillent à l'étranger. Ils étaient 13,1% en 2020.

La part d'emploi à l'étranger reste élevée pour les diplômés d'écoles de commerce (15,8%) et pour ceux des écoles d'autres spécialités (16,1%). En revanche les jeunes ingénieurs ne sont que 8,7% a commencé leur carrière à l'international.

Côté pays, la Suisse est devenue la première destination des néo-diplômés quel que soit le type d’école, suivie du Royaume-Uni qui a cédé sa place de numéro un depuis la mise en œuvre effective du Brexit. Suivent le Luxembourg et la Chine qui restent dans le top cinq des premières destinations des diplômés qui débutent leur vie professionnelle à l’international.

En France, la répartition des emplois reste stable. Sans surprise, c'est en Île-de-France que 53,2% des diplômés – surtout managers et d'autres spécialités – trouvent leur emploi. Cette région accueille ainsi plus des trois quarts de leurs emplois alors que 61,9% des emplois d’ingénieurs travaillent dans d'autres régions de France.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !