1. Étudier à Besançon : les avantages selon Maurine
Portrait

Étudier à Besançon : les avantages selon Maurine

Envoyer cet article à un ami
Maurine, 23 ans, en M1 aide à la décision en aménagement urbain et régional, à l’université de Besançon. // © Mathieu Cugnot/Divergence pour l'Etudiant
Maurine, 23 ans, en M1 aide à la décision en aménagement urbain et régional, à l’université de Besançon. // © Mathieu Cugnot/Divergence pour l'Etudiant

Après l'obtention de son bac ES, Maurine, 23 ans, a choisi Besançon pour poursuivre ses études. Le master en ingénierie d'aide à la décision en aménagement urbain et régional proposé par l'université de Franche-Comté l'a séduite. Dans le cadre de notre palmarès des villes où il fait bon étudier, la jeune étudiante nous parle de son parcours.

Découvrez notre palmarès interactif des villes où il fait bon étudier

Une fois son bac ES obtenu dans le Centre de la France, Maurine s’oriente vers des études de géographie et d’aménagement. S’il existe beaucoup de licences dans ce domaine, l’étudiante, de 23 ans, remarque un parcours un peu spécial, à l’université de Besançon : un master en ingénierie, qui forme des étudiants ingénieurs en géographie. "Cela m’a tout de suite plu ! Il y a des cours de management, de connaissance de l’entreprise, et l’apprentissage se fait par projets. Tout au long de la formation, nous avons en effet plusieurs projets à réaliser avec les collectivités, et ce, dès la première année", explique l’étudiante en M1 aide à la décision en aménagement urbain et régional. "Si le cursus est encore peu connu, je crois que les entreprises et les collectivités avec qui nous travaillons apprécient nos profils", estime-t-elle.

Lire aussi : Alain, 34 ans : "Comment je suis devenu géographe"

Côté vie étudiante, Maurine aime la diversité des personnalités au sein de l’université. "À Besançon, on se rend vite compte lors des premières soirées qu’il y a beaucoup de formations, beaucoup d’étudiants Erasmus et de nombreuses associations." D’ailleurs, Maurine a créé une association pour les étudiants en CMI (cursus master en ingénierie) de Franche-Comté. Y sont recensés 8 CMI : 6 sur Besançon, un à Belfort et un à Montbéliard. "Il existe plein de spécialités différentes. Parfois, pour certaines disciplines, on a du mal à comprendre ce que les étudiants y font. Mon but est de faire en sorte qu’on se rencontre et pourquoi pas qu’on monte des projets ensemble. Je rêve de participer à un concours en montant une équipe !" L’association compte une cinquantaine d’adhérents. Et, Maurine a le projet de créer un réseau d’alumni des étudiants CMI à l’échelle nationale !

Ses endroits préférés

Le parc de la Gare-d’Eau. "Un grand parc dans le centre de Besançon, qui longe les remparts et le Doubs. À cinq minutes de la faculté de lettres, l’été, il se transforme en plage."
Le jardin devant le Pavillon d’archéologie. "Petit parc, ombragé, caché dans les anciens locaux de la fac de lettres. Il y a des tables de pique-nique et j’y vais souvent le midi entre deux cours."
Le restaurant "L’Alsacien". "C’est un restaurant de spécialités de flammekueche, proche du pont Battant, dans le centre-ville. Nous y organisons les repas de l’association avec nos adhérents, installés confortablement au bord du Doubs."