1. "Chef sur le campus" : les étudiants des grandes écoles se mettent aux fourneaux
Reportage

"Chef sur le campus" : les étudiants des grandes écoles se mettent aux fourneaux

Envoyer cet article à un ami
Le chef Matthieu donne quelques astuces aux étudiants. // © Pauline Bluteau
Le chef Matthieu donne quelques astuces aux étudiants. // © Pauline Bluteau

VIDÉO. Jusqu’en janvier prochain, une centaine d’étudiants de grandes écoles vont participer à l’opération "Chef sur le campus". Pendant une heure, les apprentis cuisiniers apprennent à réaliser une recette simple et abordable. L’Etudiant est parti à leur rencontre.

"Vous avez tous mis vos tabliers ? On va commencer !" Matthieu démarre le premier atelier de la journée. Pendant une heure, montre en main, le chef est chargé d’élaborer une recette avec l’aide de huit étudiants. L’opération "Chef sur le campus" est né il y a dix ans avec la Fondation pour l’innovation et la transmission du goût. Aujourd’hui associé au groupe Auchan pour présenter les métiers de bouche, l’événement a quelque peu évolué.

Du 1er octobre 2019 au 23 janvier 2020, plusieurs cuisiniers travaillant pour l’Atelier des Chefs vont donc sillonner les campus pour partager leur savoir-faire. Des cours particulier qui sont suivis par un "AfterCook" au cours duquel les responsables du groupe Auchan rencontrent les étudiants en quête d’opportunités professionnelles (stage, alternance, CDD ou CDI). Au total, 24 grandes écoles (de commerce et d’ingénieurs principalement) y participent. Jeudi 7 novembre, c’était au tour de l’IAE (institut d’administration des entreprises) de Lille (59).

Lire aussi : Hôtellerie-restauration : quelles sont les formations sur Parcoursup ?

Cuisiner facilement, rapidement et à petits prix

"Ce matin, on a cuisiné un saumon gravax…gratex… ou quelque chose comme ça, c’était super bon !", assure Quentin. Avec sa tartine de pain grillé sur laquelle repose un filet de truite marinée façon "gravlax" et d’une crème aux herbes et citron vert, l’étudiant en troisième année de marketing-vente se régale. Pour Quentin, comme pour tous les apprentis cuisiniers du jour, l’objectif de ce cours est d’apprendre une recette simple et efficace. "Et surtout pas chère, complète Axel, en troisième année. Apparemment, ce repas nous revient à 2 ou 3 € par personne, c’est cool !"

Les étudiants de l'IAE de Lille en pleine préparation de leur plat. // © Pauline Bluteau
Les étudiants de l'IAE de Lille en pleine préparation de leur plat. // © Pauline Bluteau

Le prix, mais aussi le manque de temps, est ce qui freine le plus les étudiants dans la confection de leurs repas. "De toute façon, quand j’essaie de faire un plat un peu plus élaboré, ça me prend trois heures et c’est souvent raté", confie Maureen, en troisième année marketing-vente. En plus de la truite, les étudiants ont aussi cuisiné un parmentier de cuisses de canard confites accompagné d’une purée de pomme de terre et de carottes.

"On a beaucoup insisté pour que ce soit des produits de saison, de la région et bons pour la santé, explique Sophie Gerstenhaber, directrice de la Semaine du Goût et organisatrice de l’événement. Le plus important est que les étudiants puissent refaire facilement le plat dans un studio de 9 m² avec très peu de matériel." Pari réussi puisque les étudiants comptent bien reproduire les recettes chez eux.

Lire aussi : 5 recettes d'automne pour les étudiants fauchés mais gourmands

L’occasion d’agrandir son réseau

Après avoir dégusté leur plat, les étudiants en profitent pour échanger avec les responsables d'Auchan. "Je suis venue pour le cours de cuisine mais surtout pour agrandir mon réseau, raconte Anissa, en troisième année. En mai prochain, on doit trouver un stage, ça peut être l’occasion…" Un avis partagé par Maureen. "On est obligé de penser à l’année prochaine parce que c’est assez compliqué de trouver un stage ou une alternance. Alors on en profite."

Pour l’organisatrice de "Chef sur le campus", le partenariat avec Auchan est un atout. "On teste cette nouvelle formule cette année, l’angle des ressources humaines est pertinent pour les diplômés des grandes écoles, d’autant que beaucoup imaginent que la grande distribution ne leur est pas réservée." "Moi, je suis venu juste pour manger un peu", s’esclaffe Axel. Après tout, tous les goûts sont dans la nature…