1. Étudier en Nouvelle-Aquitaine
Décryptage

Étudier en Nouvelle-Aquitaine

Envoyer cet article à un ami
La place de la Bourse, à Bordeaux. // © Phovoir
La place de la Bourse, à Bordeaux. // © Phovoir

Réunissant les académies de Bordeaux, Limoges et Poitiers, la Nouvelle-Aquitaine offre une vaste palette de formations. Autant d’atouts pour les quelque 194.000 étudiants qu’elle attire chaque année.

Trouvez la formation qui vous convient

Selon la filière choisie, plusieurs opportunités sont possibles dans la région.

Dans une école

• d'ingénieurs : Bordeaux Sciences agro (Gradignan), EIGSI La Rochelle, ENSC et ENSEIRB-MATMECA (Talence), ENSCBP et ENSEGID (Pessac), ENSI Poitiers, ENSIL-ENSCI (Limoges), ENSTBB (Bordeaux), ISA-BTP Pau (Anglet), ISAE-ENSMA Poitiers (Chasseneuil-du-Poitou), ITII Poitou-Charentes (Châtellerault)...
• de commerce : EGC Agen et Brive, ESC La Rochelle, ESC PauESCEM Poitiers,  Kedge BS Bordeaux (Talence) ; ESGCF Bordeaux ; INSEEC BS, IDRAC BS et ISEG (Bordeaux)...
• de sciences politiques : IEP Bordeaux (Pessac)...
• d'art : CNAM-ENJMIN et Human Academy (Angoulême), Léaa (Poitiers), ENSA (Limoges), ESA Pyrénées (Pau, Tarbes), ESAA Aquitaine (Gradignan), ECV, ESMI et Formasup Campus (Bordeaux)...

À l’université

Université de Bordeaux (53.000 étudiants).

Université Bordeaux-Montaigne (15.000 étudiants).

Université de Poitiers (25.000 étudiants).

Université de Limoges (15.000 étudiants).

Université de Pau et des pays de l'Adour (11.000 étudiants).

Université de La Rochelle (8.000 étudiants).

Où sont inscrits les étudiants de Nouvelle-Aquitaine ?

Voici la répartition des étudiants de Nouvelle-Aquitaine dans les principales filières de l'enseignement supérieur public et privé sous contrat.

Ils étudient en Nouvelle-Aquitaine

Angela, 19 ans, en licence de LEA à l’université de Poitiers (86)

Bonne ambiance. La faculté de lettres et langues de l’université de Poitiers possède sa propre cafétéria. L’ambiance y est conviviale et la jeune femme – qui est vice-présidente de la section locale de l’UNEF (Union nationale des étudiants de France) – a pris l’habitude d’y boire un café avec les étudiants. C’est ainsi qu’elle a pris conscience de la grande diversité des filières de son établissement.

La variété des cursus permet de limiter les erreurs d’orientation

Trouver sa voie. Dès la première année, les étudiants ont le choix entre quatre voies : humanités, lettres-sciences politiques, lettres modernes, lettres et cultures contemporaines. Une variété de cursus qui, selon Angela, "permet à chacun de s’y retrouver et donc de limiter les erreurs d’orientation".

Ses endroits préférés. Le parc de Blossac : "Un immense espace vert, salutaire l’été." Le Confort moderne : "Ce lieu culturel accueille notamment l’association Fanzinothèque, qui collecte les publications des amateurs passionnés de cinéma, bandes dessinées et musique." Le théâtre et auditorium de la ville : "La programmation est variée : ballets, concerts, films, opéras." La Maison des étudiants : "On peut y demander des informations sur la vie étudiante ou juste boire un verre entre amis." 

Propos recueillis par Martin Rhodes

Léa, 19 ans, en licence 1 de sciences économiques à l’université de Bordeaux (33)

Maths, comptabilité ? Et pourquoi pas droit ? Léa a longuement hésité entre différentes filières. Puis, lors des portes ouvertes, elle a trouvé sa voie : ce sera les sciences économiques ! "J’ai choisi sciences éco parce que cela regroupe toutes ces matières", sourit-elle. Pourtant, la jeune fille, bachelière S, n’a jamais fait d’économie au lycée. 

La soirée d’intégration est l’occasion de rencontrer plein de gens

Bon choix. "J’avais un peu peur d’être larguée, mais le directeur des études nous a dit que les S sont ceux qui s’en sortent le mieux, donc, me voilà rassurée." Pour l’instant, ses premiers cours la confortent dans son choix. C’est surtout la méthodologie qui occupe son esprit. Côté prise de notes, elle est pour l’instant restée fidèle au bon vieux stylo et recopie le cours sur ordinateur chez elle. 

Vraie vie étudiante. Léa est contente. Elle a enfin sa carte d’étudiante. Elle peut accéder au self, emprunter des ouvrages à la BU (bibliothèque universitaire), bénéficier des tarifs étudiants au ciné… Une vraie vie d’étudiante ! Côté amical, la jeune femme, originaire de Périgueux (24), n’est de toute façon pas inquiète. En colocation avec sa meilleure amie, elle connaît déjà une dizaine de personnes de sa ville natale venues faire des études à la fac de Bordeaux. Et à la rentrée, l’université a organisé une soirée d’intégration au château de Thouars, à Talence (33). "L’occasion de rencontrer plein de gens !" se réjouit-elle. 

Propos recueillis par Morgane Taquet

Être étudiant en Nouvelle-Aquitaine

Se loger

• Le CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) de Bordeaux-Aquitaine gère des résidences à Agen (47), Bordeaux, Gradignan, Pessac et Talence (33), Dax et Mont-de-Marsan (40), Pau (64),  Périgueux (24), et sur la côte Basque.
• Le CROUS de Poitiers (86) propose des logements à Angoulême (16), La Rochelle (17), Niort (79), Poitiers...
• Le CROUS de Limoges est présent à Brive, Égletons,  et Tulle (19), Felletin (23) et Limoges (87).
• Les loyers du CROUS varient de 140 à 1.450 € par mois.
• Dans le privé, comptez au moins 450 € pour un petit studio à Bordeaux et 280 € à Limoges.

Se déplacer

• À Bordeaux, le Pass Jeune annuel permet de se déplacer dans la ville et son agglomération pour 230 €. Pour 25 € de plus,vous profiterEZ des vélos  Vcub en libre-service.
• La carte Modalis  (55,30 € par mois OU 434,20 € par an) comprend le Pass Jeune et l'accès aux TransGironde (cars interurbains).
• À Poitiers, le Pass jeune de Vitalis donne accès au réseau de bus pour moins de 17 € par mois.
• À La Rochelle, l'abonnement Yélo permet de circuler en bus et à vélo pour 230 € par an.
• TER : il existe plusieurs types d’abonnements pour circuler dans la région, en fonction de votre âge ou de la fréquence de vos trajets.

Sortir

• En janvier, Angoulême propose son festival de la BD. 
• En mars, l’université de Poitiers organise Campus en festival, sur ceux d’Angoulême, de Châtellerault (86) et de Poitiers.
• La Rochelle réplique avec Les Étudiants à l'affiche.
• À la rentrée, le CROUS de Bordeaux lance Les Campulsations.

Bénéficier des aides

La Région propose des aide pour passer le permis de conduire ou faciliter la mobilité internationale.