5 fautes à éviter dans un mail professionnel

Par Sandrine Campese du Projet Voltaire, publié le 21 Mars 2017
2 min

“Les paroles s’envolent, les écrits restent.” Au travail, soigner l’orthographe de vos courriels n’est pas un luxe : il y va de votre crédibilité et de celle de votre entreprise. Voici les principales erreurs à corriger en un clic (ou deux).

1. Ne confondez pas "il envoie" et "un envoi"

Verbe du premier groupe, envoyer a pour terminaison "e" (j'envoie), "es" (tu envoies) et "e" (il envoie) au présent de l'indicatif. On le distingue ainsi du nom envoi qui s'écrit sans "e".

2. Écrivez "ci-joint les factures" mais "les factures ci-jointes"

"Ci-joint" est invariable quand il est placé en tête de phrase ("ci-joint les factures…") ou immédiatement devant un nom ("veuillez trouver ci-joint les factures…"). Dans les autres cas, on accorde : "Merci de traiter les factures ci-jointes."

3. N'oubliez pas le "s" quand vous parlez d'"un appel d'offres"

S'il n'y avait qu'une offre, ce ne serait pas la peine de faire un appel, n'est-ce pas ? D'où le "s" à "offres" dans "appel d'offres". C'est la même chose pour "affaires", toujours au pluriel dans "chiffre d'affaires".

4. Distinguez "en fabriquant" et "un fabricant"

Vous pouvez remplacer le mot par "faisant" ? Il s'agit du participe présent fabriquant, souvent précédé de "en". Sinon, il s'agit du nom fabricant qui s'écrit avec un "c". Conclusion : c'est en fabriquant que l'on devient un fabricant !

5. Utilisez le conditionnel de "savoir" dans "je vous saurais gré"

Je vous saurais gré de ne plus faire cette erreur ! En effet, c'est le verbe savoir (et non être) qui entre dans l'expression "je vous sais gré" au présent de l'indicatif et "je vous saurais gré" au conditionnel.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une CV, lettre de motivation...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road