1. Recherche d'emploi : 4 conseils pour ne rater aucune offre sur le Web
Boîte à outils

Recherche d'emploi : 4 conseils pour ne rater aucune offre sur le Web

Envoyer cet article à un ami
Alertes, “push-mail”… Mettez en place vos outils de veille pour une recherche d'emploi efficace. // © PlainPicture
Alertes, “push-mail”… Mettez en place vos outils de veille pour une recherche d'emploi efficace. // © PlainPicture

Job-boards, sites d'entreprises, réseaux sociaux… Le Web représente un vaste champ d'opportunités pour repérer les offres d'emploi, postuler, se faire remarquer par un recruteur ou recommander pour un poste. Les recommandations de Dominique Perez, spécialiste du recrutement, extraites de son ouvrage “Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”.

1. Déposer son CV sur un job-board

Les job-boards sont soit des sites médias spécialisés dans l'emploi (par exemple Cadremploi, l'Express emploi), soit des “pure-players” (c'est-à-dire uniquement présents sur Internet) comme Monster, soit encore des sites d'acteurs publics ou associatifs, de plus en plus efficients (APEC, Pôle emploi…). Vous avez en général deux possibilités pour déposer votre CV dans leur CVthèque : télécharger votre CV en format Word ou PDF ou remplir un formulaire avec des rubriques préétablies. Il est conseillé d'opter pour le formulaire, qui permet aux moteurs de recherche des job-boards de vous mettre en lien plus facilement avec les recherches des recruteurs.

Le principe : les entreprises paient pour diffuser des offres d'emploi et différents services, gratuits pour les candidats.

Dans un premier temps, utilisez le moteur de recherche pour vérifier le libellé des offres qui vous intéressent. “Soyez précis, affinez votre recherche, conseille Monster, en remplissant avec soin les critères de secteur d'activité, fonction, niveau de qualification/d'études et zone géographique. Utilisez simultanément la recherche par mots-clés, en général sur le nom de votre métier ou de votre fonction et/ou de votre formation. Par exemple : commercial export, grande distribution, ingénieur logiciel.” N'hésitez pas à “faire votre marché”, en sélectionnant quelques job-boards qui vous semblent bien convenir à votre recherche, quitte à en changer en cours de route s'ils vous envoient des offres trop éloignées de votre demande.

2. Utiliser un moteur de recherche spécialisé sur l'emploi

Sorte de plates-formes ou d'agrégateurs d'offres d'emploi, les moteurs de recherche ou “méta-moteurs” comme Indeed ou Jobijoba permettent d'avoir une vision rapide et très large du marché de l'emploi sur un secteur d'activité et une région. Ils réunissent les offres de cabinets de recrutement, d'entreprises ou de job-boards, auprès desquels vous pouvez ensuite postuler directement. “C'est l'avenir, estime Laurent Rignault, dirigeant du cabinet Expert is Me. Ces outils vont chercher pour vous les offres qui vous correspondent.”

Ne vous étonnez pas si vous constatez que certaines offres d'emploi apparaissent sur plusieurs sites différents ou si vous recevez en “push” plusieurs fois la même offre. Pour gagner en visibilité, certains sites se sont associés. Par exemple, Vivastreet transmet chaque jour 30.000 offres d'emploi à Pôle emploi, qui les diffuse au niveau national, sachant que vous serez amené ensuite à postuler directement sur Vivastreet. Si vous voyez qu'une même annonce apparaît sur plusieurs sites simultanément et comprend le même contact pour postuler, inutile d'envoyer plusieurs CV.

3. Bien utiliser les sites de cooptation

Être recommandé par quelqu'un auprès d'un recruteur augmente souvent considérablement les chances d'être remarqué et recruté. On estime qu'un recrutement sur trois se conclut par ce biais. C'est ce que permettent notamment les réseaux sociaux. L'imagination étant au pouvoir dans les start-up spécialisées dans les nouveaux services digitaux, certains sites se spécialisent sur ce créneau, en publiant des offres d'emploi et en invitant les adhérents à activer leur réseau pour recommander quelqu'un. En échange : une rémunération de la personne qui a recommandé s'il y a recrutement à l'arrivée, qui varie selon les sites et parfois les profils.

Les deux principaux sites de cooptation en France sont MyJobCompany et Keycoopt. Le premier propose des offres dans tous les secteurs d'activité et pour tous les profils, le second s'adresse exclusivement aux cadres. L'adhésion est gratuite, seules les entreprises paient pour diffuser leurs offres.

4. Rester en alerte

Les informations vont vite et peuvent apparaître à tout moment sur le Web. Pour être mis au courant dans l'instant, vous avez tout intérêt à mettre en place une veille attentive et profiter des outils mis à votre disposition pour être toujours up to date

La fonction “push-mail” des job-boards vous permet de recevoir dans votre boîte mail les offres correspondant à votre profil. Elle fonctionne de manière relativement aléatoire selon les sites. Pour ne pas recevoir – ce qui arrive parfois – des offres qui ne vous concernent pas, faites un test sur quelques jours pour voir si la relation entre votre candidature et les offres des employeurs se fait correctement et que vous recevez bien des propositions correspondant à votre profil. Si ce n'est pas le cas, c'est peut-être que votre CV n'est pas suffisamment précis, veillez donc à en modifier l'en-tête et testez à nouveau.

Pour ne rien laisser échapper, ou presque, utilisez la fonction “alerte” de Google pour être informé sur l'actualité d'un secteur, d'une entreprise, d'une technique et les offres d'emploi. “Certaines entreprises n'utilisent que leur site pour passer leurs offres de recrutement, signale Laurent Rignault, du cabinet Expert is Me. Vous pourrez ainsi, en choisissant d'indiquer leur nom dans les alertes, être prévenu si elles passent une offre d'emploi.” Vous pouvez choisir plusieurs mots-clés associés, en fonction de votre profil et de votre recherche. Par exemple : (nom de l'entreprise) commercial grands comptes, (nom de l'entreprise) ingénieur système…

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”,
par Dominique Perez, spécialiste du recrutement.