1. Supérieur
  2. PARCOURSUP - Inscriptions dans le supérieur
  3. Parcoursup : les critères des établissements dans l’examen des dossiers
Décryptage

Parcoursup : les critères des établissements dans l’examen des dossiers

Envoyer cet article à un ami
Pour trier les dossiers Parcoursup, les établissements prennent en compte les résultats scolaires, la motivation, ou la fiche Avenir. // © IStock/Dean Hindmarch
Pour trier les dossiers Parcoursup, les établissements prennent en compte les résultats scolaires, la motivation, ou la fiche Avenir. // © IStock/Dean Hindmarch

VIDÉO. Lorsque vous postulez à une formation sur Parcoursup, plusieurs critères sont pris en compte par les établissements. En particulier, votre dossier. Notes, appréciations, motivation de l’élève… Voici la liste des critères passés à la loupe.

Chaque année, en avril, enseignants et responsables de formations se réunissent en commissions pour éplucher les candidatures de leurs futurs étudiants. Cela permet d’évaluer la pertinence des candidatures par rapport aux critères fixés. Pour gagner du temps, ils peuvent utiliser un outil facultatif d’aide à la décision sur Parcoursup.

À chaque dossier correspond une note finale qui prend en compte des éléments quantitatifs (notes) et qualitatifs, comme les éléments de la fiche Avenir. Charge ensuite à la commission d’établir si votre profil correspond aux caractéristiques de la formation. Vous pouvez retrouver tous ces critères sur Parcoursup dans l’onglet "Examen des candidatures" de chaque formation.

Lire aussi : Parcoursup : tout savoir sur les vœux multiples

Les compétences attendues

Les "attendus" sont édictés par le ministère de l’Enseignement supérieur. Ils fixent les caractéristiques de chaque formation et toutes les compétences que vous devez potentiellement avoir pour l’intégrer. Par exemple, "faire preuve de curiosité intellectuelle et plus particulièrement pour les sciences humaines" en licence de psycho.

Certains établissements peuvent aussi avoir des critères plus spécifiques selon la particularité de leur cursus. C’est le cas en DNMADE (Diplôme National des Métiers d'Art et du Design), formation très sélective, où vous pourrez être amené à présenter un book en complément de votre dossier.

Lire aussi : Parcoursup : les formations présentes (ou non) sur la plate-forme en 2020

Notes, appréciations et motivations

D’une manière générale, dans les établissements, trois éléments vont être pris en compte :

• vos résultats scolaires obtenus en première et en terminale, voire à certaines épreuves anticipées du baccalauréat ;

• la fiche Avenir, qui comprend pour chaque discipline votre moyenne des deux premiers trimestres de terminale, votre classement, les appréciations des professeurs et l’avis du conseil de classe du deuxième trimestre sur la pertinence de votre projet de formation ;

• votre motivation, que vous pouvez décrire pour chaque vœu dans l’espace "Projet de formation motivé".

Lire aussi : Parcoursup : comment rédiger un projet de formation motivé percutant ?

Les candidats en "Oui, si"

Quelle que soit la formation visée, votre bulletin scolaire est un élément incontournable de votre dossier. À l’université, cela fait partie des critères pour admettre ou non un candidat dans un dispositif de remise à niveau, appelé parcours "Oui, si". En dehors des notes, votre filière (S, ES, L, STMG…) peut aussi constituer un élément décisif. Là encore, chaque formation fixe ses propres critères.

Les points bonus

Pour départager des dossiers similaires, les universités valorisent certains éléments du parcours du candidat en cohérence avec la formation demandée, comme l’option grec ou latin, un parcours européen ou international, une troisième langue étrangère…

Les établissements prennent aussi en compte vos séjours à l’étranger, votre niveau d'engagement citoyen ou associatif, vos compétences sportives, etc. Même si cela est facultatif, il est donc conseillé de les indiquer dans la rubrique "Activités et centres d’intérêts".