1. Lifestyle
  2. Aissata et Julien, leur petite entreprise a traversé la crise du covid-19
Portrait

Aissata et Julien, leur petite entreprise a traversé la crise du covid-19

Envoyer cet article à un ami
Les deux étudiants ont lancé leur start-up en 2019. // © Photo fournie par le témoin
Les deux étudiants ont lancé leur start-up en 2019. // © Photo fournie par le témoin

VOUS FAITES L'ACTU. En plein milieu de leurs études, deux étudiants d'emlyon ont décidé de se lancer dans un service traiteur atypique. Ils racontent comment leur start-up a réussi à garder le cap, malgré la crise du Covid-19.

Créer un concept de restauration unique qui fusionne les cuisines africaines et asiatiques sous forme de bouchées originales. Tel est le concept de départ développé par Aissata Fane, 25 ans, et Julien Doan, 24 ans, à la suite à leur rencontre en 2016 sur les bancs d'emlyon business school.

En 2019 : un lancement réussi

"Pendant nos études, on a été amenés à beaucoup voyager, raconte Aissata. Lors d’un stage à Singapour, je me suis rendu compte que je mangeais pas mal de choses qui ressemblaient à la cuisine malienne, mes origines. Et Julien, qui est d’origine vietnamienne, a fait le même constat lors d’une mission humanitaire au Sénégal. On s’est dit qu’il fallait travailler sur ces similitudes."

Un déclic qui pousse le duo à co-fonder en avril 2019 Savane & Mousson, un service traiteur d'un nouveau genre installé en Ile-de-France. Du poulet mariné au gingembre à la salade de papaye, leurs recettes séduisent rapidement des entreprises telles que Amazon, Facebook ou encore l'ambassade des États-Unis. "En trois mois, notre start-up était auto-suffisante, poursuit Aissata. Nous avons créé les recettes avant de recruter un cuisinier spécialisé pour affiner le tout. C’est un métissage culinaire qui représente qui nous sommes."

Lire aussi : Avec ses camarades de lycée, Jules a créé une plate-forme d’entraide scolaire

Après un service traiteur, Aissata et Julien ont l'ambition d'ouvrir un lieu à Paris pour faire découvrir leurs plats au grand public. © Photo fournie par le témoin
Après un service traiteur, Aissata et Julien ont l'ambition d'ouvrir un lieu à Paris pour faire découvrir leurs plats au grand public. © Photo fournie par le témoin

En 2020 : le confinement transforme leur business model

Mais comme beaucoup d'entreprises, Savane & Mousson a dû subir les conséquences directes du confinement lié à l’épidémie de Covid-19. "On a perdu près de 30.000 euros de contrats signés pour des prestations avec de grosses entreprises", affirment-ils.

Le contexte leur a imposé de remodeler leur business model en s’ouvrant à la vente directe aux particuliers par le bais de livraisons à domicile. Et ça marche ! "On a changé notre stratégie digitale en communiquant sur Instagram et non plus sur LinkedIn, avec un site web adapté pour la prise de commandes en ligne."

Tous deux en train de boucler l’obtention d’un double diplôme à Sciences po Paris et Centrale Lyon, ces entrepreneurs du futur ne manquent pas de perspectives. Prochaine étape ? L’ouverture d’un lieu ouvert au public. Aux dernières nouvelles, le duo, récent lauréat du Réseau Entreprendre, prospecte à Paris, du côté du Canal de l’Ourcq, un quartier réputé pour son dynamisme culturel.

Lire aussi : Rémy, pompier volontaire dans l'Ariège, veut aider les autres