L'actu de l'emploi : six outils pour faciliter l'insertion professionnelle des jeunes

Par Etienne Gless, publié le 28 Mai 2021
5 min

L’Etudiant vous signale six dispositifs utiles à connaitre pour vous aider dans votre recherche d'emploi, que vous soyez encore étudiant, jeune diplômé ou demandeur d'emploi sans ressources.

Dans le maquis des aides proposées aux jeunes, difficile de s'orienter pour se faire accompagner et décrocher son premier emploi. Nous avons recensé six dispositifs qui pourront vous aider à vous insérer dans la vie active.

1. Les ateliers 1er emploi de l’Apec

L’association pour l’emploi des cadres (Apec) a mis en place depuis la crise sanitaire des "ateliers 1er emploi" spécialement destinés aux étudiants et jeunes diplômés de niveau bac+3 et plus. Ils permettent, pendant quatre heures, de bâtir en petit groupe et avec un consultant, un plan d’action personnalisé pour votre recherche d’emploi, d’alternance ou de stage. Ainsi, vous pourrez identifier vos axes d’amélioration et gagner en efficacité et vous ne serez plus seul dans votre recherche d’emploi. Si vous souhaitez vous inscrire vous pouvez contacter le centre Apec le plus proche de chez vous.

Lire aussi

2. L’accompagnement intensif jeunes (AIJ) de Pôle emploi

L'accompagnement intensif jeunes vous permet de muscler vos techniques de recherche d'emploi, mais aussi de rencontrer des employeurs qui recrutent. Ce service est accessible à tous les demandeurs d’emploi de 16 à 30 ans. Seul ou en groupe avec votre conseiller Pôle emploi, vous apprenez à mettre en avant vos points forts, à maîtriser les techniques de recherche d’emploi, vous faites des simulations d’entretiens et rencontrez des employeurs qui recrutent.

3. L’aide financière pour les jeunes demandeurs d’emploi sans ressources

Depuis le 5 février 2021, vous pouvez toucher une aide d’un montant variable (maximum 491 euros net par mois) si vous êtes jeune demandeur d’emploi et en difficulté financière. Son attribution n’est pas automatique. Pour en bénéficier vous devez être un demandeur d’emploi de moins de 26 ans et suivre un accompagnement par Pôle emploi ou l’Apec. Vous ne devez pas non plus percevoir de revenus supérieurs à 300 euros par mois : gratification de stage, activité salariée ou non salariée…

4. L’aide financière aux jeunes diplômés à demander avant le 30 juin 2021

Si vous êtes ancien boursier d’études sur critères sociaux et connaissez des difficultés pour votre insertion professionnelle, vous avez jusqu’au 30 juin 2021 pour déposer votre demande d’aide financière.

Les conditions à remplir : outre avoir été titulaire de la bourse sur critères sociaux, être diplômé en 2020 ou en 2021 d’un diplôme de niveau bac+2 et plus ; être inscrit comme demandeur d’emploi ; ne pas percevoir de revenus de substitution ou de solidarité : RSA, garantie jeunes…

L’aide vous sera versée par Pôle emploi durant quatre mois maximum. Son montant varie en fonction de la bourse perçue lors de votre dernière année d’études. 100 euros supplémentaires peuvent vous être accordés sur justificatif si vous ne vivez pas chez vos parents et devez vous loger.

Lire aussi

5. La Garantie Jeunes supervisée par les missions locales

Ce dispositif, géré par votre mission locale, vous permet d'être accompagné pour vous aider à trouver du travail et d’être rémunéré. Il vient d’être assoupli fin mai pour permettre à davantage de jeunes d’en bénéficier. Vous devez avoir au moins 16 ans et 25 ans au plus.

Les conditions à remplir ? Vous ne devez pas percevoir d’aide financière de vos parents, que vous viviez chez eux ou non ; vous devez aussi ne pas être en emploi ou en formation et ne pas toucher de ressources supérieures à 497,50 euros.

Lire aussi

6. Le mentorat via des associations ou "1 jeune, 1 solution"

Des associations peuvent vous proposer un mentor, c'est-à-dire un salarié, un cadre dirigeant, un chef d’entreprise qui vous parraine (ou vous marraine) bénévolement dans votre recherche d’emploi. Le mentorat est très efficace, en particulier si vous avez peu ou pas de réseau.

L’association "Nos Quartiers ont des talents", par exemple, accompagne les jeunes diplômés des quartiers prioritaires de la ville ou de zones rurales qui, à compétences égales, ont plus de difficultés que les autres pour s’insérer dans la vie professionnelle. Le mentorat permet aussi de parer aux discriminations à l’embauche à raison de la consonance de nom ou de l'adresse de domiciliation qui, hélas, existent toujours. Vous pouvez aussi faire appel à un mentor via le nouveau service en ligne mis en place par le site gouvernemental "1 jeune, 1 solution".

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !