Boîte à outils

BTS BCC - banque, conseiller de clientèle (particuliers)

2536061-bts-banque-conseiller-de-clientele-particuliers-original.jpg
2536061-bts-banque-conseiller-de-clientele-particuliers-original.jpg ©
Par Séverine Maestri, publié le 28 février 2022
6 min

Le BTS banque, conseiller de clientèle forme des chargés de clientèle qui exercent, en relation directe et suivie avec leurs clients, une fonction commerciale et technique sur le marché des particuliers, et appelés à rejoindre la force de vente dans le secteur bancaire et financier. Matières enseignées, profils requis et qualités nécessaires pour réussir la formation, métiers accessibles et poursuites d’études possibles avec le diplôme… L’Étudiant vous dit tout sur le BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers).

Présentation du BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers)

Diplôme de niveau bac+2, le BTS se prépare en école ou en lycée sous statut scolaire (avec stage en entreprise) ou par l’apprentissage. Si ce diplôme national permet d’accéder directement au marché du travail, il ouvre également les portes sur la poursuite d’études.

Le BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) apporte des compétences techniques, notamment juridiques, financières et fiscales ainsi que commerciales permettant d’assurer la commercialisation de l’offre de produits et services (comptes, moyens de paiement, crédits, assurances…) d’un établissement bancaire et financier. La formation permet d’acquérir les pratiques professionnelles du secteur (déontologie, technologies de l’information…) et de développer les qualités comportementales nécessaires à l’information et au conseil d’une clientèle de particuliers dite "grand public" et à la prospection de nouveaux clients.

Débouchés : quels métiers exercer avec un BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) ?

Le métier cible est celui de chargé de clientèle dans un établissement du secteur bancaire (banque de particuliers, banque mutualiste ou coopérative, caisse d’épargne et de prévoyance, caisses de crédit municipal, société financière, établissement financier de La Poste). Le titulaire du BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) peut parfois commencer comme chargé d’accueil, il traite alors les opérations courantes avant de se voir confier un portefeuille de clients. Avec de l’expérience, il évolue vers le marché des professionnels ou des fonctions managériales.
Certains diplômés choisissent de travailler comme collaborateurs au traitement des opérations (middle office et back office). D’autres se spécialisent dans le secteur des assurances en tant qu’agent général d’assurance.

Quel est le programme du BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) ?

Première année

Seconde année

Horaire hebdomadaire

Horaire hebdomadaire

Culture générale et expression

3 h

3 h

Langue vivante étrangère

2 h

2 h

Gestion de la relation client

7 h

7 h

Développement et suivi de l’activité commerciale

8 h

8 h

Environnement économique, juridique et organisationnel de l’activité bancaire

6 h

6 h

Atelier de professionnalisation

4 h

4 h

Total

30 h

30 h

Il faut compter 840 heures de cours par année d’enseignement. À ces matières s’ajoutent un enseignement facultatif de 2 h hebdomadaires pour apprendre une autre langue vivante et 2 h hebdomadaires de préparation à la certification professionnelle, requise par l’Autorité des marchés financiers, permettant d’exercer la fonction de conseiller de clientèle sur le marché des particuliers (en première comme en deuxième année), ainsi que 14 semaines de stage, réparties sur les deux années de formation.
À noter : le BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) est en cours de rénovation. La CPC (commission professionnelle consultative) service aux entreprises a donné son accord pour la rédaction d’un nouveau référentiel des activités professionnelles qui entrerait en vigueur à la rentrée 2024.

Quels bacs ou spécialités privilégier pour intégrer un BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) ?

Les futurs étudiants du BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) sont principalement des titulaires d’un bac technologique STMG. La formation est également accessible avec un bac général (spécialités SES et mathématiques, de préférence) ou un bac professionnel métiers du commerce et de la vente ou métiers de l’accueil. Les inscriptions se font sur Parcoursup et la sélection s’effectue dans un premier temps sur dossier. Un entretien de motivation complète souvent le processus.

Quels sont les attendus Parcoursup pour entrer en BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) ?

Vous vous intéressez aux secteurs financier et bancaire ainsi qu’au management d’entreprise ? Vous disposez d’un excellent relationnel et de bonnes capacités de communication écrite et orale ? Vous savez faire preuve d’autonomie et d’organisation, tout en appréciant le travail en équipe ? Enfin, les environnements numériques et digitalisés vous attirent ? Vous avez tous les atouts pour vous lancer en BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers).

Études : que faire après un BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) ?

Avec un bon dossier, le titulaire du BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) peut poursuivre ses études en licence professionnelle assurance, banque, finance : chargé de clientèle ou assurance, banque, finance : supports opérationnels, ou encore choisir de rejoindre une école supérieure de commerce.

Quelles différences entre le BTS banque, conseiller de clientèle et le BTS NDRC (négociation et digitalisation de la relation client) ?

Si, au sein du BTS banque, conseiller de clientèle, la gestion de la relation client est axée sur une clientèle de particuliers, le BTS négociation et digitalisation de la relation client aborde quant à lui la relation client auprès de particuliers, mais aussi de professionnels ou d’organisations gouvernementales et administrations (B2C, B2B, B2G) sous différentes formes (en présentiel, à distance, e-relation). Ainsi, le BTS NDRC permet d’occuper un large spectre de métiers (chargé de clientèle, conseiller commercial en assurances, télévendeur, commercial e-commerce, e-merchandiseur, animateur des ventes, représentant…) dans toute forme d’organisation (artisanale, commerciale ou industrielle, associative, publique) proposant des biens ou des prestations de services, quelle que soit sa taille, dès lors qu’elle met en œuvre une démarche commerciale.

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !