1. Supérieur
  2. Alternance
  3. Artisanat : des métiers de proximité qui recrutent en apprentissage
Enquête

Artisanat : des métiers de proximité qui recrutent en apprentissage

Envoyer cet article à un ami
Si vous êtes au collège et souhaitez vous orienter vers l'apprentissage, la 3e "prépa-métiers" est une option à étudier. // © DragonImages / Adobe Stock
Si vous êtes au collège et souhaitez vous orienter vers l'apprentissage, la 3e "prépa-métiers" est une option à étudier. // © DragonImages / Adobe Stock

Non délocalisables, vrais métiers ayant vocation à s'apprendre au contact d'un maître d'apprentissage, les métiers de l'artisanat ont besoin de renouveler leur main d'oeuvre. Malgré la crise, de nombreuses entreprises artisanales vont continuer de recruter des jeunes. Si vous êtes en fin de cursus au collège et envisagez de suivre une formation en apprentissage, c'est le moment de faire vos vœux. Date limite : le 8 juin !

Les métiers de l’artisanat sont-ils en train de retrouver la côte auprès des jeunes ? "Oui" pour Armel Le Compagnon, le président de Worldskills France, qui organise les fameuses Olympiades des métiers : "La crise sanitaire a donné envie de s’intégrer davantage dans une économie de proximité et toutes les entreprises ont besoin de personnel qualifié".

Lire aussi : Plan de relance de l'apprentissage : l'Etat versera jusqu'à 8.000 € aux entreprises qui recruteront des apprentis

Le secteur de l'artisanat a besoin de jeunes professionnels

Quelles sont ces "entreprises de proximité" ? En fait vous les connaissez bien, ce sont celles du "coin de la rue" : la boulangerie, le fleuriste, l’épicerie, le salon de coiffure, le restaurant ou la petite entreprise artisanale du bâtiment. On les associe au secteur de l'artisanat, et elles couvrent une palette de quelques 250 métiers (chef cuisinier, mécanicien automobile, coiffeur, ébéniste, couvreur…), tous accessibles par la voie de l'apprentissage dès le CAP dans quatre grands secteurs : alimentation, bâtiment, fabrication et services.

"Nos entreprises sont confrontées à un manque de renouvellement de leurs compétences", déplore Alain Griset le président de l’Union des entreprises de proximité (U2P). Pour rajeunir leur personnel et faire face au turnover dans certains secteurs comme l'hôtellerie-restauration, les petites entreprises artisanales doivent embaucher et former des troupes fraîches.

Les jeunes ont donc une carte à jouer, d'autant que certaines activités manquent de candidats comme dans les métiers de bouche (boucherie, poissonnerie…) ou le secteur de la restauration (métiers de la cuisine comme métiers de la salle).

Consultez aussi : Toutes les offres en alternance sur le job-board de l'Etudiant

En 3e : une "prépa-métiers" pour découvrir plusieurs métiers

Vous êtes collégien et envisagez de vous orienter vers l'apprentissage mais n'êtes pas encore fixé sur votre choix de métier ou n'êtes pas sur que ce soit le bon ? Vous pouvez envisager de vous inscrire dans une classe de 3e "prépa-métiers". Elle vous permet de découvrir des métiers tout en suivant les enseignements classiques dispensés en dernière année de collège.

Vous suivrez 25 heures d'enseignements disciplinaires et cinq heures d'enseignement de découverte professionnelle des métiers et des formations professionnelles par semaine. Une séquence d'observation en milieu professionnel aura également lieu pendant une semaine durant l'année scolaire, ainsi que des stages et des périodes d'immersion en milieu professionnel (une à quatre semaines durant l'année scolaire). Une manière de "goûter" et tester plusieurs métiers pour trouver celui qui vous plait vraiment et en découvrir d'autres.

Lire aussi : Comment préparer sa candidature pour une alternance en CAP ?

Fin de collège : les voeux pour l'apprentissage s'effectuent via Affelnet au plus tard le 8 juin 2020

À la fin du collège, les demandes de formation en apprentissage passent par l’application Affelnet. Les élèves de 3e et leurs familles ont jusqu'au lundi 8 juin 2020 pour formuler leurs vœux dans Téléservice Affectation qui les transmettra à la plateforme Affelnet dès le 9 juin.

Attention : pour valider votre inscription dans un CFA (centre de formation des apprentis), vous devez impérativement signer un contrat d’apprentissage avec un employeur. Votre collège pourra vous aider dans la recherche d’une entreprise.

Néanmoins, il est possible de commencer à suivre sa formation théorique en CFA pendant quelques mois même sans employeur et maître d'apprentissage (lire encadré ci-dessous). Un conseil cependant : commencez vos recherches d'employeur au plus tôt. Vous serez évidemment plus serein pour démarrer votre formation en septembre si vous avez trouvé votre entreprise.

Lire aussi : La côte d’amour de l'apprentissage auprès des jeunes s'envole

Entrer en apprentissage, même sans contrat

Vu la chute des offres d'emploi sur le marché du travail, vous craignez de ne pas trouver d’employeur pour signer un contrat d'apprentissage ? Pas de panique ! D'abord, l'État vient d'accorder une prime aux entreprises pour qu'elles continuent de recruter des apprentis. Ensuite, vous pouvez vous inscrire en CFA et commencer votre formation même si vous n’avez pas encore décroché votre contrat. La crise économique rendant plus longue et difficile l’obtention d’un contrat en alternance avec un employeur, les pouvoirs publics ont décidé de prolonger de trois à six mois le temps que vous pouvez passer en formation théorique avant d’avoir trouvé le vôtre.