Se réorienter en école d’ingénieurs après une première année d'études de santé

Par Clément Rocher, publié le 06 Mai 2021
7 min

Il est possible d'intégrer une école d'ingénieurs après avoir entamé des études de santé. Mais comment faire ? Un grand nombre d'établissements mettent en place des passerelles pour des étudiants qui ont un projet de réorientation. Exemples et explications.

Les étudiants en PASS ou en L.AS se destinent pour la plupart à des études de santé. Mais si finalement, ces études ne correspondent pas à votre vocation ou si vous n'avez pas réussi les examens pour poursuivre dans les filières MMOPK (médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie, kiné), sachez qu'il existe d'autres voies dont celle des écoles d'ingénieurs.

C'est le choix qu'a fait Eva, aujourd'hui étudiante en dernière année d'études à l'ECE. "Au terme du premier semestre, avec mes résultats, je savais que ce serait trop compliqué d'avoir médecine et je me suis dit qu'il était préférable d'arrêter", se souvient la jeune femme.

Après avoir tenté deux fois la PACES (Première année commune aux études de santé), elle rejoint l'école d'ingénieurs généraliste positionnée sur l’ingénierie numérique. "Une école d'ingénieurs après mon parcours scientifique ne me faisait pas peur. J'ai voulu montrer que j'étais motivée même après un échec. Et j'avais soif d'apprendre dans de nouveaux domaines comme l'informatique."

Lire aussi

Une seconde chance en école d'ingénieurs

Attention, ces passerelles ne vous évitent pas la sélection ! Les formations en ingénierie sont exigeantes et les écoles choisissent en grande majorité les candidats à partir de leur dossier scolaire (résultats au bac, notes obtenues dans le supérieur) et d'un entretien de motivation. Alors ne baissez pas les bras afin de garder un niveau correct, au moins dans les disciplines clés en école d'ingénieurs.

Sachez qu'il est possible de vous réorienter dès votre première année d'études de santé. Certaines écoles proposent même de suivre une formation accélérée dès le mois de mars pour intégrer leurs rangs dès la rentrée suivante. L'ECE, par exemple, propose chaque année à une dizaine d'étudiants en cours de première année de médecine de rejoindre le cycle initial post-bac via un semestre accéléré dédié (programme Prépac). "Nous avons été, dès 2009, la première école d'ingénieurs à proposer à des étudiants de médecine de rejoindre le cycle ingénieur", souligne François Stephan, son directeur général.

Toulouse Tech propose aussi une passerelle vers les écoles d'ingénieurs de l'académie de Toulouse aux étudiants de PASS et de L.AS qui souhaitent se réorienter. Elle accueille chaque année entre 25 et 30 étudiants. "C'est une année qui correspond à une L2 et qui va leur permettre de se préparer à intégrer une première année en école d'ingénieurs, indique Claude Maranges, responsable pédagogique de la passerelle. On leur garantit une place dans les écoles."

Lire aussi

Possibilité de retenter sa chance dans les filières MMOP

Fort de son expérience avec les étudiants issus de PACES depuis 2012, le réseau Polytech lance pour sa part un parcours appelé PEIP2 Accès santé. À partir de la rentrée 2021, cette nouvelle voie va accueillir sur les sites de Paris-Saclay et de Lyon des étudiants issus de PASS pour une année de formation. Cette passerelle sera étendue à d'autres écoles du réseau à partir de 2022.

Deux choix s'offrent à eux : ils pourront présenter une seconde fois les examens pour intégrer une des filières MMOP au cours de cette année de passerelle ou bien intégrer l'une des spécialités d'ingénieur proposées par les écoles du réseau Polytech. "L'étudiant peut garder le bénéfice de sa mineure santé et conserver certaines notes pour intégrer la deuxième année d'études de santé", explique Emmanuel Perrin, directeur référent du réseau Polytech des cycles préparatoires post première année des études de santé.

Un accompagnement personnalisé pour les étudiants issus de PASS et L.AS

Mathématiques, physique, informatique… tous les étudiants réorientés bénéficient d'une remise à niveau dans plusieurs disciplines afin d'avoir les connaissances scientifiques et les compétences requises pour rejoindre le cycle ingénieur à la rentrée suivante. Les élèves étudient généralement en petits groupes.

"Ce sont des profils tout à fait intéressants : ils ont l'habitude de travailler et d'aller au fond des choses. Ces étudiants sont attirés par le côté 'application' et 'concret' qu'une école d'ingénieurs peut proposer. Dès le départ, on leur accorde des moments pour travailler en mode projet. Notre programme remporte un grand succès auprès des femmes qui représentent plus de la moitié de la promotion !", indique le directeur général de l'ECE.

Lire aussi

Travailler dans le secteur médical

En changeant de formation, certains étudiants se trouvent un tout nouveau projet professionnel en dehors du domaine de la santé. "L'élève doit avoir bien conscience de cette réorientation. C'est une occasion de changer de projet. Cette voie reste très positive pour l'étudiant", affirme Emmanuel Perrin. Pour préparer cela, les étudiants de la passerelle Toulouse Tech visitent par exemple des d'écoles d'ingénieurs. Une occasion pour eux de découvrir les différents métiers de l'ingénierie.

Aux étudiants "réorientés" ne voulant pas quitter de manière définitive le domaine médical, certaines écoles d'ingénieurs proposent par ailleurs une spécialité dans les secteurs de la biotechnologie ou du numérique associé à la santé.

"L'ingénieur compétent en médecine sera extrêmement utile à la société. Travailler dans le domaine de la santé, ce n'est pas uniquement exercer une carrière médicale", insiste François Stephan. Son école propose d'ailleurs une majeure "santé et technologie" formant aux sciences et techniques médicales.

"Vous pourrez travailler dans le domaine de la santé, mais il n'y a pas que la biologie. On peut tout à fait faire des études en sciences dures et travailler plus tard dans le domaine de la santé", certifie Emmanuel Perrin. On l'aura compris : de belles carrières scientifiques attendent les diplômés d'une école d'ingénieurs dans le secteur médical.

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !