En ce momentEdTech : 12 start-up françaises à suivre
On en parleLe Cneser vote en faveur du projet de loi sur l'entrée à l'université

Tous les articles

Le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants a été présenté en Conseil des ministres le 22 novembre 2017. // © Hamilton / R.E.A Actu | Politique

Entrée à l'université : un projet de loi légèrement modifié présenté en Conseil des ministres

Le 22 novembre 2017 à 18:07

Le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants poursuit sa route. Après un passage devant les instances consultatives des ministères de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur et un examen par le conseil d'État, c'est une version très légèrement amendée qui a été présentée en Conseil des ministres le 22 novembre 2017.

Pour Annabelle Allouch, le concours est un moyen pour les familles des classes moyennes de maintenir leur position sociale. Entretien | Gouvernance

Annabelle Allouch : "Les attendus sont une forme de sélection qui ne dit pas son nom"

Le 22 novembre 2017 à 17:06

Alors que la réforme de l'entrée à l'université est sur les rails, Annabelle Allouch, maître de conférences en sociologie, met en garde contre la notion d'attendus introduite par le Plan étudiants. Dans une "société du concours" et alors que les classements se multiplient, elle pointe les conséquences du développement de la sélectivité sur les établissements d'enseignement supérieur. Entretien en amont de la conférence EducPros du 7 décembre 2017.

L'intelligence artificielle permet notamment aux universités américaines d'appréhender le niveau de participation des étudiants aux cours. // © plainpicture/Cultura/Monty Rakusen Actu | Innovation

Les universités américaines, de plus en plus friandes d'intelligence artificielle

Le 22 novembre 2017 à 14:00

REPÉRÉ DANS LA PRESSE AMÉRICAINE. Pour personnaliser leurs contenus et adapter les cours aux besoins de chaque élève, les universités américaines ont de plus en plus souvent recours à l'intelligence artificielle. C'est le constat dressé par la revue en ligne EdTech magazine.

Si le droit est toujours réputé utile dans la vie quotidienne, le cursus universitaire ne suffit plus en France pour avoir le droit d'exercer le droit, alertent les auteurs. // © Camille Stromboni Opinion | Formations

Reconnaître aux diplômés de droit un véritable statut de juriste

Le 22 novembre 2017 à 11:09

Sur le site de "The Conversation France", Guillaume Bagard, Inès Ahmed Youssouf Steinmetz, Jordan Poulet et Julien Florémont, doctorants contractuels en histoire du droit et en droit à l'université de Lorraine, plaident pour l'octroi d'un véritable statut de juriste aux diplômés de droit issus des filières universitaires françaises.

La filière du bac est déterminante pour l'obtention de la licence. // © Virginie Bertereau Actu | Formations

Réussite en licence : un étudiant sur trois abandonne dès la première année

Le 21 novembre 2017 à 18:07

28 % des étudiants inscrits en première année de licence en 2012 ont obtenu leur licence trois ans après. Le cap de la première année est déterminant. Le ministère compte sur son Plan étudiants pour redresser la barre, grâce à une meilleure orientation des bacheliers et une réforme du premier cycle universitaire.

Le conseil d'administration de Centrale Nantes élira le 11 décembre son nouveau directeur. // © Thomas Louapre / Divergence pour l'Étudiant Actu | Gouvernance

Centrale Nantes : Arnaud Poitou postule à nouveau à la direction de l'école

Le 21 novembre 2017 à 17:37

L'ancien directeur de Centrale Nantes est officiellement candidat pour reprendre la tête de l'établissement. Déjà candidat à sa propre succession à l'été 2017, il avait été élu par le conseil d'administration de l'école, sans être confirmé par le ministère de l'Enseignement supérieur.

En attendant l'adoption du texte et la future rédaction de l'ordonnance, les regroupements d'établissements planchent déjà sur la réorganisation de leur gouvernance. // © Université de Lyon Actu | Politique

Politique de site : l’avant-projet de loi d’habilitation au Conseil des ministres le 29 novembre

Le 21 novembre 2017 à 16:47

Déposé durant l’été devant le Conseil d’État, l’avant-projet de loi d’habilitation permettant d’injecter plus de souplesse dans la politique de regroupement d’établissements doit être présenté en Conseil des ministres le 29 novembre 2017. Principale évolution depuis la première mouture : la durée maximale d'expérimentation passe de quinze à dix ans.