1. Rentrée étudiante 2018 : ça va vous coûter cher !
En bref

Rentrée étudiante 2018 : ça va vous coûter cher !

Envoyer cet article à un ami
Malgré la mise en place de la gratuité de la Sécurité sociale, la rentrée 2018 va représenter un important budget pour les étudiants. // © Disney Pixar
Malgré la mise en place de la gratuité de la Sécurité sociale, la rentrée 2018 va représenter un important budget pour les étudiants. // © Disney Pixar

VIDÉO. Cette année encore, le coût global de la rentrée reste élevé pour la plupart d'entre vous. Si le logement occupe une place de plus en plus importante dans votre budget, d'autres postes de dépenses augmentent aussi.

Chaque année, les deux principaux syndicats étudiants – l'UNEF et la FAGE – publient leur enquête sur le coût de la rentrée. Celui-ci varie selon les profils (boursiers, âge, type d’établissement…), mais aussi la localisation géographique. Le logement représentant plus de la moitié du budget et les loyers continuant d’augmenter, le choix de la ville a donc un impact conséquent. D'où le choix de l'UNEF (Union nationale des étudiants de France) de publier une enquête détaillée ville par ville.

Lire aussi : Le palmarès des villes où il fait bon étudier

L’objectif de ces enquêtes est de pointer du doigt les postes de dépenses qui augmentent et valoriser certaines initiatives locales. Si Toulouse est par exemple connue pour son forfait de transports abordable (102 € par an), Lille est critiquée pour la fin de l’encadrement des loyers, qui a pour conséquence une hausse de leur prix (le prix moyen est de 512 €).

Une note qui reste salée

Nouveauté en 2018, qui impacte le coût global : la Sécurité sociale est désormais gratuite pour tous les étudiants. Jusque-là, elle ne l’était que pour les moins de 20 ans. Une contribution de vie étudiante et de campus a également été mise en place à la rentrée 2018. Elle coûtera 90 € pour les étudiants qui ne sont pas boursiers.

Lire aussi : Budget : combien va vous coûter la rentrée étudiante 2018 ?

La FAGE chiffre donc le coût moyen de la rentrée à 2.240,55 €, dont 1.105,02 € de frais mensuels courants. De son côté, l’UNEF calcule un reste à charge mensuel de 837,72 €, une fois les aides (bourses sur critères sociaux, APL…) déduites. Une rentrée qui reste donc chère pour les portefeuilles étudiants.