5 fautes à éviter dans un mail professionnel

Par Sandrine Campese du Projet Voltaire, publié le 21 Mars 2017
2 min

“Les paroles s’envolent, les écrits restent.” Au travail, soigner l’orthographe de vos courriels n’est pas un luxe : il y va de votre crédibilité et de celle de votre entreprise. Voici les principales erreurs à corriger en un clic (ou deux).

1. Ne confondez pas "il envoie" et "un envoi"

Verbe du premier groupe, envoyer a pour terminaison "e" (j'envoie), "es" (tu envoies) et "e" (il envoie) au présent de l'indicatif. On le distingue ainsi du nom envoi qui s'écrit sans "e".

Lire aussi

2. Écrivez "ci-joint les factures" mais "les factures ci-jointes"

"Ci-joint" est invariable quand il est placé en tête de phrase ("ci-joint les factures…") ou immédiatement devant un nom ("veuillez trouver ci-joint les factures…"). Dans les autres cas, on accorde : "Merci de traiter les factures ci-jointes."

3. N'oubliez pas le "s" quand vous parlez d'"un appel d'offres"

S'il n'y avait qu'une offre, ce ne serait pas la peine de faire un appel, n'est-ce pas ? D'où le "s" à "offres" dans "appel d'offres". C'est la même chose pour "affaires", toujours au pluriel dans "chiffre d'affaires".

4. Distinguez "en fabriquant" et "un fabricant"

Vous pouvez remplacer le mot par "faisant" ? Il s'agit du participe présent fabriquant, souvent précédé de "en". Sinon, il s'agit du nom fabricant qui s'écrit avec un "c". Conclusion : c'est en fabriquant que l'on devient un fabricant !

5. Utilisez le conditionnel de "savoir" dans "je vous saurais gré"

Je vous saurais gré de ne plus faire cette erreur ! En effet, c'est le verbe savoir (et non être) qui entre dans l'expression "je vous sais gré" au présent de l'indicatif et "je vous saurais gré" au conditionnel.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une CV, lettre de motivation...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !