1. Infirmier, kiné, psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste... : les numerus clausus 2019-2020
En bref

Infirmier, kiné, psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste... : les numerus clausus 2019-2020

Envoyer cet article à un ami
Cette année, le numerus clausus augmente partout, à part en IFSI. // © caiaimage/Sam Edwards
Cette année, le numerus clausus augmente partout, à part en IFSI. // © caiaimage/Sam Edwards

Quasiment autant d'infirmiers, plus d’orthophonistes, de kinés, d'audioprothésistes, d'orthoptistes... Voici le nombre de places ouvertes dans les formations paramédicales pour 2019-2020.

Aurez-vous plus de chances d’intégrer la filière paramédicale de vos rêves en 2019–2020 que l'année dernière ? Possible, car le numerus clausus augmente partout, à part en IFSI (institut de formation en soins infirmiers) où il est stable (30.920 places, soit une place de moins par rapport à l’année dernière).

Selon un arrêté publié au Journal officiel du 20 avril 2019, les établissements de formation d'audioprothésistes vont offrir des places en plus (44), de même que ceux de masseurs-kinésithérapeutes (65), de psychomotriciens (11), d'orthoptistes (13). La tendance de ces dernières années se confirme.

C’est le cas aussi pour la filière orthophonie qui gagne 31 places, pour un total de 905. Cette augmentation est notamment liée à l’ouverture du Centre de formation universitaire en orthophonie à Rennes, à la rentrée 2019–2020. La FNEO (Fédération nationale des étudiants en orthophonie) salue l’augmentation des quotas, mais déplore qu’à chaque rentrée universitaire, "de trop nombreuses places sont laissées vacantes : 29 en 2018, 34 en 2017, 37 en 2016, 40 en 2015".

En 2021, le concours pour devenir orthophoniste, aujourd’hui composé d’épreuves écrites et orales, sera définitivement remplacé par un dossier de candidature unique et un nouvel entretien oral. L’orthophonie intègrera Parcoursup dès 2020.