Apprentissage : 7 pistes pour trouver votre contrat à la rentrée 2020

Par Etienne Gless, publié le 28 Août 2020
7 min

#Rentrée2020. Il n'est pas trop tard pour trouver votre contrat en alternance. Crise sanitaire et économique oblige, les offres sont moins nombreuses cette année, mais vous avez plus de temps pour trouver un employeur. Et de nombreuses entreprises vont continuer de recruter des alternants cet automne.

À écouter les informations, la situation économique est alarmiste et la crise économique va détruire des emplois. Pas de panique, en cette rentrée 2020, des entreprises recrutent toujours des alternants en contrat d'apprentissage comme de professionnalisation dans tous les secteurs. Il y a même des milliers d'offres à pourvoir en ce moment. L'Etudiant a listé 7 pistes à explorer pour vous aider à trouver votre contrat.

1. Demandez l'aide de votre établissement de formation

C'est le premier réflexe à adopter. Même si c'est d'abord à vous de trouver un employeur, beaucoup de centres de formation d'apprentis (CFA) et organismes de formation (OF) aident les jeunes dans leurs démarches et proposent des listes d'employeurs potentiels. Les conseillers peuvent vous proposer des entreprises que votre profil intéresse. Ils peuvent également vous aider à rédiger un CV et une lettre de motivation percutante pour obtenir un entretien.

Pensez également à solliciter les chambres de commerce et d'industrie (CCI), les chambres de métiers ou encore les chambres d'agriculture : dans chaque chambre consulaire existe un centre d'aide à la décision (CAD) qui informe et oriente les candidats à l'apprentissage sur les différents métiers et les accompagne pour construire leur projet. Le CAD peut vous mettre en relation avec des entreprises qui ont des besoins d'apprentis et vous aider à choisir l'entreprise la plus adaptée à votre profil.

Lire aussi

2. LinkedIn, Twitter… trouvez des offres via les réseaux sociaux

"Je recherche une entreprise pour mon alternance en ressources humaines. RT appréciés". Des milliers de messages de ce type circulent en ce moment sur les réseaux sociaux, Twitter en particulier. Ne vous contentez pas de lancer ce genre de bouteille à la mer : primo vous placez en situation de quémandeur, deuxio vos chances de réussite sont maigres. Pour trouver un employeur, adoptez une attitude professionnelle : vous n'êtes pas "demandeur" mais "offreur" de compétences et vous devez sélectionner un employeur en tenant compte de votre projet professionnel, vos valeurs ou d'aspects pratiques comme les temps de trajet depuis votre domicile ou les transports en commun disponibles.

Des entreprises sont dans la même situation que vous en cette rentrée et recherchent encore des candidats. Avec les hashtags #alternance ou #apprentissage, vous trouverez sur le réseau social de l'oiseau bleu des offres de contrats. Suivez en particulier les comptes des régions de France ou des chambres consulaires. Le 30 août 2020, la région Nouvelle Aquitaine, par exemple, recense encore plus de 4.000 offres de contrats d'apprentissage et 250 contrats de professionnalisation toujours à pourvoir sur sa bourse d'emplois. La région Grand Est proposait de son côté plus de 760 offres d'emploi en alternance allant du CAP au master. La chambre des métiers et de l'artisanat en Auvergne-Rhône-Alpes propose 1.750 offres dans les différents métiers de l'artisanat.

3. Misez sur les entreprises qui ont l'habitude de recruter des alternants

Beaucoup d'employeurs (plus de 7 sur 10) recrutent sans déposer d'offres d'emploi : c'est ce qu'on appelle le marché caché de l'emploi. Vous pouvez y accéder par les réseaux ou encore par la magie des algorithmes. Vous pouvez trouver des entreprises qui recrutent régulièrement en alternance grâce au site public labonnealternance de Pôle emploi. "Notre algorithme analyse les offres et les recrutements des 5 dernières années pour vous proposer les entreprises qui recrutent régulièrement en contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation", explique un conseiller Pôle emploi de la région Grand Est.

4. Vendez aux employeurs la prime à l'embauche d'apprentis

Jamais recruter un alternant n'a aussi peu coûté à un employeur. Pour convaincre celui-ci de vous recruter (notamment s'il ne fait pas encore apprentissage) avancez l'argument du coût réduit de votre embauche. Depuis le 1er juillet et jusqu’au 28 février 2021, pour tout recrutement d’un alternant préparant un titre pro ou un diplôme du CAP au bac+5, en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, les employeurs bénéficient d’une prime à l’embauche : jusqu'à 5.000 € pour un jeune de moins de 18 ans, et jusqu'à 8.000 € pour un jeune alternant majeur. "Avec cette aide exceptionnelle, un apprenti coûte 0 € par mois s'il a moins de 21 ans et environ 150 € par mois s'il a entre 21 et 26 ans", explique un conseiller technique du ministère du Travail, de l'emploi et de l'insertion.

5. Allez sur les salons de l'alternance en mode distanciel

Puisqu'il faut vivre avec le virus dans les mois à venir, certains salons de l'emploi en alternance du printemps ont été reportés à l'automne et se tiennent en mode distanciel. En Ile-de-France par exemple, la chambre de commerce organise un important Forum de l'alternance du 21 au 25 septembre avec des dizaines d'employeurs qui recrutent. Pour trouver d'autres événements en ligne de ce type près de chez vous, renseignez-vous auprès des chambres consulaires ou encore de Pôle emploi. Et bien sûr, suivez l'agenda des salons de L'Etudiant qui propose des événements physiques, mais aussi en ligne.

Lire aussi

6. Osez le porte-à-porte dans certains secteurs

N'hésitez pas à frapper directement à la porte des restaurateurs et commerçants près de chez vous. Les métiers du commerce et de l'artisanat, depuis des siècles, forment et recrutent des apprentis. "Chez moi, à Angers, j’ai démarché près de 50 commerces de coiffure de ma ville pour décrocher mon contrat d‘apprentissage", confie Johan, 17 ans, qui a été recruté par le salon de coiffure André pour y préparer son CAP de coiffure à la chambre de commerce et d’industrie. "Dans les métiers du commerce et du service, mieux vaut frapper directement à la porte de l’employeur. En évitant de venir aux heures de pointe", préconise Johan. Et dans le respect des gestes barrières !

7. La fonction publique recrute aussi des alternants

Dernière piste : l'État. Les collectivités locales et la fonction publique hospitalière proposent également quelques milliers d'offres en apprentissage chaque année. Vous pouvez trouver des offres en vous rendant sur le portail de la fonction publique : Place de l'emploi public. Pour des offres de contrat dans le secteur privé, restez en veille sur les différents sites généralistes ou spécialisés. Et bien sûr, scrutez les offres sur le site de L'Etudiant, rubrique offres d'emploi en alternance : près de 900 postes sont actuellement à pourvoir.

Lire aussi

Articles les plus lus

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !