1. Alternance : 10 questions à se poser pour bien choisir sa formation
Boîte à outils

Alternance : 10 questions à se poser pour bien choisir sa formation

Envoyer cet article à un ami
Retrouvez nos conseils pour trouver votre formation en alternance. // © Laurent Cerino/REA
Retrouvez nos conseils pour trouver votre formation en alternance. // © Laurent Cerino/REA

Les écoles où il est possible de suivre une formation en alternance sont si nombreuses qu’il est difficile d’arrêter son choix. Les réponses à ces questions essentielles vous y aideront.

Centres de formation d’apprentis (CFA), lycées des métiers, maisons familiales rurales (MFR), organismes de formations, CFA d’entreprises… De nombreux établissements proposent des formations en alternance, mais tous ne se valent pas. Pour bien choisir votre école ou votre centre de formation, vous pouvez commencer par vous rendre aux journées portes ouvertes (voir l'encadré ci-dessous) ou aux salons dédiés à l'alternance. C'est l'occasion d'obtenir des réponses claires à quelques questions essentielles.

#1 Les écoles délivrent-elles une formation diplômant, un titre reconnu, un certificat de branche, un simple diplôme d’établissement ?

Faites-vous bien préciser les choses : la formation envisagée vous permettra-t-elle d’acquérir un diplôme d’État (CAP, bac, BTS, licence, master…) ? Ou un titre à finalité professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ? Un certificat de qualification professionnelle reconnue par la seule branche du secteur ? Une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale ? Sachez que certaines formations en contrat de professionnalisation ne débouchent sur aucune certification ou qualification. Bref, renseignez-vous avant de signer !

#2 La formation proposée est-elle en cohérence avec votre projet professionnel ?

L’organisme de formation doit vous donner le maximum de chances de faire aboutir votre projet professionnel. Avant de le choisir, vous devez bien réfléchir aux métiers que vous souhaitez exercer, aux secteurs d’activités dans lesquels vous souhaitez évoluer. Renseignez-vous sur les métiers, les secteurs d’activités et les formations. Documentez-vous. Consultez le centre d’information et d’orientation (CIO) le plus proche de chez vous. Parlez de votre projet avec le psychologue de l’Éducation nationale. Échangez avec des parents, des amis. Rencontrez des professionnels, discutez avec des jeunes déjà en formation sur leur lieu de travail ou au sein de l’établissement de formation visé.

#3 L’établissement de formation est-il reconnu par les entreprises du secteur ?

Les organismes de formation et les entreprises ont noué des partenariats. Ceux avec de grands groupes attirent et rassurent les futurs alternants, mais les collaborations avec des PME locales ou les artisans sont également la garantie d'une bonne adéquation entre les formations assurées et le bassin d'emploi local. Pour identifier les établissements qui ont des partenariats solides, vous pouvez contacter les entreprises qui vous intéressent pour savoir si elles ont des accords avec des organismes de formation.

Lire aussi : 10 clichés sur l'alternance passés au crible

#4 L’établissement aide-t-il à trouver une entreprise d’accueil ?

C’est à l’employeur de vous inscrire dans un organisme de formation. Mais vous pouvez prendre les devants et vous préinscrire auprès d’un établissement avant d’avoir trouvé votre entreprise. Privilégiez les établissements qui proposent des ateliers de formation à la recherche d’emploi : ils vous aideront à rédiger efficacement vos CV et lettre de motivation et vous prépareront à l’entretien de recrutement. Méfiez-vous des écoles qui vous affirment qu'elles pourront "à coup sûr" vous trouver une entreprise d'accueil. En effet, même les écoles ou les centres de formation qui ont des partenariats solides et nombreux avec des sociétés ne remettent jamais un contrat en alternance "clés en main". Au mieux, elles soumettent votre CV aux recruteurs et vous indiquent qui appeler dans telle entreprise partenaire, mais c'est à vous de "transformer l'essai" lors de l'entretien.

#5 Quel est le rythme de l’alternance ?

Pour bien choisir sa formation en alternance, il faut avoir en tête les spécificités des contrats d'apprentissage et de professionnalisation : profitez des forums de l'alternance ou des portes ouvertes pour questionner les représentants de l'établissement sur les méthodes pédagogiques et sur les conditions de validation des compétences sur le terrain, en entreprise. Discutez avec les professeurs, faites-vous préciser l'emploi du temps type pour anticiper la façon dont sera organisé votre temps de travail à l'entreprise et à l'école.

#6 Comment tenir compte des temps de trajet ?

En alternance, votre vie va se partager entre deux lieux : l'école ou le centre de formation et l'entreprise. Avant de choisir un établissement, renseignez-vous bien sur le temps et les conditions de trajet. Pourrez-vous emprunter les transports en commun (train, bus, métro) ? Les horaires sont-ils compatibles avec ceux de vos cours ? Devrez-vous utiliser votre véhicule ou même disposer d'un second logement ? Pensez que l'alternance peut avoir un coût (achat d'une voiture ou d'un deux-roues, obtention du permis…). Pour économiser votre argent et votre énergie, il vaudra peut-être mieux choisir une école proche de chez vous ou facilement accessible en transports en commun.

Lire aussi : Les entreprises jouent-elles le jeu de l'emploi de l'apprentissage ?

#7 Y a-t-il un internat ?

S’il y a trop de distance à parcourir, si les transports en commun ne sont pas pratiques, ou vous n’avez pas encore votre permis de conduire, l’internat peut être une bonne solution. Certains lycées des métiers et centres de formation d’apprentis (CFA) disposent d’un internat. La formule peut s’avérer plus avantageuse que la location d‘un logement. Certains établissements l’imposent même pour accepter des candidats. C’est le cas des maisons familiales rurales (MFR), où l’internat est obligatoire : on y prépare un diplôme en apprentissage, mais on apprend aussi à vivre ensemble dans la collectivité et la société.

#8 Et si je n’ai pas trouvé d’entreprise à l’entrée en formation ?

L’idéal est d’avoir signé son contrat avant le début de la formation. Les alternants qui n’ont pas encore trouvé d’organisme d’accueil bénéficient du statut de stagiaire de la formation professionnelle et sont autorisés à suivre les cours jusqu’à un trimestre avant d'avoir signé leur contrat. Attention : demandez avant l'inscription aux écoles et formations visées de quel statut vous bénéficierez si vous ne trouvez pas d'entreprise dans les délais impartis. L’établissement de formation doit vous assister dans la recherche d’un employeur. La durée du contrat sera réduite du nombre de mois écoulés depuis le début de la formation. Passé ce délai de trois mois, si vous n’avez toujours pas d’employeur vous pouvez être reconduit(e) à la sortie ! À moins de payer vous-même votre formation. Une option coûteuse et loin de la situation espérée.

#9 Que se passe-t-il en cas de difficulté ou de rupture avec l’entreprise ?

29% des contrats d’apprentissage sont rompus avant leur terme. Pour éviter d’en arriver à cette solution radicale, le conseil et l’appui d’un référent au sein de l’école sont essentiels. Un établissement sérieux doit vous garantir que vous disposerez d’un tuteur pédagogique ou d’un référent qui sera votre premier interlocuteur en cas de problème avec votre entreprise. De son côté, celle-ci est tenue par le Code du travail de désigner un maître d’apprentissage, ou un tuteur (dans le cadre du contrat de professionnalisation), qui vous accompagnera.

Lire aussi : Discrimination à l'embauche : comment déjouer les pièges du recruteur

#10 Quel est le taux de réussite des apprentis ou alternants aux examens ?

Renseignez-vous sur le suivi des anciens apprentis ou alternants par l’établissement de formation. Quel a été le taux de réussite aux examens dans la formation envisagée ? Sait-on si les alternants sont en emploi, en poursuite d‘études, en recherche d’emploi ? Y a-t-il un réseau d’anciens ? Le taux de placement, le type de poste et d'entreprise sont autant d'éléments intéressants à connaître pour savoir si le cursus proposé par l'école répond bien à une demande des employeurs.

Visitez les écoles
Allez à la découverte des locaux, si vous en avez la possibilité. C'est la meilleure façon de vous assurer que l'école visée est suffisamment équipée (ateliers, matériel, etc.) pour vous offrir une formation professionnelle de qualité. C'est aussi l'occasion de discuter avec des élèves.
Certains CFA (centres de formation d'apprentis) ont un internat : n'hésitez pas à vous y rendre. La formule, souvent moins onéreuse que la location d'un logement, permet de sérieuses économies même si elle impose certaines contraintes, liées notamment à la vie en collectivité et aux horaires.