1. Cinq secrets de DRH pour assurer en entretien d'embauche
Boîte à outils

Cinq secrets de DRH pour assurer en entretien d'embauche

Envoyer cet article à un ami
Au 8e challenge du monde des grandes écoles, le 4 juin 2016, le forum recrutement attirait de nombreux jeunes diplômés. // © Etienne Gless
Au 8e challenge du monde des grandes écoles, le 4 juin 2016, le forum recrutement attirait de nombreux jeunes diplômés. // © Etienne Gless

Être soi-même, se renseigner sur l'entreprise, donner des réponses claires... Un entretien d'embauche se prépare. Cinq recruteurs de grandes entreprises (Disneyland Paris, Renault, Atos...) vous livrent leurs conseils pour bien réussir cette étape cruciale.

Interrogés à l'occasion de la huitième édition du Challenge du monde des grandes écoles et universités qui se tenait à Paris début juin, les responsables des ressources humaines de grandes entreprises comme Renault, Atos, Alten ou Disneyland Paris insistent tous sur la nécessité de ne pas arriver les mains dans les poches à un entretien d'embauche. Et de trouver le juste équilibre entre préparation et spontanéité.

1. Soyez vous-même

"Trop de candidats surjouent un rôle qui n'est pas le leur", constate Christine Mabilat, directrice emploi et recrutement à Disneyland Paris. "Vous devez être authentique tout en adoptant quand même les codes attendus du recruteur : à savoir être professionnel, avoir envie de transmettre votre motivation pour le poste et pour l'entreprise."
Venez habillé(e) par exemple dans une tenue dans laquelle vous vous sentez à l'aise tout en faisant quand même un effort vestimentaire pour vous conformer aux usages de la profession. Une tenue inconfortable vous ferait perdre de l'assurance dans une situation déjà stressante.
"Préparez-vous, soyez vous-même en entretien, montrez-vous professionnel et transmettez votre motivation. Un recrutement réussi est un choix positif fait des deux côtés de la table. L'entreprise choisit le candidat, mais ce dernier aussi doit choisir l'entreprise", souligne la directrice emploi et recrutement de Disneyland Paris.

2. Renseignez-vous sur l'entreprise

"Aujourd'hui, avec les réseaux sociaux professionnels et l'information mise à disposition par les entreprises sur le Web, les candidats peuvent facilement s'informer sur l'entreprise, ses métiers, son actualité et même sur la personne qui va les recevoir", confie Stéphane Dahan, directeur du recrutement et des carrières chez Alten (ingénierie et conseil en technologies).
Ce recruteur recommande d'ailleurs d'utiliser les réseaux sociaux pour se renseigner sur la personne (manager direct ou responsable des ressources humaines) qui vous fera passer l'entretien, une fois son nom connu. "C'est un gage supplémentaire de motivation que de savoir à qui on va s'adresser." 
Enfin Stéphane Dahan rappelle les basiques d'une bonne candidature : un CV lisible, synthétique, accrocheur, adapté au poste auquel on postule… et non trafiqué ! 

3. Évitez les digressions

"Nous voyons trop de candidats se lancer dans la récitation d'éléments révisés avant de venir. Bien sûr, il faut préparer l'entretien d'embauche, mais vous devez aussi rester spontané", remarque Virginie Chevallard, directrice du recrutement France chez Atos. Trop prolixes les candidats ? "Oui. Je conseille d'éviter les digressions."

Pour entrer dans cette grande entreprise de services numériques, après une préqualification téléphonique, les candidats doivent passer au minimum deux entretiens en face à face : un entretien technique et un autre davantage tourné vers la personnalité et les motivations du candidat. "Nous n'utilisons pas de tests de personnalité. En revanche, vous pouvez être testé par des mises en situation, comme des jeux de rôle, précise Virginie Chevallard. Nous pouvons aussi vous demander d'illustrer des éléments de votre parcours pour en savoir plus sur vous."

4. Faites-vous recommander par des salariés

"Plus les candidats sont 'sponsorisés', plus ils ont de chances d'être recrutés", révèle Jean-Noël Thiollier, DRH de Dentsu Aegis Network, groupe de communication digitale. "Les salariés nous recommandent des candidats. C'est le meilleur moyen pour nous de nous assurer qu'ils vont bien s'entendre et que cela va fonctionner avec nous."

Vous ne connaissez personne dans l'entreprise ? Le DRH de Dentsu Aegis Network préconise d'entrer en contact avec les ressources humaines mais aussi avec des salariés : "Ce sont eux qui vont vous apporter le plus d'informations." Avec un canal privilégié : les réseaux sociaux, Facebook et LinkedIn notamment.

5. Trouvez un "coach" dans votre entourage

"Quand vous recherchez votre premier emploi, pensez à vous faire aider d'une personne avec qui vous pourrez débriefer de façon à vous améliorer", préconise Tristan Lormeau, directeur des ressources humaines de Renault France. Parent d'ami, grand frère ou grande sœur déjà inséré(e) dans le monde professionnel…l'important est de trouver quelqu'un avec qui s'entraîner et surtout échanger après l'entretien sur l'attitude, l'élocution, les réponses faites aux différents thèmes abordés… voire les points oubliés !

Pour le recruteur du constructeur automobile, les jeunes diplômés ne doivent pas hésiter non plus à multiplier les entretiens pour gagner en confiance en soi : "Plus on en fait, meilleur on est. Vous serez bien meilleur après 4 ou 5 entretiens, quand viendra le moment de l'entretien décisif."

Le recrutement des jeunes diplômés en hausse en 2016

L'embellie du marché des cadres est réelle depuis le début de l'année 2016, même si les entreprises privilégient encore les recrutements de jeunes cadres ayant un à cinq ans d'expérience par rapport aux embauches de jeunes fraîchement diplômés. 

Renault recrute cette année en France 1.000 personnes en CDI, ainsi que 1.000 jeunes en alternance.

De son côté, Atos table sur 1.300 recrutements en CDI "dont 60 à 70 % de jeunes diplômés", ainsi qu'un millier de stagiaires et d'alternants sur ses différents métiers, "en particulier le cloud, le big data, la cybersécurité, le consulting et l'assistance technique", précise l'entreprise de services numériques.

À Disneyland Paris, 8.000 recrutements annuels sur quelque 500 métiers sont attendus : emplois saisonniers, contrats en CDI de 16 heures pour les étudiants, contrats en alternance (650 à pourvoir). Déposez votre CV en ligne sur Disneylandparis-casting.com.

Dentsu Aegis network (communication digitale) recrute 300 personnes en CDI pour répondre à sa croissance, ainsi qu'une centaine de jeunes alternants en contrats de professionnalisation.

Alten (ingénierie et conseil en technologie) recrute 1.300 jeunes diplômés sur les métiers de consultants dans les différentes disciplines de l'ingénieur, ainsi que des business managers chargés de développer l'activité.