Sophia, lauréate du prix La Parole aux 18-28 : "Les jeunes ont toute légitimité à s'exprimer"

Par Eva Talma, publié le 01 Juillet 2020
5 min

VOUS FAITES L’ACTU. Sophia, 23 ans, est l’une des quatre lauréats du prix "La Parole aux 18-28". Elle s’est démarquée en rédigeant un chapitre d’histoire d’un (faux!) manuel scolaire de l’année 2060-2061, portant sur "l’épisode des 'dérèglements du monde'".

Organisé tous les ans par les Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, le dispositif "La Parole aux 18–28" encourage les jeunes à réfléchir et faire entendre leur voix sur un thème d'actualité donné. Cette année, le sujet était "agir face aux dérèglements du monde. On va s’en sortir !" Sophia, étudiante en double master 2 en géopolitique et prospective, à IRIS SUP', et en management, à Grenoble école de management, a été inspirée…

Encourager les jeunes à proposer une réflexion élaborée sur un sujet imposé

"Ce prix m’a confortée dans l’idée que mes études en prospective me forment pour porter un regard pertinent sur les politiques publiques". Pour Sophia, participer à un prix d’économie en tant qu’étudiante n’est pas un problème. Au contraire : "il ne faut pas hésiter à sauter le pas ! On apporte de la valeur ajoutée car on propose tous une approche différente et pluridisciplinaire" ajoute la lauréate.

"La Parole aux 18–28 est une opportunité, poursuit Sophia. On peut proposer une idée concrète qui sera prise au sérieux par les spécialistes du milieu." Et surtout, les sélectionnés ont la possibilité d'interpeller des personnalités de premier plan, "On a des entretiens privilégiés avec certains conférenciers, comme Margrethe Vestager, la Commissaire européenne à la concurrence. On peut avoir de véritables dialogues avec eux."

Pour impliquer encore davantage de monde dans les prochaines éditions du prix, les sélectionnés 2020, qui ont tous des parcours d'études très différents, se sont vu confier une même mission : "faire participer des jeunes ne se destinant pas à de longues études." Sophia a son idée pour avancer : "On va contacter des structures associatives, des lycées pour que des jeunes de tous horizons participent".

Lire aussi

Ne pas hésiter à prendre part au débat public

En dehors du prix "La Parole aux 18–28", "tout le monde peut participer aux Rencontres économiques 2020 en allant dans l’onglet 'je lance le débat' sur le site des Rencontres ou en posant des questions pendant les conférences qui auront lieu en ligne et en direct du 3 au 5 juillet", explique Sophia. Fin juin, plus de 200 questions ont été déposées, en lien avec les dix débats programmés.

Qu’importe l’âge, tout le monde peut prendre part au débat public. "Il suffit de se renseigner et d’exprimer son opinion". La plus important c’est "de ne pas se murer dans l’idée qu’on ne serait pas légitime à s’exprimer" rappelle Sophia. La lauréate a eu de nombreuses occasions de participer à des événements lui permettant de s’exprimer. "Une fois qu’on connait l’existence de tels dispositifs, on trouve énormément d’opportunités, il n’y a plus qu’à les saisir !"

Lire aussi

Articles les plus lus

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !