Clémentine Dubois, une étudiante en communication qui veut sensibiliser les jeunes à l’élection présidentielle

Par Mario Lawson, publié le 30 Mars 2022
6 min

GÉNÉRATION ENGAGÉE. À moins de quinze jours du premier tour de l’élection présidentielle, six étudiants ont donné naissance à la Voix du Vote, un site internet permettant aux jeunes électeurs comme aux électeurs perdus, de s'y retrouver entre les programmes politiques. Parmi eux, Clémentine Dubois, 21 ans, étudiante en communication à Lille.

C'est un fait : les jeunes se désintéressent de plus en plus de la politique… Et la campagne présidentielle actuelle ne déroge pas à la règle selon les derniers sondages. Pour remédier à ce phénomène, Clémentine Dubois, étudiante à l'Iscom, en marketing communication management, s'est engagée avec cinq autres étudiants pour créer la Voix du Vote, une plateforme numérique, qui rassemble les programmes des 12 candidats à l’élection présidentielle, sous une forme synthétique et rapide.

"Nous voulions créer un outil informatif accessible à tous, fournissant des informations utiles aux citoyens. Et ainsi, leur permettre de faire un choix éclairé le jour du scrutin, et pallier l’abstention croissante", résume Clémentine, pour qui ce projet citoyen, bénévole et engagé est apparu comme une évidence.

Lire aussi

L’histoire et la politique dans le sang

Car la jeune femme a la politique dans le sang. "Depuis l’enfance, l’histoire et la politique m’animent. Les débats enflammés avec ma famille, mon copain, nos amis, sont devenus naturels, chez moi", s'amuse la jeune femme qui "dès l'âge de 11 ans faisait des prédictions sur l’élection présidentielle de 2012. "A l'époque, j'avais même anticipé l'élection de François Hollande !"

Dès 8 ans, Clémentine faisait partie du conseil municipal des enfants de sa ville d’origine, La Gorgue (59), en tant qu’adjointe. Elle y a tenu en 2021, les bureaux de vote dans le cadre des élections départementales et régionales. De simples anecdotes qui témoignent d’un réel intérêt pour la chose politique.

Lire aussi

"Donner une réponse à la crise démocratique"

Et cette période des élections locales a été clé, dans la création de la Voix du Vote. "Un des membres de l'équipe, Erwan, est tombé des nues en apprenant l’existence des élections départementales et régionales", relate Clémentine. Avec Killian, le graphiste de la Voix du Vote, ils ont ressenti la nécessité de créer quelque chose qui réponde à "ce besoin d’être éclairé sur tout type d’élection et surtout, l’élection présidentielle".

Le duo est rejoint par deux développeurs, Mathieu et Robin, puis de Victor, étudiant à Sciences po. "Ayant besoin d’une personne pour gérer la communication, Victor, a fait appel à moi pour compléter l’équipe. J’ai trouvé le concept génial. On vient donner une réponse à la crise démocratique que connaît la France. Du moins, on essaye d’améliorer ce qui ne va pas."

Décrypter les programmes des candidats

Les valeurs de la plateforme sont claires : accessibilité, neutralité et transparence. "Nous envoyons la formulation des programmes synthétiques aux équipes de campagnes et mettons un point d’honneur, à ce que les données des utilisateurs ne soient ni collectées, ni tracées, ni vendues", insiste Clémentine.

La Voix du Vote propose différentes fonctionnalités : une FAQ (foire aux questions) pour se renseigner sur les modalités pratiques (démarches d’inscription, vote par procuration…), un comparateur de programmes, sur les mesures-clés de chaque candidat et un glossaire pour éclaircir les termes complexes du jargon politique.

"Enfin, treize thématiques se succèdent en trois, quatre points pour comprendre les intentions d’un(e) candidat(e) : écologie, emploi, immigration, santé ou encore sécurité."

Lire aussi

Une initiative éphémère mais enrichissante

Mais cette initiative n'a pas vocation à perdurer au-delà de l'élection présidentielle. "Notre groupe se dissoudra un mois après le second tour de l’élection présidentielle, déclare Clémentine. L’important pour nous, c'est d’encourager les jeunes électeurs à voter. C'est un devoir citoyen."

Pour sa part, la jeune femme a appris beaucoup de choses : gestion de projets, management ou encore les relations presse. "J’envisage une carrière comme députée, œuvrant pour la démocratie et au cœur de celle-ci." Et pour cela, le meilleur endroit pour Clémentine n’est autre que l’Assemblée nationale ! Mais avant cela, la jeune femme envisage d'abord de passer par l'alternance à partir d'octobre 2022, en communication politique…

Articles les plus lus

A la Une engagement et vie associative

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !