Concours Puissance Alpha : les nouveautés pour 2023

Par Clément Rocher, publié le 28 Septembre 2022
4 min

Le concours commun d'écoles d'ingénieurs élargit ses admissions, avec de nouvelles procédures et une école supplémentaire. On fait le point.

En 2023, les maths ne seront plus obligatoires pour se présenter au concours Puissance Alpha. Le concours d'accès aux écoles d'ingénieurs post-bac continue de diversifier ses recrutements vers les profils moins scientifiques. Une nouvelle école intègre le concours, qui sera accessible via la procédure Parcoursup.

Le profil "1 science"… au choix

Comme en 2022, le concours sera ouvert à trois profils : bac techno, bac général "2 sciences" (deux spécialités scientifiques) et bac général "1 science". A la différence de l'an dernier, le profil "1 science" ne se limitera pas aux mathématiques, mais s'ouvrira aussi aux autres spécialités scientifiques. En théorie, un élève de terminale ayant les spécialités physique-chimie et SES pourra donc passer le concours.

Mais attention, cette règle ne concerne qu'une minorité de formations : 27 programmes (dans 13 écoles différentes) recruteront des profils "1 science", sur un total de 70 programmes (dans 18 écoles). "Les établissements ont adapté leurs programmes. On va travailler sur des méthodes de travail et des contenus différents selon les élèves. L’esprit global c’est de s’adapter à la personnalisation des profils et permettre la montée en compétence", assure Christophe Rouvrais, directeur général du groupe Esaip.

L'an dernier, seuls 2% des candidats avaient opté pour l'option "1 science", dont la moitié suivaient maths et SES, et 21% maths et langue étrangère. L'admission de ces profils se fait sur dossier et entretien. Celle des lycéens technologique se fait sur double étude du dossier.

Lire aussi

Les épreuves écrites du concours Puissance Alpha pour le profil "2 sciences"

Les épreuves écrites sont uniquement réservées aux élèves de terminale "2 sciences", ayant suivi deux enseignements de spécialités scientifiques. Elles auront lieu le samedi 22 avril 2023. Le concours propose quatre épreuves sous forme de QCM :

  • une épreuve de mathématiques (durée 1h30) : huit exercices dont quatre obligatoires sur les fondamentaux et quatre autres au choix.
  • une épreuve de sciences appliquées (durée 1h) : six exercices à traiter sur les sept proposés dans une seule matière au choix parmi physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, numérique et sciences informatiques, sciences de l'ingénieur.
  • une épreuve d'anglais (durée 45 min) : 25 questions de vocabulaire, expression et compréhension.
  • une épreuve de connaissance verbale et linguistique (durée 45 min) : questions sur la compréhension de textes, la correction linguistique.

L'étude de dossier compte pour 60% dans le calcul de la note finale alors que les épreuves écrites comptent pour 40%. Le dossier est évalué à la fois par le concours et les écoles. Les coefficients des épreuves seront fixés pour chaque programme.

Il s'agit du profil le plus représenté, avec 83% des 11.000 candidats de 2022, dont 68% suivaient les spécialités maths et physique-chimie et 14% maths et numérique et sciences informatiques.

Lire aussi

Une voie "Admissions rebond" pour les étudiants en réorientation

Autre nouveauté 2023, une voie d'accès pour les étudiants qui souhaitent rebondir dans leur orientation. Cette voie unique appelée "Admissions rebond" s'adresse désormais aux élèves qui ne souhaitent pas changer de voie mais d'école, aux élèves qui souhaitent intégrer une nouvelle formation dès le milieu d'année, aux élèves qui ne réussissent pas leur première année et qui veulent reprendre à zéro dans une formation à la rentrée de septembre.

Les étudiants peuvent envoyer leur candidature à partir du 18 octobre 2022 et jusqu'en septembre 2023. Avec un coût de candidature unique, cette procédure hors Parcoursup donne accès à 70 programmes pour les rentrées décalées en septembre ou janvier.

Lire aussi

ESITC Paris intègre Puissance Alpha

Le concours Puissance Alpha accueille cette année une nouvelle école d'ingénieurs. ESITC Paris rejoint le concours post-bac où elle acceptera les profils "2 sciences", "1 science" et "technologique", ainsi que sur les admissions rebond. Cette école habilitée CTI forme des ingénieurs dans le domaine de la construction, du génie civil et des travaux publics.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !