Stage de 3e : trois pièges à éviter pour enrichir votre parcours d'orientation

Par Etienne Gless, publié le 28 Octobre 2020
5 min

Si les stages de 3e sont maintenus, en raison du contexte sanitaire, ils ont été rendus facultatifs pour l'année scolaire 2020-2021. Pour que cela reste une expérience profitable dans votre parcours d'orientation, vous devez être actif dans vos recherches, et éviter ces "trois" pièges en particulier.

Collégiens de 3e, vous ne serez pas obligés de faire un stage cette année, mais cela reste une expérience intéressante, souvent une première rencontre avec le monde professionnel, qui vous sera d'autant plus bénéfique si vous évitez ces trois "pièges".

"Piège" n°1 : ne pas effectuer le stage de 3e

Le premier piège à éviter ? Ne pas chercher à faire de stage au prétexte qu'il n'est pas obligatoire cette année, à titre exceptionnel. Même s'il est facultatif en 2020–2021 en raison de l'épidémie de Covid-19, il reste en effet fortement encouragé. L'intérêt du stage ? Vous permettre de découvrir le monde du travail, de partager le quotidien de professionnels et bénéficier d’une expérience concrète.

Pendant trois à cinq jours, vous sortez du monde scolaire pour découvrir le monde du travail : vous perdrez certaines idées reçues, découvrirez les compétences et savoir-être requis pour exercer un métier, voire confirmerez un choix d'orientation. Vous allez pouvoir aussi gagner en autonomie et en confiance dans un nouvel environnement. Autant de raisons pour ne pas "lâcher" la quête d'un stage, malgré un contexte difficile cette année.

Lire aussi

"Piège" n°2 : effectuer son stage dans l'entreprise de "papa-maman"

Autre piège : la solution de facilité. Il serait en effet plus simple de vous contenter d’effectuer votre stage dans l’entreprise de papa ou de maman. Certes, le stage serait alors certainement facile à décrocher, vous le feriez dans une entreprise connue, si vos parents ont une bonne situation et des relations. Mais aurez-vous suffisamment de motivation ? Le secteur d'activité va-t-il vous intéresser ? Serez-vous aussi curieux que dans un secteur qui vous passionne ? Pas sûr que vous en retiriez une expérience positive s’il ne répond pas à vos attentes ou si vous ne le préparez pas.

L’idéal est donc de trouver un stage dans un domaine qui vous intéresse. Fan de sport ? Pourquoi ne pas essayer de démarcher votre club local ou un magasin d’articles de sport près de chez vous ? Vous aimeriez devenir journaliste ? Pourquoi ne pas pousser la porte du quotidien régional ou de la radio locale ? Vous aimeriez exercer un métier médical ? Demandez à faire stage à l’hôpital ou dans une résidence médicalisée pour y côtoyer médecins, infirmiers et aides-soignants.

Lire aussi

"Piège" n°3 : effectuer un stage par défaut

Dernier écueil à éviter : le stage par défaut. Si vous n’habitez pas dans les quartiers favorisés ou si vos parents n’ont pas un réseau important, vous risquez d’effectuer un stage par défaut dans une entreprise de proximité dont le dirigeant est certes accueillant, mais l'expérience risque de ne pas vous être très utile. "Dans le quartier du petit Nanterre, avant la création de notre association, les élèves allaient au Franprix, au restaurant kebab ou à la pharmacie du coin pour y effectuer leur stage", explique Bastien Le Coz, un chef d’entreprise qui a créé l’association Un stage et après pour offrir des stages de 3e de qualité aux élèves de collège dans des quartiers REP ou REP+.

Certains commerçants ou autres professionnels du quartier se retrouvent parfois à accueillir dix stagiaires sans vraiment pouvoir les accompagner. Heureusement, il existe des associations qui travaillent à trouver des stages intéressants pour les collégiens de milieux défavorisés. Si votre collège est situé dans un réseau d’éducation prioritaire (REP ou REP+), vous pourrez trouver des offres sur des plateformes comme Mon stage de troisième, Viens voir mon taf ou encore Tous en stage. Afin d'éviter le stage par défaut, n'hésitez pas à les solliciter !

Lire aussi

Les plus lus Collège

A la Une Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !