1. Métiers
  2. Les metiers qui recrutent
  3. Informatique : les métiers qui vont recruter
Boîte à outils

Informatique : les métiers qui vont recruter

Envoyer cet article à un ami

Quels seront les métiers, les spécialités ou les compétences qui recruteront d'ici 5 à 10 ans, c'est à dire quand vous aurez terminé vos études ? La réponse de nos 5 experts.

 

L'avis de Julien Esposito, responsable communication de recrutement chez Altran (conseil en innovation).

 

"J’identifie deux domaines qui devraient recruter dans les prochaines années : l’informatique embarquée et la sécurité. L’informatique embarquée intéresse beaucoup de secteurs différents, on la retrouve dans les avions, les voitures, les fusées… Il y a une demande globale importante et les recrutements devraient être conséquents dans les prochaines années. Nous allons aussi avoir besoin de plus en plus de spécialistes de la sécurité informatique et de la sécurité des réseaux : à ces postes les profils recherchés doivent avoir une formation d’ingénieur et une expérience de 4 à 6 ans".

 

 

Guillaume LamoucheL'avis de Guillaume Lamouche, responsable du développement de carrière pour l’Europe chez IBM (matériel, logiciels et services informatiques).

 

"Je ne pense pas que les métiers vont obligatoirement beaucoup se transformer dans les prochaines années, mais en revanche une attention de plus en plus marquée va être portée aux compétences comportementales : l’adaptabilité, le sens de la communication, la capacité à travailler en équipe… Voilà des compétences qui seront très importantes chez les informaticiens de demain, ou au moins aussi importantes que les compétences techniques".

 

 

L'avis de Joël Courtois, directeur de l’EPITA (Ecole pour l’Informatique et les Techniques Avancées).

 

"Il y aura sans doute de gros besoins dans le domaine de la domotique : c’est un secteur qui devrait se développer dès qu’il sera possible de développer des produits à des coûts raisonnables, grâce à des composants moins chers. Enfin il va y avoir beaucoup de développement à faire dans les services à la personne via Internet, le e-gouvernement, l’administration à distance. Enfin, les métiers du management de projets, comme celui d’ingénieurs d’affaires, seront en pointe : ils devront savoir écouter le client, manager une équipe, suivre un projet et le livrer à temps".

 

 

L'avis de Jean-Louis Allard, directeur de l’Exia-CESI (école d’informatique).

 

"Des évolutions importantes sont à attendre du côté de l’architecture de réseaux : les débits devenant plus importants, il faut réfléchir à l’augmentation des capacité de stockage, et aux problèmes conséquents en terme d’énergie. Les administrateurs réseaux avec une très forte technicité devraient donc être très recherchés. Par ailleurs de nouveaux langages informatiques vont prendre la place des anciens. Il y aura donc du travail pour des développeurs qui sauront se tenir informés des évolutions et des développements de nouveaux langages, notamment dans le monde du logiciel libre".

 

 

 

L'avis de Marie-Laure Windal, déléguée à la promotion des métiers de l’informatique au SYNTEC informatique (chambre syndicale des SSII, éditeurs de logiciels...).

 

"Difficile de vous dire quels seront les recrutements du secteur d’ici 5 à 10 ans, mais ce qu’on sait déjà des tendances à plus court terme, c’est que les professionnels formés aux nouvelles technologies, au web 2.0, au java, tout comme les ingénieurs commerciaux, ne devraient pas particulièrement souffrir de la crise. Les jeunes intéressés par ce secteur doivent aussi savoir que c’est un métier où les évolutions sont rapides, et les salaires très intéressants. Et tout ça ne changera sûrement pas dans les prochaines années !"

Pour aller plus loin : Futurs ingénieurs, quels sont les secteurs les plus porteurs pour vous ? / VidéoChat : "Les métiers du développement informatique expliqués par des professionnels" / Les métiers de la conception et de l’administration de réseau / Informatique et emploi : l'eldorado à tous les niveaux / Informatique : un recrutement qui ne faiblit pas