Étudier dans une nouvelle ville : les 10 réflexes pour se repérer

publié le 14 Septembre 2010
8 min
Nouvelles études, nouveau lieu. Ça y est, cette année, vous devez déménager, loin de vos amis, de vos parents. Changer vos habitudes. Voici comment se recréer des repères en 48 heures chrono.

1. Ma baguette, mes pâtes et plus


Le frigo est vide, vous avez une fringale et rien à vous mettre sous la dent pour un petit en-cas ? C’est le moment de repérer la ou les boulangeries du quartier et près de votre école ou de votre université. Le premier autochtone croisé avec une baguette sous le bras saura vous les indiquer. Il vous montrera celle qui fait le meilleur pain, les meilleurs sandwichs… Dans votre tournée des fournils, regardez leurs horaires et jours de fermeture. Les épiceries de quartier sont aussi précieuses s’il vous manque le nécessaire de survie (pâtes-beurre-sauce tomate). Elles ferment souvent tard, mais pratiquent des tarifs plus élevés que les supérettes ou les supermarchés. Pour remplir votre frigo, mieux vaut donc vous armer d’un sac à dos et partir à la recherche d’une grande surface.

2. Mon métro, mon bus et mon vélo

Cette nouvelle ville sera la vôtre quand vous saurez comment vous y déplacer. Quelles sont les stations de bus, de tramway ou de métro les plus proches de chez vous ? Y a-t-il des vélos en libre-service ? Pour vous rendre compte des distances et des temps de parcours, le mieux est d’essayer plusieurs itinéraires entre votre domicile et votre établissement. Dans les grosses stations de métro, les gares routières, les mairies, les offices de tourisme..., vous trouverez des cartes détaillant les lignes de transport en commun et les pistes cyclables. Gardez-les ou affichez-les afin de vous repérer rapidement dans ce nouvel espace à apprivoiser. Mais pour une première approche, la marche ou le vélo seront plus adaptés pour faire le tour du quartier.


3. Ma fac, mon école et le reste

Une fois repérés les lieux où vous allez suivre vos cours, explorez les bibliothèques, salles d’informatique, cafét’ et restaurants universitaires mis à votre disposition. Une bibliothèque vous permettra de trouver des livres, des revues et des ressources en ligne. Vous pourrez aussi y travailler, seul ou avec d’autres étudiants. Si celle de votre établissement ne vous convient pas, tournez-vous du côté des bibliothèques municipales et des grandes bibliothèques, comme celle de

Beaubourg

ou la

BNF

(Bibliothèque nationale de France) à Paris. Pour pratiquer un sport (dans le cadre universitaire, municipal ou en club), inventoriez les piscines, les gymnases, les stades et même les parcs où faire votre jogging.

4. Mes infos pratiques

Si ce n’est pas encore fait, repérez où se situe la mairie (de la ville ou de l’arrondissement) et surtout consultez son site Internet, son journal municipal et sa newsletter. On y trouve quantité d’informations sur la vie culturelle (théâtre, cinéma, concerts...), associative et sportive, utiles pour vos loisirs, aussi bien que des renseignements pratiques sur les services sociaux et administratifs, les pharmacies de garde et des petites annonces. S’il vous manque encore un meuble ou des bricoles pour vous installer, c’est là que seront indiqués les marchés et les vide-greniers. Certaines mairies organisent des visites de la ville pour les nouveaux arrivants, ou fournissent une liste des démarches à effectuer pour s’installer.

5. À ma santé !

Votre médecin de famille ne vous sera pas d’un grand secours en cas de problème pendant l’année. C’est le moment de noter les coordonnées de quelques médecins généralistes et spécialistes (gynécologue, dentiste, ophtalmologiste…) à proximité de chez vous. La pharmacie la plus proche, le distributeur de préservatifs si vous n’en avez pas trouvé dans la résidence

du CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) ou dans la fac

sont aussi des points à repérer. Pensez également au planning familial si vous avez

besoin d’infos sur la contraception ou en cas de grossesse

. Utiles enfin, “au cas où”, les numéros d’urgence (police, pompiers, médecins de garde, Samu social, centre antipoisons, etc.) de votre ville.

6. Ma lessive, ma laverie

Votre tas de linge commence à ressembler à l’Everest ? Si vous n’avez pas encore acheté un lave-linge ou si la place vous manque pour en installer un, il vous reste à trouver le

lavomatique le plus proche

. Pensez toujours à faire de la monnaie et à acheter de la lessive avant de vous lancer dans l’opération. Celle-ci occupera au moins une soirée ou une partie de votre samedi à regarder tourner les machines… Si vous ne voulez pas finir hypnotisé, c’est l’occasion de discuter avec des gens du quartier, d’autres étudiants ou d’aller boire un café en attendant la fin du séchage.

7. Ciel mes poubelles !

Une fois déballés les cartons encombrant vos 20 mètres carrés, vous aurez vite besoin de savoir où se trouvent les poubelles de votre immeuble et quelles sont les possibilités de tri des déchets mis en place dans la ville. Peut-être de nouvelles habitudes à prendre pour trier cartons, verres, plastiques… Si vos déchets sont trop volumineux, inutile de vous fâcher avec vos voisins en préemptant le local des poubelles. Renseignez-vous auprès de la mairie sur les jours de ramassage des encombrants dans le quartier, et vous pourrez les laisser sur le trottoir. Certaines mairies permettent de faire une demande d’enlèvement d’encombrants directement en ligne. Autre solution si vous disposez d’une voiture : les emporter directement à la déchetterie. 

8. Mon quartier étudiant

Dans toutes les villes universitaires, le « quartier étudiant » est incontournable, avec ses cafés, ses restaurants et ses boutiques. Vous n’aurez pas de mal à le repérer en discutant avec des étudiants du campus un peu plus âgés. Les cafés regorgent d’infos sur les concerts, l’agenda culturel de la ville, et affichent souvent des prix plus abordables. Pour faire des rencontres et dénicher des bons plans, n’hésitez pas non plus à vous inscrire à des forums de discussion entre étudiants d’une même ville, d’une même école ou fac. Ils permettent de trouver des infos précises et d’avoir rapidement des avis sur les questions que vous pouvez vous poser. Enfin, branchez-vous sur la radio campus de votre ville pour être tenu informé de l’actu.

9. Me faire aider

Avec votre statut étudiant, vous pouvez éventuellement bénéficier d’

aides sociales

, d’une

bourse

ou d’une aide au logement. Si vous n’avez pas encore entrepris de démarche, ou si vous avez besoin de conseils pour effectuer une demande, vous avez la possibilité de vous faire aider par une assistante sociale de l’université ou de la ville. Renseignez-vous aussi auprès du CROUS.

10. Mon mobile, mon réseau

Ce n’est pas parce que vous avez adopté cette nouvelle ville que vous devez couper les ponts avec votre terre natale. Pour rester en contact, votre mobile suffit peut-être, si vous savez gérer votre consommation téléphonique. Sinon, il faudra penser à installer une “box” avec une offre Internet, téléphone et télévision. À moins que votre cité U ne soit équipée de Wi-Fi. Profitez-en pour repérer des dépanneurs en informatique au cas où votre ordinateur tombe en rade. Enfin, il est toujours utile de connaître la Poste la plus proche, pour recevoir des colis par exemple, et la gare SNCF pour rentrer de temps en temps chez papa-maman.


Fabienne Guimont
Septembre 2010

Articles les plus lus

A la Une étudier en région

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !