1. Supérieur
  2. PARCOURSUP - Inscriptions dans le supérieur
  3. Refusé sur Parcoursup : cinq conseils pour trouver une formation
Boîte à outils

Refusé sur Parcoursup : cinq conseils pour trouver une formation

Envoyer cet article à un ami
Ne baissez pas les bras si vous n'avez pas encore trouvé de formation. // © Fotolia
Ne baissez pas les bras si vous n'avez pas encore trouvé de formation. // © Fotolia

A l'exception des universités, les établissements peuvent vous refuser sur Parcoursup. Cela ne signifie pas pour autant que vous n'avez plus aucune chance d'intégrer l'enseignement supérieur à la rentrée prochaine. L’Etudiant vous donne cinq conseils pour ne pas baisser les bras.

En attente de places ou refusé sur Parcoursup, chaque année, des milliers de candidats doivent envisager un plan B pour la rentrée. Qu'à cela ne tienne, il est encore temps de trouver une solution…les opportunités peuvent se présenter jusqu'en septembre prochain.

Réfléchissez aux formations hors Parcoursup

La première chose à faire est de vous tourner vers les formations hors Parcoursup. Ce sont souvent des écoles spécialisées dans des domaines précis comme l’art, le secrétariat, les transports, le numérique, l’industrie, le paramédical, le social… Mais attention, ces écoles peuvent avoir un coût élevé et les diplômes obtenus ne sont pas toujours reconnus par l’État. Renseignez-vous directement auprès de l’école pour voir s’il est encore temps de vous inscrire car si certaines recrutent directement sur dossier, d’autres conditionnent l’entrée au passage d’un concours.

Lire aussi : Parcoursup : les formations présentes (ou non) sur la plateforme en 2020

Pensez aussi aux BTS (brevets de technicien supérieur) en alternance proposés dans vos lycées. Des places peuvent vous être réservées mais pour cela, il faut vous renseigner auprès de vos professeurs et trouver rapidement une entreprise susceptible de vous proposer un contrat.

C'est aussi le cas des quelque 4.000 formations en apprentissage accessibles sur Parcoursup. Pour certaines d'entre elles, il est encore possible de postuler. Quoi qu'il en soit, ne perdez pas de temps : renseignez-vous auprès de l'école, contactez les entreprises, les CFA (centres de formation d’apprentis), les CCI (chambres de commerce et d’industrie), les chambres de métiers et de l’artisanat, les maisons familiales…

Lire aussi : Parcoursup : comment s'inscrire dans une formation en apprentissage ?

Attendez la procédure complémentaire

A compter du 16 juin et jusqu'au 10 septembre, la procédure complémentaire est accessible aux candidats qui ne s’étaient pas inscrits sur Parcoursup mais aussi à ceux qui ont été refusés lors de la phase principale. Vous avez donc la possibilité de faire dix nouveaux vœux parmi les formations où des places sont encore disponibles. L'année dernière, il s’agissait principalement de licences et de BTS.

Lire aussi : Parcoursup : la phase complémentaire, mode d'emploi

Sollicitez la commission d’accès à l’enseignement supérieur

Sachez que vous avez aussi la possibilité de bénéficier d’un accompagnement individualisé par la CAES (commission d’accès à l’enseignement supérieur). Cette commission, mise en place par le rectorat, est chargée de vous proposer une nouvelle formation en fonction des préférences que vous avez indiquées sur Parcoursup.

Dans certains cas, vous pouvez également demander un réexamen de votre candidature. Ce droit est ouvert uniquement aux candidats dont la situation se justifie par leur état de santé, leur handicap ou par leur inscription en tant que sportif de haut niveau.

Lire aussi : Parcoursup : qui pourra faire réexaminer son dossier ?

Pensez à l’année de césure

Ne pas trouver de formation peut être l’occasion de perfectionner une langue et de découvrir une autre culture lors d’une année de césure. Des établissements proposent des séjours linguistiques organisés. Les prix sont cependant élevés, il faut donc se renseigner auprès de ces écoles.

Vous pouvez aussi profiter de cette année pour faire un service civique. Il s’agit d’une mission d’engagement citoyen d’une durée de six à 12 mois. Cette année peut être l’occasion d'acquérir de l’indépendance et de mûrir professionnellement.

Lire aussi : Année de césure : comment convaincre vos parents de vous laisser faire une pause ?

Parlez-en aux professionnels

Enfin, sachez qu’il n’est jamais trop tard pour réfléchir à votre orientation. Les centres d’information et d’orientation (CIO) peuvent vous être utiles si vous ne savez plus quoi faire à la rentrée prochaine. Les professionnels pourront peut-être vous indiquer des formations adaptées à vos envies et à vos compétences et vous donner quelques conseils pour bien choisir. Les conseillers d’orientation ainsi que des psychologues scolaires de votre lycée pourront aussi vous aider, n’hésitez pas.